50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> HISTOIRE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
mam



Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 20 394

MessagePosté le: Lun 9 Oct - 20:00 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Revue du message précédent :

Okay
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 9 Oct - 20:00 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 10 Oct - 09:15 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Bonnie et Clyde 

 
L’histoire d’amour légendaire, mais vraie des deux petits voyous de Dallas devenus braqueurs et tueurs et qui n’ont eu de cesse durant leur courte vie, de tenir leurs rangs de chefs du fameux gang des Barrow, entre sens de la famille et rébellion contre la société des années 1930. 

 
  

 
Bonnie Parker est née en 1910.D’un milieu modeste, orpheline de père, elle est une élève studieuse et passionnée de poésie. Mariée à 16 ans à son amour de lycée Ray Thornton, elle voit son époux filer en prison pour braquage à main armée. Blonde aux cheveux bouclés ce petit bout de femme fait tourner toutes les têtes. Serveuse dans un restaurant elle rencontre l’homme de sa très courte vie, Clyde Chesnut Barrow en 1929.
  
Bonnie Parker est née en 1910.D’un milieu modeste, orpheline de père, elle est une élève studieuse et passionnée de poésie. Mariée à 16 ans à son amour de lycée Ray Thornton, elle voit son époux filer en prison pour braquage à main armée. Blonde aux cheveux bouclés ce petit bout de femme fait tourner toutes les têtes. Serveuse dans un restaurant elle rencontre l’homme de sa très courte vie, Clyde Chesnut Barrow en 1929.  
  
Clyde Barrow est né en 1909, dans une famille nombreuse. À 16 ans, il compte déjà quelques braquages et vol de voitures. Arrêté en 1930, il commet son premier meurtre en prison, tuant un détenu qui l’agresse sexuellement. Dès qu’il sort de prison en 1932 il recrute la belle Bonnie qui a attendu sa sortie de prison. Avec son frère Buck, ils créent le gang des Barrow qui vit d’activités illégales et de crimes. L’escalade de la violence en ces temps de crises dans une Amérique secouée par le crash boursier de Wall Street est inévitable et rapide. Incarcérée à son tour, la belle Bonnie passe le temps en écrivant des poèmes. Relâchée quelques mois plus tard, elle retrouve vite son amant cambrioleur. 

 
Les amoureux se spécialisent dans les vols de banque, mais dévalisent aussi des commerces. Lorsqu’ils se sentent menacés, ils tuent. Personne ne doit se mettre en travers de leur chemin. Leur folle cavale dure deux années, où ils ratissent le Texas, l’Oklahoma, le Missouri, la Louisiane et le Nouveau-Mexique. Mais la légende se peaufine, ils sont perçus par le peuple touché par la misère comme des sortes de Robin des bois, détroussant les riches. Et puis surtout, l’amour qui les unit est romantique, malgré le bain de sang qu’il provoque. Ils s’aiment et prennent des risques l’un pour l’autre. Ils se prennent en photo tendrement enlacés, la seule part d’innocence qu’ils ont gardée se retrouve dans leur amour.   
  
Mais en 1933, Buck, le frère de Clyde meurt, abattu par la police et son épouse est arrêtée. La folle poursuite continue et une année plus tard, Bonnie and Clyde tuent deux policiers au Texas, signant ainsi leur arrêt de mort. La police excédée, montrée du doigt et ridiculisée décide de les abattre, et la traque est menée par un shérif sans pitié, Frank Hamer. Collaborant avec la Police des cinq états qui ont été ensanglantés par le clan Barrow. Le 23 mai 1934, Bonnie and Clyde s’apprêtent à braquer une banque en Louisiane. La police, menée par Hamer, leur tend une embuscade sur la route. La Ford arrive à toute allure. Les policiers ouvrent le feu, criblant de balles le véhicule et ses passagers. Clyde meurt sur le coup suivi par Bonnie dans un cri d’horreur et de désespoir.
 

 
Leurs dépouilles seront exposées comme des trophées. Mais contrairement à leur souhait, ils ne seront pas enterrés ensemble. Leur fin tragique contribuera à faire d’eux l’emblème de ces temps de grande dépression. Ils incarnent un amour libéré, arrogant, moderne, et un couple romantique malgré leurs criminelles références. Ils sont ainsi les héros révoltés d’une époque tourmentée, les amants terribles de l’Amérique violente des années trente.   

  

  

  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
mam


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 20 394
Localisation: 74-GE

MessagePosté le: Mar 10 Oct - 12:59 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant


_________________
rien ne sert de courir il faut partir à point


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 10 Oct - 18:46 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Okay
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mer 11 Oct - 09:44 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Lancelot et Guenièvre
  
L’amour au temps des Chevaliers de la Table ronde est incarné par Lancelot et Guenièvre et leur scandaleuse liaison.  

  

  
La dévotion de Lancelot pour sa belle symbolise l’amour courtois en dépit des trahisons. Lancelot est le fils du roi Ban de Bénoïc et de la reine Elaine. Descendant d’une prestigieuse lignée qui remonte au personnage biblique de Joseph d’Arimathie ayant recueilli le sang du Christ dans le saint Graal pour le rapporter en terre bretonne.
   
Au cœur de la forêt de Brocéliande, il est enlevé par la fée Vivianne à la mort de son père, et plongé dans les eaux du lac merveilleux. Au fond du lac, se dresse un magnifique palais enchanté, où Viviane le choie et lui offre une éducation enrichissante et paisible, de chasse, combat, musique, courtoisie et de noblesse d’esprit. Elle ne lui révèle jamais sa véritable identité même si elle lui dit être fils de roi.    
   
Lorsqu’il est en âge d’affronter le monde, elle le mène à la cour du roi Arthur pour le faire adouber et qu’il connaisse l’aventureuse vie des chevaliers de la Table ronde.   
   
Guenièvre est la fille de Léodégan de Carmelide. Créature féerique, elle est l’épouse du roi Arthur. Sa beauté et son élégance en font une figure prisée des chevaliers auprès desquels elle affirme son aura séductrice.
   
Arrivé à la cour, Lancelot croise celle qui va marquer son destin, la Reine Guenièvre. Pour ses beaux yeux, il accepte de devenir chevalier malgré le trouble qui le suffoque. Il devient vite le Chevalier favori du roi, qu’il sert le plus fidèlement possible malgré son amour pour la Reine. Le coup de foudre est réciproque. Les prétendantes ne manquent pas pour Lancelot, mais son cœur ne bat que pour sa reine.   
   
Les exploits répétés de Lancelot du lac, d’aventures en conquêtes, le ramènent toujours auprès de Guenièvre. Grâce à l’entremise de son ami Galehaut, autrefois combattu, il rejoint sa belle en cachette le plus souvent possible.    
   
La Reine est enlevée par Méleagant et amenée au royaume de Gorre d’où personne ne revient jamais. Lancelot se lance dans l’aventure pour ramener l’épouse du roi. Pour la sauver, il accomplit des prouesses héroïques, autant d’épreuves qui constituent pour lui une sorte de parcours initiatique. Il doit notamment monter dans une charrette, signe d’opprobre médiéval, laissant son orgueil de chevalier de côté pour sauver sa reine. Il traverse aussi le pont de l’épée qui le mène dans l’au-delà pour réussir enfin à libérer Guenièvre qu’il ramène en son royaume. 
  
Le roi Arthur finit par surprendre les amants adultères. Lancelot doit s’enfuir laissant sa dame au pire des sorts de ceux qui ont trahi : la mort par le bûcher. Alors qu’elle s’avance vers le lieu de son supplice des cavaliers arrivent, Lancelot à leur tête. La bataille fait rage entre l’armée du roi Arthur et Lancelot. Il sort vainqueur du massacre tuant Agravain, Gareth et Gauvain, les meilleurs chevaliers du roi. Il demande alors au roi Arthur d’accepter son exil et d’épargner la reine Guenièvre.   
   
Il quitte ainsi Camelot pour ne revenir qu’à la mort d’Arthur et s’y retirer dans un monastère après avoir défendu encore une fois le trône des ennemis du défunt roi , en l’honneur de ses valeurs de chevalier de la Table ronde.   
   
Il meurt peu après son ami Galehaut auprès duquel il est enterré. La reine s’éteint à son tour. Séparés, mais éternellement amoureux.    
   
Lancelot caractérise l’amour courtois, il en possède les qualités nobles même si son amour pour la Reine est fatal. Chevalier profondément humain avec ses grandeurs et ses faiblesses il affronte et combat valeureusement. Un amour héroïque et sacrifié.   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
mam


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 20 394
Localisation: 74-GE

MessagePosté le: Mer 11 Oct - 11:29 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

"Lancelot ou le Chevalier de la charrette", de Chrétien de Troye, relate bien le départ de Lancelot pour le pays de Gorre, les sacrifices qu'il accomplit pour sauver sa bien-aimée, comme justement par exemple le fait qu'il voyage en charrette, comme un vulgaire repris de justice.


C'est un ouvrage que j'ai lu il y a bien longtemps, et qui m'avait fait découvrir ce qu'était la fin'amore, ou l'amour courtois, ou tout se qui se rapportait au sexe était habilement caché sous de très nombreuses métaphores...Mais je n'avais pas trouvé personnellement scandaleux l'amour que Lancelot portait à sa Dame et si je me souviens bien, ils n'eurent qu'une seule nuit d'amour ensemble.


Mais quelle magnifique fresque chevaleresque ! 
_________________
rien ne sert de courir il faut partir à point


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Jeu 12 Oct - 09:39 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Salvador Dali et Gala
  
Histoire d’amour d’une muse et d’un génie de la peinture, la rencontre de Gala et Dali dans le milieu intellectuel et artistique des années 20 est révélatrice de l’ambiance créatrice de l’époque. 
  
   

   
Gala, de son vrai nom Elena Ivanovna Diakonova, naît en 1894 à Kazan, en Russie. Elle grandit à Moscou et reçoit une excellente éducation qui lui promet une carrière d’institutrice. Mais à l’âge de 18 ans, sa tuberculose s’aggrave et elle part en Suisse, au sanatorium de Clavadel. Elle y rencontre un certain Eugène Grindel, connu sous le nom beaucoup plus romantique de Paul Eluard, et le goût de la lecture et de la poésie les rapproche. En 1914, guéris et fiancés, ils quittent le sanatorium. Gala rentre en Russie et Paul part au front. Ils se marient enfin en 1917 et Gala donne naissance à leur fille, Cécile. Le couple fréquente le milieu des surréalistes, Breton, Aragon, mais aussi Max Ernst avec qui Gala a une relation de deux ans, inspiratrice, il la peint ainsi sur de nombreux tableaux. Et puis elle rencontre Dali en 1929, qui révèle plus que tous les autres son fabuleux talent de muse.  
  
Salvador Dali naît en 1904 à Figueres en Espagne. Il grandit dans l’ombre obsédante de son frère décédé à l’âge de 7 ans, et dont il porte le prénom. Très vite son intérêt pour la peinture se développe stimulé par un environnement artistique. À l’âge de 14 ans, il expose déjà ses toiles dans sa ville natale. Il rentre aux Beaux Arts de Madrid en 1921 et s’intéresse vite au mouvement surréaliste. Ses thèmes de prédilection sont la mort et l’érotisme. Provocateur et extravagant il se crée un personnage de peintre dérangé. Ami de Picasso, de Miro il s’entoure d’une cour d’artistes. En 1929, lors de vacances chez lui à Cadaqués, il est rejoint par une partie du groupe des surréalistes. Dont Eluard et son épouse. Dali tombe immédiatement amoureux de cette femme, icône libre des temps modernes. Il en fait son héroïne, se fâchant avec une partie de sa famille à cause de sa liaison.
   
Dès lors, leur vie est liée. Gala quitte Eluard et ils se marient en 1932. Le temps des vaches maigres ne dure guère et Dali est vite reconnu et prisé dans le monde de la peinture et des surréalistes. Gala est sa meilleure ambassadrice, connue et respectée dans ce monde d’intellectuels. C’est l’époque des rencontres enrichissantes, le couple brillant reçoit et est convié. Toutes ces connaissances sont source d’inspiration pour Dali de Freud, à Chanel. En 1939 exclu du mouvement surréaliste pour ses propos sur Hitler et franco, le couple s’exile à New York. Dali en profite alors pour diversifier ses talents, cinéma, création de bijoux, décors de théâtre.   
   
Dali et Gala rentrent enfin d’exil en 1948 et s’installent en Espagne, partageant leur vie entre les instants de création intense et les escapades médiatiques à Paris, New York ou Rome. Ils ne se quittent jamais.    
   
Leur amour exclusif est la clé artistique de Dali. Gala, femme de caractère et amoureuse, est son amante, sa muse et son agent. Elle sait se faire discrète et laisse son époux sur le devant de la scène y compris lorsque son excentricité donne lieu a quelques débordements. Elle veille sur lui quel que soit le contexte. Elle pose inlassablement pour lui qui la peint sous toutes les coutures. Parfois de violentes disputes éclatent, passionnés comme ils savent l’être, mais rien ne les sépare jamais. Il se dit que toute sa vie, Dali lui resta fidèle même si elle connaît quelques aventures, éternelle séductrice.
   
Gala meurt le 10 juin 1982 dans leur maison, auprès de lui. Affecté et désespéré par l’absence de son inspiratrice de toujours, il finit par s’éteindre en 1989, mettant en scène sa dépouille, comme le trublion génial qu’il a toujours été.    
   
Leur histoire d’amour a marqué l’époque des surréalistes. Où comment une seule femme a su, par sa personnalité et le don de soi propre aux muses, tenir près d’elle et nourrir artistiquement toute une vie le plus déjanté des peintres.    

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
tomy


Hors ligne

Inscrit le: 24 Sep 2012
Messages: 3 879
Localisation: Nivelles- baulers( belgique

MessagePosté le: Jeu 12 Oct - 20:17 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Okay Okay Okay
_________________
préretraité ses cool


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 13 Oct - 08:29 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Héloïse et Abélard
  
L’histoire vraie d’Héloïse et Abélard sous le règne du roi Louis VI, est celle d’une passion charnelle qui se transforme en un lien indéfectible empreint de spiritualité malgré les épreuves traversées.  

  
   

   
Pierre Abélard naît en 1079 dans une famille noble. Fils du seigneur du Pallet il est destiné au métier des armes comme ses frères. Mais sa soif de connaissance et sa passion des lettres le font se tourner vers l’éducation. Il se rend à Paris où il enseigne la philosophie. Intellectuel surdoué, dialecticien redoutable, il est un jeune professeur admiré par ses élèves. Réputé et respecté malgré son caractère peu commode. À 36 ans, il est un brillant maître en théologie à la Cathédrale de Notre Dame de Paris. Le Chanoine Fulbert lui confie l’éducation de sa nièce, Héloïse. Elle a 17 ans. Il est tout de suite bouleversé par son intelligence et sa beauté.
   
Héloïse naît en 1100. Elle est élevée et instruite à l’abbaye d’Argenteuil, monastère réservé aux femmes, puis à la cathédrale Notre Dame de Paris où son oncle est chanoine. Jeune nonne pertinente, sa vivacité d’esprit et sa beauté sont troublées par la présence de ce nouveau professeur, Pierre Abélard, un homme mûr et séduisant.   
   
Leur histoire ne reste pas longtemps platonique. La passion les inspire et les pousse l’un vers l’autre. Le maître et l’élève s’aiment envers et contre tous. La passion charnelle les consume, bien loin des enseignements reçus par chacun d’eux. Héloïse tombe alors enceinte. Abélard l’enlève et ils se réfugient en Bretagne où elle donne naissance à leur fils Astrolabe. Elle rentre alors à Argenteuil abandonnant son enfant à la famille de son aimé. Ils se marient secrètement. Sur l’insistance d’Abélard et par amour pour lui, elle accepte de se retirer dans le monastère où elle a passé son enfance. Le scandale de leur relation finit par éclater quand le Chanoine Fulbert furieux dénonce leur mariage secret et nuisible à la carrière d’Abélard, qui a trahi l’église, selon les lois de l’époque. Le chanoine emploie alors deux sbires pour punir le philosophe. Il sera ainsi émasculé. Cette mutilation met un terme à sa carrière d’ecclésiastique et d’enseignant, mais la vengeance est si cruelle et si scandaleuse que le chanoine se voit relevé de ses fonctions durant quelques années. 
  
Héloïse prend le voile à l’abbaye d’Argenteuil. Et devient en 1129 abbesse du couvent du monastère le Paraclet, près de l’ermitage fondé par Abélard et qu’elle a su rendre prospère. Philosophe reconnue, elle l’administrera le restant de sa vie. Loin de son amour qu’elle transformera en lien spirituel, mais auquel elle ne renoncera jamais.   
   
Abélard se réfugie à l’abbaye Saint-Denis où il devient moine et continue ses travaux de philosophie. Désormais, leur fougueuse passion s’exprimera dans les lettres de leur amour, de magnifiques et lyriques échanges en latin. Elle avoue être condamnée au cloître par son amour tragique pour lui, avec qui elle a connu la plénitude de l’être. L’admiration intellectuelle et mutuelle jaillit de cette correspondance entre les époux.    
   
Cet amour au fil des mots n’a pas d’âge, il est universel. Dans leur tragédie, les deux amants puisent la source intarissable de leur relation bien au-delà du charnel. Empreinte de spiritualité, leur passion se mue en un échange intellectuel et philosophique qui traverse le temps. Persécutés au point d’être contraints d’embrasser la vie monastique, rien n’altère leur lien.    
   
Abélard meurt en 1142, elle réclame sa dépouille et l’ensevelit au Paraclet. Lorsqu’elle disparaît en 1164, la légende dit que sa volonté d’être déposée après sa mort dans le tombeau de son mari fut respectée, et qu’Abélard, mort depuis tant d’années, étendit les bras pour la recevoir et les ferma, la tenant embrassée, à jamais. En 1917 la mairie de Paris fait transporter les restes de ce couple de légende au cimetière du Père-Lachaise, leur dernière demeure.    

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Sam 14 Oct - 08:17 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Ulysse et Pénélope
 

 
L’amour sous fond de fidélité pour Ulysse et Pénélope héroïque amoureux de la mythologie grecque.
 

 
  

 
Ulysse, fils de Laërte et d’Anticlée, roi légendaire d’Ithaque est le personnage central de l’Odyssée. Sage orateur, il est très apprécié d’Athéna, la déesse de la guerre pour ses qualités de ruse et d’éloquence. Il siège au conseil des rois.   
  
Pénélope, fille adorée d’Icarios possède une grande beauté. Depuis son plus jeune âge elle est courtisée par de nombreux princes grecs. Son père, en vue de départager les amoureux transis, organise des jeux dont le vainqueur remportera sa main. Ainsi fut fait par Ulysse, le valeureux roi, qui l’épouse.
  
L’amour qu’ils se portent est bouleversé par les nombreux départs à la guerre d’Ulysse qui utilise toutes sortes de subterfuges pour ne pas se rendre sur les champs de bataille et rester près de sa belle. Non pas par manque de bravoure, mais par passion pour sa douce Pénélope.   
  
Mais durant les vingt années que dure la Guerre de Troie, Ulysse se bat glorieusement tandis que Pénélope repousse de toutes les manières possibles ses prétendants. Certains lui annoncent la mort d’Ulysse, mais elle ne les croit pas. Portée par son amour, elle combat ceux qui la courtisent et en profitent pour piller sa maison. Afin de les faire attendre, elle leur promet de choisir l’un d’entre eux, dès qu’elle aura fini de tisser le linceul de son beau père Laërte. Dans l’attente de son époux, elle tisse ainsi toute la journée, mais la nuit, secrètement, défait tout son travail pour repousser leurs avances. Fidèle et soumise à son époux. Découvert par l’une de ses servantes le stratagème ne tient qu’un temps et elle est contrainte d’épouser un prince lorsqu’Ulysse revient enfin.  
  
Transformé en vieillard par la déesse Athéna il prépare sa vengeance et reconquiert son royaume. Ainsi déguisé il obtient l’affection de sa propre femme, à qui il demande de résister encore et promet l’arrivée imminente de son roi. Il cherche à savoir qui lui est resté fidèle parmi sa cour, mais ne doute pas un instant de l’amour de Pénélope.  
  
Pénélope imagine une épreuve où les prétendants essaient sans succès de bander l’arc d’Ulysse. Elle sait que lui seul peut le faire. Ulysse, déguisé, les massacre tous, avec l’aide de son fils Télémaque et sous la bénédiction des dieux.
  
Pénélope a du mal à reconnaître son époux en ce vieillard en haillons, mais il lui raconte les secrets qui n’appartiennent qu’à eux, avant que de se défaire de ses oripeaux. Heureux ils se retrouvent enfin et la fidélité à toute épreuve de Pénélope est enfin récompensée. De leur amour retrouvé naîtra un autre fils, Ptoligorthès. L’histoire d’amour d’Ulysse et de Pénélope est une histoire de fidélité et de constance jamais entravée par le temps, et vénérée, approuvée par les Dieux qui s’inclinent devant tant de félicité.   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Dim 15 Oct - 10:11 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Scarlett O'hara et Rhett Butler 

 
Le roman « Autant en emporte le vent » de Margaret Mitchell écrit en 1936 raconte une histoire d’amour sous fond de guerre de Sécession, celle de l’impertinente Scarlett O’Hara et du séduisant Rhett Butler.
 

 
  

  
Un film éponyme est tiré de ce roman mettant en scène les personnages et leur amour passionné dans des séquences devenues cultes, comme l’est celle du baiser entre Scarlett et Rhett Butler.  
  
Scarlett O’Hara est une jeune fille de 16 ans, insouciante, et gaie, un peu capricieuse. Elle a un caractère bien trempé et un charme envoûtant. Elle grandit dans les années 1860 en Géorgie au sein d’une riche famille de planteur de coton. Elle règne sur son petit monde en sa demeure de Tara, entourée de ses prétendants, fils des planteurs alentour. Sa vie n’est que frivolité, bals et crinoline. Elle est amoureuse en secret du brillant Ashley Wilkes, son voisin, passionné de littérature et de poésie, héros érudit par excellence. Mais le bel Ashley n’a d’yeux que pour la douce Mélanie Hamilton, la cousine de Scarlett qu’il souhaite épouser. Une scène éclate entre Ashley et Scarlett dont est témoin le cynique et ténébreux capitaine Rhett Butler qui éprouve une attirance pour la peste insolente qu’elle est.
  
La fête bât son plein quand soudain un messager arrive porteur d’une très mauvaise nouvelle : la guerre est déclarée. Les Yankees envahissent la Géorgie.   
  
Toute à ses considérations d’amoureuse déçue, par vengeance et sans amour, Scarlett se marie avec le frère de Mélanie, Charles Hamilton, qui a la bonne idée de mourir sous les drapeaux. Scarlett donne naissance à leur fils Wade Hampton. Puis elle quitte Tara pour rejoindre Mélanie à Atlanta dans le seul but de reconquérir Ashley et prétextant le besoin de connaître enfin son neveu. Lors d’une permission, Ashley leur rend visite. Elle lui renouvelle sa flamme, mais il refuse ses avances une fois de plus et fait un autre enfant à sa tendre épouse Mélanie. Lorsqu’Atlanta est assiégée par les Yankees les deux femmes décident de s’enfuir et de retourner à Tara. Là-bas tout n’est que désolation. Sa mère est morte et son père coule dans la folie. Le domaine est détruit, et Scarlett mûrit enfin, devenant une femme déterminée et sans concessions. Pour réussir à sauver financièrement Tara, elle épouse le futur mari de sa sœur, Kennedy, sans aucun état d’âme, et pour son aisance pécuniaire. Elle redresse la barre et le domaine est sauvé. Elle met au monde une petite fille, mais se retrouve à nouveau veuve, car son mari est assassiné lors d’une expédition contre le Ku Klux Klan.
  
Rhett Butler, le rebelle éconduit de l’académie militaire, veille. Proche de Scarlett depuis le jour de la déclaration de la guerre, il finit par la demander en mariage, après la mort de Frank Kennedy, découvrant qu’elle sombre dans l’alcool et la culpabilité. Elle l’épouse et lui donne une petite fille. Elle se croit toujours amoureuse d’Ashley jusqu’à ce qu’elle réalise enfin la présence constante et sure de Rhett et de son dévouement sans limites. Entre passions, disputes et problèmes d’intendances, ils essaient de vivre une vie normale de couple poussé par leurs caractères qui n’abandonnent jamais. Des amants terribles.   
  
Mais la tragédie rôde toujours autour de Scarlett et leur fille meurt, victime d’une chute de cheval. Inconsolables l’un pour l’autre, tout s’effondre autour d’eux. Mélanie meurt auprès de Scarlett qui réalise enfin le leurre de son amour pour Ashley, qu’elle console du décès de son épouse. Excédée de la voir dans les bras d’Ashley, Rhett la quitte et promet de ne plus jamais la revoir. Mais c’est sans compter sur le goût inaltéré de reconquête de Scarlett. Son courage et sa persévérance légendaire laissent entendre qu’elle y parviendra. L’histoire se termine sur cette espérance et cette volonté, celle d’une femme a priori assez égoïste, mais qui au fil des épreuves, dans une sorte de parcours initiatique de l’amour et de la vie, reconnaît ses erreurs et essaie de changer. Elle n’a que 28 ans à la fin du roman, autant dire la vie devant elle.  

 
L’histoire d’amour de Scarlett et Rhett Butler est en fait surtout, l’histoire de la détermination d’une femme, grande amoureuse devant l’éternel qui sait jouer de ses charmes et utilise les subterfuges de la passion pour réussir sa mission. Son caractère insolent la sert incroyablement. Ses choix sont poussés par l’amour qu’elle porte à Ashley puis enfin à Butler, en qui elle trouve son maître, dans une société ravagée par la guerre. Leur rencontre est celle de deux personnalités. Inévitable.   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 810
Localisation: Ria

MessagePosté le: Dim 15 Oct - 11:00 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Il faut bien reconnaître que Rhett Buttler est nettement plus séduisant que le fade Ashley, trop lisse, trop correct
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Lun 16 Oct - 09:49 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Shah Jahan et Mumtaz Mahal
 

L’histoire d’amour de Shah Jahan pour son épouse Mumtaz est ancrée dans la pierre d’une des merveilles du monde, le Taj Mahal, qu’il a construit dans un fastueux hommage à sa belle morte en couches. 

 
  
  
Le prince Kurram, plus connu sous le nom de Shah Jahan, qui signifie « roi du monde » naît en 1592 et commande l’Empire moghol dès l’année 1627. Il est le fils de Jehengar, le 4e empereur moghol d’Inde. Il hérite ainsi du plus vaste empire du monde.   
  
Arjumand Banu Begam, surnommé Mumtaz Mahal, « la merveille du Palais », est l’une de ses épouses. Elle est née en 1593 et sa beauté est renommée.   
  
Le prince héritier et la jeune fille sont très jeunes lorsqu’ils se rencontrent à Agra, dans le nord de l’Inde. Adolescents, ils tombent éperdument amoureux l’un de l’autre. En ces temps où les mariages sont le plus souvent arrangés pour des causes d’alliance politique des régions, l’amour pur et éternel du Shah Jahan et de Mumtaz s’inscrit dans la légende. La beauté inégalée de l’une et la prestance et la forte personnalité de l’autre les poussent l’un vers l’autre.
  
Ils se marient enfin en 1612 après quelques années de luttes familiales et de contraintes au cours desquelles Kurram a dû épouser deux autres jeunes femmes. Ainsi, Mumtaz, troisième épouse du Shah Jahan, devient très vite sa favorite. Au fil des ans, elle accompagne son mari dans ses combats, et ses conquêtes. Désireux d’étendre l’Empire moghol, et de poursuivre l’œuvre de ses prédécesseurs, Kurram a le goût de l’aventure et du faste. Présente et douce, la princesse préférée se rend indispensable aux yeux du souverain qui possède un véritable harem. Elle le guide, l’épaule et le soutient, rôle alors peu concédé aux épouses. Elle lui donne quatorze enfants durant leurs dix-neuf années de vie commune.   
  
Mais la tragédie scelle la légende de leur couple. En mettant au monde leur quatorzième enfant, elle meurt. Son époux est près d’elle. Juste avant de mourir, elle lui arrache la promesse d’édifier un monument égal à la pureté de leur amour commun et indestructible, qui a traversé toutes ces années. Un lieu de culte significatif de leur éternelle passion l’un pour l’autre.
  
Effondré, le shah Jahan respecte les vœux de sa bien-aimée et se lance dans la construction du palais du Taj Mahal. L’édifice sera son obsession durant les 22 années de sa construction. Il coûtera des millions de roupies et entraînera la mort de dizaines d’ouvriers. Les plus belles pierres précieuses d’Inde et du monde le recouvriront. Sa réalisation en marbre blanc et pur à l’image de l’amour que les époux se portaient est une merveille architecturale. Fidèle et amoureux le grand moghol n’aura de cesse de tenir sa promesse pour bâtir ce mausolée, véritable hymne à l’amour, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.   
  
Mumtaz, qui avait été inhumée temporairement en 1631, rejoint enfin sa somptueuse et dernière demeure en 1654. Le Shah Jahan tombe malade et le pouvoir est disputé par ses fils, dont Aurangzeb qui finit par faire enfermer son père. De sa cellule, il contemple le Palais du Taj Mahal construit pour sa belle.  
  
La légende dit qu’il finit par mourir, tourné vers cette lumière, celle de son amour éternel.   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 810
Localisation: Ria

MessagePosté le: Lun 16 Oct - 15:37 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

il semblerait que les Hindous ne veuillent plus que le Taj Mahal fasse partie de leur patrimoine pour la raison qu'il a été bâti par des musulmans, ça serait quand même dommage, c'est un des plus beaux monuments du monde et probablement le plus connu de l'Inde.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 786
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Hier à 15:14 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

Edouard VIII et W. Simpson
  
Une histoire d’amour scandaleuse au royaume d’Angleterre, telle est l’empreinte laissée par le couple sulfureux formé par Édouard VIII et la belle Wallis Simpson.  

  
   

   
Édouard voit le jour le 23 juin 1894 dans la royale famille d’Angleterre. Destiné à un avenir grandiose il est le fils aîné du futur roi Georges V et de la reine Mary. Il grandit entouré des siens à l’ombre d’une famille vouée au règne. D’un tempérament assez conformiste, il semble moulé dans les attentes de la royauté. Très jeune, il suit une formation d’officier sur l’île de Wight. Son père devient le roi Georges V alors qu’il n’a que 14 ans. Lorsque la guerre éclate en 1914, il prouve son courage et part au combat. Il en revient avec une profonde aversion de la guerre. 
 

 
L’Angleterre est alors fière de ce prince pacifiste, à la belle allure, prince charmant peu discret de quelques femmes mariées. Très conventionnelle la famille royale n’apprécie guère ses frasques adultères. Une de ses maîtresses lui présente la scandaleuse Wallis Simpson. Cette rencontre va bouleverser sa vie et celle du royaume.
   
À la mort de son père, en 1936, il monte sur le trône et devient le très populaire Édouard VIII.    
   
Wallis Simpson naît en 1895, aux États-Unis, et sa naissance un an avant le mariage de ses parents, la confine déjà dans une aura indigne qu’elle cultive toute sa jeunesse, jusqu’à sa rencontre et sa fidélité à Édouard. Élevée modestement par sa mère et sa tante, dans la bourgeoisie de Baltimore, elle se marie une première fois avec un as de l’aviation, Earl Spencer, alcoolique et brutal agent-espion des États-Unis. Elle le suit en Chine, ou ses talents de séductrice et son goût de l’aventure lui offrent enfin fortune et notoriété. Elle rentre de Chine pour divorcer et épouser un riche homme d’affaires londonien, Ernest Simpson. Reçue et courtisée par la High Society anglaise, elle croise le prince de Galles pour la première fois en 1933. 
  
Édouard VIII a le coup de foudre pour cette Américaine insolente qui défie les usages. Le charme de Wallis, sa personnalité et son élégance le séduisent. Ils se croisent de plus en plus, se fréquentent sans se cacher, et finissent par afficher clairement leur relation adultère alors que Wallis est toujours mariée. Rien ne les arrête. Les us et coutumes conformistes de la couronne d’Angleterre sont bafoués. Le scandale éclate durant l’été 1936. Wallis divorce et Édouard se lance dans la bataille constitutionnelle pour faire approuver son amour. Mais la sulfureuse Wallis ne correspond nullement à l’image d’une Reine d’Angleterre. Le parlement propose un compromis, le mariage morganatique, qui exclut Wallis du trône. Édouard s’obstine, elle sera Reine ou il ne sera plus roi. Ainsi par amour, sous la pression politique et dans le climat menaçant de la guerre, il abdique, dans un discours bouleversant où il affirme ne pouvoir accomplir son devoir de roi sans celle qu’il aime à ses côtés.    
   
Ni le peuple ni la famille royale ne lui pardonnent vraiment cette trahison. Le couple quitte l’Angleterre pour l’Autriche puis la France où ils se marient en 1937 et vivent la plupart du temps. Nommé Duc de Windsor par son frère le roi Georges VI qui lui a succédé, Édouard n’a jamais pu revenir en Angleterre avant 1965, sous peine de voir supprimé sa dotation. Édouard et Wallis vivent quelque temps aux Bahamas ou le Duc est gouverneur.    
   
Le 28 mai 1972, Édouard meurt à Paris, et il est cependant enterré avec les honneurs dû à son rang, au château de Windsor. La duchesse Wallis lui survit 14 ans puis finit par mourir, elle sera enterrée auprès de son époux.
   
Leur histoire d’amour aura duré 35 ans en dépit des débuts tumultueux et du scandale dont elle fut l’illustration. Les conventions de la couronne d’Angleterre n’ont pas réussi à anéantir cette attirance et ce lien, l’amour a été bien plus fort que le goût du pouvoir.    

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 810
Localisation: Ria

MessagePosté le: Hier à 17:50 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR Répondre en citant

les divorcées étaient bannies de la bonne société et même dans certaines familles un peu bourgeoises elles étaient mal vues, nous avons eu l'exemple dans la famille avec les grands parents maternels. Que les hommes divorcent ou répudient leurs épouses c'était admis, que les épouses divorcent était très mal vu.

Edouard était vraiment mordu de Wallis pour renoncer au trône et tenir tête à sa royale famille.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:15 (2017)    Sujet du message: NOS PLUS BELLES HISTOIRES D'AMOUR

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> HISTOIRE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4  >
Page 3 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com