50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Une petite histoire par jour (La France Pittoresque)
Aller à la page: <  1, 2, 343, 44, 4570, 71, 72  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Art -> OPALINE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete



Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909

MessagePosté le: Sam 10 Mar - 07:03 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Revue du message précédent :

Okay
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Mar - 07:03 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Dim 11 Mar - 06:03 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

11 mars 1649
La Fronde contre le Roi



Anne d' Autriche par Paul Rubens

Le 11 mars 1649, la régente Anne d'Autriche et son Premier ministre Mazarin concluent la paix avec le Parlement de Paris. C'est la fin de la Fronde parlementaire.
Cette rébellion des magistrats français a été baptisée du nom d'un jeu d'enfant en raison de son caractère brouillon. Réduits à l'impuissance, les magistrats renoncent à limiter en France le pouvoir royal.
Les Princes et les grands seigneurs s'y essaient à leur tour. Cette Fronde des Princes n'a pas plus de succès que la précédente mais elle cause beaucoup de désordres et fait de nombreuses victimes dans le peuple.


Le Président Molé, saisi par les factieux,
au temps des guerres de la Fronde.
(Peinture d'histoire de François-André Vincent, 1779.)

Voir en grand


La Fronde parlementaire

En 1648, la France est gouvernée par la régente Anne d'Autriche, mère du jeune roi Louis XIV (9 ans), qui bénéficie des utiles conseils de Mazarin.
Le pays doit mener des guerres extérieures contre les Habsbourg et cet effort nécessite d'accroître les impôts. Il n'en faut pas plus pour entraîner les privilégiés dans une révolte. Ceux-ci montent le peuple contre le gouvernement en faisant valoir le luxe dans lequel se complaît la Cour.
Le 13 mai 1648, le Parlement de Paris entreprend de réformer ce qu'il estime être les abus de l'État. À l'initiative du conseiller Pierre Broussel, il constitue une Chambre qui aura à décider de la réforme de l'État.
Le 2 juillet 1648, cette Chambre impose à Anne d'Autriche une charte de 27 articles qui donne au Parlement le droit de valider tout impôt nouveau. La régente feint de se soumettre. Mais voilà que son armée remporte à Lens une grande victoire sur les Espagnols.


Louis-Dieudonné et sa mère Anne d'Autriche, vers 1639.
La Fronde se déroule pendant la minorité de Louis XIV.
Le pouvoir est assuré par la régence de la reine-mère
qui s'appuie sur son principal ministre, le cardinal Mazarin.


La régente, rassurée sur la situation extérieure, fait arrêter plusieurs parlementaires, y compris Pierre Broussel, auquel son intégrité (fait rarissime) vaut une immense popularité.
À cette annonce, Paris se soulève au cours d'une «journée des Barricades». La régente feint une nouvelle fois de se soumettre. Elle libère ses prisonniers mais s'enfuit à Saint-Germain-en-Laye avec le cardinal, le jeune roi Louis XIV et son frère Philippe. Pendant ce temps, l'armée royale, commandée par Condé, organise le siège de Paris.
Les parlementaires, qui détiennent déjà beaucoup de privilèges, n'ont pas vraiment envie d'une Révolution. Ils rendent les armes et signent la paix à Rueil.


Portrait du cardinal Mazarin, huile sur toile,
Chantilly, musée Condé, vers 1658-1660.


La Fronde des Princes
Le cardinal et la régente regagnent Paris en octobre sous les acclamations mais ils doivent dés lors combattre la Fronde des Princes, plus violente mais aussi plus brouillonne et bagarreuse.
À Paris et dans les provinces se multiplient les «mazarinades», écrits et chansons satiriques qui traînent Mazarin dans la boue...
Le Grand Condé, l'ancien vainqueur de Rocroi, noue des complots avec quelques grands seigneurs dont son frère le prince de Conti, et bientôt, la guerre civile, aggravée par l'intervention des Espagnols, met le pays à feu et à sang.

²
Louis II de Bourbon, prince de Condé (1621-1686),
par David Teniers le jeune, Bruxelles.

Le retour de l'autorité royale
Les maladresses de Condé et son alliance avec les Espagnols conduisent à la défection de ses partisans. Le 21 octobre 1652, Louis XIV, qui a été déclaré majeur le 7 septembre 1651, rentre à Paris avec sa mère. Il tient un lit de justice et prononce une amnistie générale (ou presque). Quatre mois plus tard, Mazarin retrouve à son tour Paris.
La Fronde des Princes est finie. Mais Louis XIV en gardera rancune aux Parisiens. Il choisira plus tard de quitter le Louvre, résidence de la cour depuis quatre siècles, et de bâtir un nouveau palais à Versailles.
La monarchie française sortira renforcée des épreuves de la Fronde tandis qu'à la même époque, l'Angleterre fera l'expérience de la République après avoir exécuté son roi . La France évoluera vers une monarchie absolue, l'Angleterre vers une monarchie parlementaire.

Herodote

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 11 Mar - 06:32 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Okay Okay
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 05:37 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

12 mars1613
Naissance de André Le Nôtre
Un jardinier qui sait se faire apprécier



André Le Nôtre portant l'ordre de Saint-Michel,
par Carlo Maratta, château de Versailles


Fils et petit-fils d'un jardinier des Tuileries, André Le Nôtre suit à l'adolescence des cours d'art dans l'atelier du peintre Simon Vouet. Il s'initie avec passion à l'art pictural avant de prendre la succession de la charge paternelle.
Au terme d'une longue vie toute entière consacrée à l'art des jardins, son nom va être associé pour toujours au Grand Siècle français et au Roi-Soleil.

Un travailleur infatigable

Dans la lettre d'accréditation du 26 janvier 1637 signée de Louis XIII, le roi lui donne du «cher et bien-aimé», preuve que le jeune homme connaît déjà les manières de la Cour, apprises auprès de son père, homme ambitieux et proche de la cour.


Le Nôtre dessine les nouveaux jardins du château
de Vaux-le-Vicomte pour Nicolas Fouquet.


Comme beaucoup d'hommes de talent du Grand Siècle, c'est au service du richissime surintendant des finances Nicolas Fouquet que Le Nôtre va révéler son art.

Sa grande oeuvre est Vaux-le-Vicomte, entre Melun et Fontainebleau. Autour de ce château, construit par l'architecte Louis Le Vau et le peintre Charles Le Brun, il crée en pleine forêt un surprenant agencement de parterres et de fontaines, tirant parti des courbures du relief et des filets d'eau pour animer le site.


Hubert Robert
Vue du bosquet des Bains d'Apollon


Après la disgrâce du surintendant en 1661, Le Nôtre entre au service de Louis XIV et acquiert la charge prestigieuse de contrôleur général des bâtiments. Il va transposer ses créations à Versailles, mais aussi à Marly ou encore à Chantilly. De tous ses jardins, ce dernier est celui qu'il préfère.


Parterres du Midi, château de Versailles

Mais il va sans dire que c'est le «Grand Parc» de Versailles qui exige le plus de soins avec plusieurs centaines d'hectares et 7000 jardiniers (une quarantaine aujourd'hui).

Un homme de bonne compagnie


Apprécié du roi qui aime à s'entretenir avec lui, lui manifeste une affection quasi-filiale et n'hésite pas, dans son grand âge, à pousser lui-même sa chaise, André Le Nôtre est regardé de haut par Mansart, l'architecte de Versailles. Il lui rend la pareille en ne le présentant jamais autrement au roi que sous l'appellation méprisante : «Votre maçon...».

Le jardinier du roi n'en est pas moins un courtisan apprécié, simple de manières mais d'une grande culture et d'une conversation agréable. Il est anobli par le roi en 1675 et quand Le Nôtre lui dit en souriant qu'il a déjà pour armoiries «trois limaçons couronnés d’une pomme de chou», Louis XIV le prend au mot et lui confère pour de bon lesdites armoiries.


Armoiries.

Si l'on en croit son biographe Erik Orsenna, ce créateur hors normes et fantaisiste se révèle dans la vie privée avide de richesses, dur en affaires, conformiste en amour. Rien d'euphorisant, d'autant qu'il a la douleur de perdre ses trois enfants en bas âge.

Réfugié dans le travail, c'est seulement à 80 ans qu'il renonce à sa charge officielle auprès du roi. Tandis que le roi lui confère le prestigieux ordre de Saint-Michel, lui-même lui offre sa collection de toiles de maître.

Il ne va pour autant arrêter toute activité et, jusqu'à sa dernière heure, va mettre ses talents et son oeil d'artiste au service de la haute noblesse, multipliant en France et à l'étranger des jardins qui tirent gloire, aujourd'hui, de son génie.


Plan général des jardins du Château de Versailles
dressé pour Louis XV par Jean Chaufourier en 1720


Le « jardin à la française »

Le jardinier du Roi-Soleil a repris et développé les idées classiques sur le jardin, qui s'étaient épanouies en France au début du XVIIe siècle, à partir du jardin italien de la Renaissance, avant de s'étendre au reste de l'Europe.

Mais il ne s'est jamais soucié d'exposer ses principes ni de transmettre son savoir, à la différence par exemple de l'agronome de Versailles, Jean-Baptiste de La Quintinie (1626-1688), qui laissera en guise de testament ses « Instruction pour les jardins fruitiers et potagers ».

C'est Antoine-Joseph Dézalliers d'Argenville, né en 1680, qui a bien plus tard théorisé le fameux « jardin à la française » dans différents traités aux titres savoureux.

Ce jardin aux formes classiques, fondé sur la perspective et la symétrie, avait vocation à humaniser les parcs des châteaux installés au coeur des forêts.

Aux XVIIIe et XIXe siècles, à l'heure de la révolution industrielle et de l'urbanisation, il a été délaissé au profit du « jardin à l'anglaise », destiné quant à lui à réintroduire un semblant de nature dans les villes victimes de la pollution industrielle.

Jean Larané

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 10:33 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Je n'aime pas les jardins à la française, c'est trop bien rangé Razz
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 11:11 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Il faut avoir une grande demeure, sinon il vaut mieux s'abstenir.
Et avoir surtout une certaine réflexion par rapport à ce qui se fait ou non.
Cela me fait penser à des gens qu'on connait qui s'entêtent à semer du gazon anglais en Provence.
Le problème, c'est qu'ici il fait trop chaud mais va leur faire comprendre.
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
michel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Mar - 11:22 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant



Revenir en haut
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Lun 12 Mar - 19:04 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Pas bête ! Mort de Rire





Heeeeeu...Si c'est une bête finalement
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
michel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Mar - 20:05 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

opaline
sur tous les tableaux que tu as faits,
as tu,parfois peint un lapin?
ou chat,chien...
merci


Revenir en haut
Auzelles
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 12 520
Localisation: Entre Crau et Camargue
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 06:10 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Ninete a écrit:
Je n'aime pas les jardins à la française, c'est trop bien rangé Razz


moi, non plus, j'aime un certain fouillis "ordonné"
_________________






Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 06:24 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

13 mars 2005
Décès de Zouhair Yahyaoui
cyberdissident tunisien
actif en faveur de la liberté d'expression.



Portrait de Zouhair Yahyaoui en 2004

Économiste de formation, il connaît un succès grandissant1 grâce à ses écrits vitriolés, rédigés sous le pseudonyme d'Ettounsi (« Le Tunisien » en arabe) sur le journal en ligne Tunezine, le plus souvent en dialecte, et dénonçant la censure et le non-respect des droits de l'homme par le régime de Zine el-Abidine Ben Ali. Il diffuse notamment la lettre ouverte que le juge Mokhtar Yahyaoui (en), son oncle, adresse au président pour dénoncer l'absence d'indépendance du pouvoir judiciaire.

Il est arrêté le 4 juin 2002, aux environs de 19 h, par six policiers en civil dans le cybercafé de Ben Arous où il travaille et gère son site. Condamné le 10 juillet par la quatrième chambre de la cour d'appel de Tunis à une peine de deux ans de prison pour « propagation de fausses nouvelles dans le but de faire croire à un attentat contre les personnes et contre les biens » et « vol par utilisation frauduleuse de moyens de communication », le procès ne semble pas remplir les conditions d'un procès équitable. Il devient alors le symbole des difficultés du journalisme en Tunisie.



Il passe un an et demi à la prison de Borj El Amri où il subit torture et humiliations et entreprend des grèves de la faim pour protester contre sa détention. Privé de courrier, de lecture, de colis de nourriture et même de son journal intime, il souffre d'abcès dentaires mais ne peut consulter un dentiste qu'après des mois de souffrance. Il bénéficie d'une libération conditionnelle, le 18 novembre 2003, grâce à des pressions internationales.

Honoré le 19 juin 2003 du premier prix Cyberliberté de Reporters s@ns frontières - Globenet, il meurt à l'âge de 37 ans d'une crise cardiaque, le 13 mars 2005, à l'hôpital Habib-Thameur de Tunis.


Timbre en hommage à Yahyaoui

Le 13 mars 2012, un an après la déchéance du président Ben Ali, le président Moncef Marzouki rend hommage à Yahyaoui en se rendant sur sa tombe en compagnie de sa famille. Il remet par ailleurs à sa mère les insignes de grand officier de l'ordre de la République décernés à titre posthume.

Le jour anniversaire de son décès est déclaré Journée nationale pour la liberté d'Internet.

En 2013, le président Moncef Marzouki inaugure une maison des jeunes à Ghomrassen baptisée à son nom.

Le 13 mars 2017, à l'occasion de la Journée nationale pour la liberté d'Internet, la Poste tunisienne édite un timbre à son effigie, faisant de lui la 65e personnalité tunisienne représentée sur un timbre.


Voir en grand

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 06:26 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

michel a écrit:
opaline
sur tous les tableaux que tu as faits,
as tu,parfois peint un lapin?
ou chat,chien...
merci


Un de mes chats une fois. Mais les galéristes ne sont pas toujours très friands de ce type de tableau
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 09:26 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Paix à son âme, espérons que son sacrifice servira à la liberté des idées dans les pays musulmans.
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 16:18 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

Chez nous, sous prétexte de fake-news, il est prévu de limiter cette liberté Mr. Green
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Opaline


Hors ligne

Inscrit le: 06 Mai 2012
Messages: 5 279
Localisation: Région de Salon de Provence
Féminin Verseau (20jan-19fev) 鷄 Coq

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 04:33 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

14 mars 1824
Naissance de Louis-Félix Chabaud
Sculpteur et médailleur français.



Louis-Félix Chabaud photographié par Pierre Petit,
Paris, musée d'Orsay.


Fils d’agriculteur, Louis-Félix Chabaud fréquente l’école communale de Venelles (Bouches-du-Rhône) jusqu’en 1836 et entre en apprentissage chez un boulanger, puis chez un marbrier aixois, M. Raimond. Il commence ses études à l’école des beaux-arts d’Aix-en-Provence avec Joseph Marius Ramus et les termine à l'École des beaux-arts de Paris sous la direction de James Pradier.


L'Industrie, médaille, avers.

Le 9 septembre 1848 il remporte le 1er grand prix de Rome en gravure de médaille et pierre fine pour son Mercure formant le caducée. Il séjourne à Rome pendant quatre ans, pensionnaire de l’État à la villa Médicis.


Le Génie des Arts, Marseille, palais des Arts.

De retour à Paris, il expose au Salon de 1853 et obtient le 3e prix pour L’Agriculture (bronze) et Cérès embrassant Triptolème. En 1855, il est également primé pour une série de médailles : Agriculture, Napoléon III et une tête de femme.


Mercure formant le caducée (1848),
plâtre, École des beaux-arts de Paris.


En 1857, il est à nouveau primé pour une sculpture en plâtre représentant La Chasse, acquise par l’État français. En 1859, douze camées en pierres fines lui valent le prix de la gravure et il reçoit, en 1863, une 3e médaille pour une statue de L’Agriculture et un bas-relief intitulé L'Abolition de l’esclavage.


Arc doubleau de la scène, Paris, palais Garnier,
photograpié par Louis-Émile Durandelle.


Réputé comme sculpteur ornemaniste, il participe au chantier de décoration du palais Garnier à Paris.

_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 14 Mar - 05:57 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque) Répondre en citant

C'est bien beau tout ça, il a bien fait d'abandonner la boulangerie  Wink . Je ne le connaissais pas.
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:50 (2018)    Sujet du message: Une petite histoire par jour (La France Pittoresque)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Art -> OPALINE Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 343, 44, 4570, 71, 72  >
Page 44 sur 72

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com