50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
MA FRANCE À MOI
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 18 Juil - 08:19 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Fredo, facteur près de Rouen depuis 33 ans 
  
Fredo, "facteur à l'ancienne", aime rendre service aux habitants à qui il distribue le courrier au quotidien.
 


  
"Ma France à moi c'est plus d'humanité, plus du 'Attention à ton voisin'", explique Fredo. Il aime être sur son vélo jaune. Tous les jours, il distribue le courrier dans ce quartier pavillonnaire où il connait presque tout le monde. "J'essaie toujours d'apporter ma bonne humeur. Parce que pour les gens, la vie n'est pas facile. Si en plus ils tombent sur un facteur qui râle, ça va pas le faire", explique-t-il. "Vous donnez peu aux gens, mais c'est dingue ce qu'ils vous rendent. C'est pour ça que j'aime ce métier déjà", poursuit-il.

Fredo le dit lui-même : il est un facteur à l'ancienne. Il connait toutes les adresses et tous les noms. Il s'arrête pour dire "bonjour" et prendre des nouvelles. Pour beaucoup, Fredo fait partie de la famille. Et il est fier de cette confiance. "Tout part d'une lettre (...) Le facteur c'est celui qui apporte une mauvaise ou une bonne nouvelle. Il apporte même sa présence quand il n'y a pas de courrier", raconte-t-il.
  

 
Fredo est comme ça : il aime rendre service. Surtout aux personnes âgées. Tous les jours, il passe voir Clara, une dame de 84 ans lourdement handicapée. En plus du courrier, il lui apporte des pack d'eau ou de lait quand elle en a besoin.  

Emilie Baujard et Loïc Farge - RTL
 
 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 18 Juil - 08:19 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gaspard


Hors ligne

Inscrit le: 01 Mai 2013
Messages: 58
Localisation: France

MessagePosté le: Mar 18 Juil - 13:08 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Malheureusement il en existe de moins en moins des gens comme ce facteur. 
Heureusement il y a encore de temps à autre de la solidarité. En ville, cela se perd. Bien dommage. 


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 848
Localisation: Ria

MessagePosté le: Mar 18 Juil - 18:00 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

tous les facteurs ne sont pas sympas, dans les villages encore c'est plus humain qu'en ville encore que je veuille pas généraliser.
En tout cas le service de la poste ne s'arrange pas vraiment, la factrice passe maintenant en début d'après-midi parce que la matin elle est derrière le guichet du bureau de poste qui n'ouvre donc plus que le matin (depuis déjà un bail) du lundi au vendredi, les services publics ne sont plus ce qu'ils étaient mais ceci est un autre débat.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 08:55 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Loulou, gardienne d'immeuble à Paris depuis 24 ans 
  
"Ma France à moi c'est le respect mutuel, créer des grandes amitiés entre les gens", assure Lourdes, devenue l'ange gardien de son quartier. 

"Ma France à moi c'est le respect mutuel, créer des grandes amitiés entre les gens parce que c'est possible. Moi je suis vraiment pour une France unie où il y a de l'humanité entre les gens", affirme Loulou. Dans sa loge, au rez-de-chaussée de son immeuble, Lourdes veille sur ses 70 locataires. Ici, dans cette petite rue parisienne, elle connait tout le monde et tout le monde la connait. On la tutoie, on lui fait la bise.

"J'ai créé une ambiance bien sympa dans ce quartier qui ressemble à un village. Je viens d'un village, j'ai la nostalgie de ma jeunesse et donc vous voyez tout ça c'est quelque chose. Je vis vraiment dans un quartier, je pense qu'il n'y en a pas beaucoup à Paris", lance-t-elle. Ici, c'est la bonne humeur et la bienveillance qui dominent. Sa hantise : que les gens ne se disent pas bonjour. Alors, elle fait son maximum pour que les habitants se croisent.
  
  
Au fil des années, Loulou, maman de 3 enfants, est devenue l'ange gardien du quartier. Au lendemain des attentats du 13 novembre 2015, elle organise un apéro dînatoire pour que chacun évacue ses peines et ses peurs. Pendant plusieurs jours, elle accompagne les enfants à l'école. Loulou sait communiquer sa bonne humeur. Sa fête des voisins est tellement populaire qu'elle a lieu dans la rue pour pouvoir accueillir tout le monde. Et le résultat est là : dans son quartier, les voisins font attention aux autres.  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 950
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 09:15 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

En Auvergne on trouve encore de très bons facteurs
_________________


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 848
Localisation: Ria

MessagePosté le: Mer 19 Juil - 17:50 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

il y a heureusement partout des gens dévoués et sympathiques
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Jeu 20 Juil - 08:13 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Thierry Millet, l'unique réparateur de parapluies en France 
  
"Ma France à moi, c'est rester curieux et toujours apprendre", affirme Thierry Millet, qui met un point d'honneur à sauver les parapluies fatigués. 

La curiosité, c'est ce qui a amené Thierry Millet à pousser la porte de cette petite boutique parisienne il y a quinze ans. Ensuite, il lui a fallut apprendre, seul, à l'étage dans son atelier. Des milliers d'heures à se former, entouré des baleines et des toiles de parapluies. "Un parapluie qui n'est pas réparé, on le jette et ça devient de la pollution. Tout ce qui est nylon, polyamide, polyester, fibre de verre, carbone, tout ça, c'est imputrescible. Donc on fait un trou dans la terre, on met tout ça dans la terre. Chaque année, en France, on fait un trou et on y met entre 12 et 15 millions de parapluies", déplore-t-il.

Thierry Millet peste contre le "made in China", contre notre société de consommation qui préfère jeter plutôt que réparer. À 62 ans, ce père de deux enfants met donc un point d'honneur à sauver des parapluies fatigués par le temps qu'il fait et le temps qui passe. "Pourquoi réparer un parapluie ? Tout simplement parce qu'il y a une valeur sentimentale assez importante.

Regardez ce parapluie qui est arrivé par la Poste, une dame qui me semble très charmante, elle me marque dans son petit mot : 'C'est un cadeau de Romain Gary'. C'est magique non ?", raconte-t-il.


 
Thierry travaille seul. Il est fier d'être artisan, lui qui a été pendant des années cadre dirigeant dans une grande entreprise, avant d'être licencié. Cette boutique de réparation de parapluie, c'est plus qu'une activité pour lui. C'est devenu une passion. Et le bruit des toiles, sa musique.  

  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 848
Localisation: Ria

MessagePosté le: Jeu 20 Juil - 18:16 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

ah oui comment recycle t'on les parapluies au fait, que faire de son pébroque en fin de vie ? il faudrait que des vocations de réparateurs de ces indispensables accessoires se réveillent.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Marie-Hélène


En ligne

Inscrit le: 14 Juin 2015
Messages: 8 538
Localisation: finistère nord

MessagePosté le: Jeu 20 Juil - 18:34 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

ça fait plaisir de voir par ci par là des artisans fiers de faire leurs métiers ! Mort de Rire Okay

Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 21 Juil - 08:44 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Mary Lapendéry, 35 ans, institutrice dans un village de la Loire

"Ma France à moi, c'est une France optimiste, solidaire et coopérative", confie Mary Lapendéry. Elle encourage l'entraide entre ses élèves.
 

Une vue de la salle de classe de Mary Lapendéry, à Saint-Alban-les Eaux 

De la fenêtre de sa classe, elle a une vue imprenable sur la campagne roannaise. Un environnement apaisant et familier pour cette native du coin. Ici à Saint-Alban-les Eaux, elle est institutrice et directrice d'école depuis quatre ans. Sur la porte d'entrée de sa classe, il y a les noms de ses 29 élèves, en dessins et en couleurs. "J'ai trois niveaux : CP, CE1, CE2. Pour que ce soit plus facile dans l'organisation, il y a un tableau pour chaque niveau dans la classe", raconte-t-elle.

Les multi-niveaux, Mary connait bien. Dans son école, il n'y a que trois classes : une de maternelle et deux en primaire. Dans sa grande salle de classe, aux trois tableaux, tout le monde peut circuler. Mary, toujours le sourire aux lèvres, encourage l'entraide et la solidarité entre ses élèves qui ont entre 6 et 8 ans. "L'objectif c'est que les enfants qui se débrouillent très bien en lecture vont aider ceux qui ont un peu plus de mal. Chaque enfant doit pouvoir aider ses camarades, et réinvestir en fait ce qu'il aura appris", affirme-t-elle.

Dans ce village de 900 habitants, l'école est au centre et en hauteur, à côté de la mairie et de la maison de retraite. L'année dernière une classe a dû fermer, faute d'effectifs suffisants. Pourtant, l'école accueille encore 79 enfants de 2 à 12 ans. "L'école elle est importante dans notre village, parce que c'est le lien entre toutes les familles du village (...) C'est un point de repère, ça fait de la vie quoi", argue-t-elle.   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Lun 24 Juil - 16:15 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Alexandre Klein, autiste Asperger de 26 ans 
  
"Ma France à moi, ce serait une France où tout le monde serait en mesure d'accepter les autres, sans rejet du fait des différences", espère Alexandre Klein.
  
"Ma France à moi, ce serait une France ouverte", lance Alexandre Klein. Une ouverture et une tolérance dont Alexandre a cruellement manqué pendant son enfance. "Pendant vingt ans, j'ai été très seul. Je me sentais très différent", confie-t-il. "Je voyais bien, au niveau de mes raisonnements et de ma façon de fonctionner et d'aller vers les autres, que j'étais en décalage total, mais je ne savais pas pourquoi", poursuit-il. Il a fini par le savoir il y a dix ans. Il a alors 17 ans. Alexandre est diagnostiqué autiste Asperger. Une "spécificité", comme il l'appelle, qu'il apprend encore à apprivoiser.

Longtemps rejeté par les autres, empêtré dans des codes sociaux qu'il ne comprend pas toujours, Alexandre Klein tente aujourd'hui faire bouger les mentalités et les regards sur l'autisme. "Ce que j'aimerais faire passer, c'est une meilleure acceptation de la différence. Ce n'est parce qu'on diffère de la norme  qu'on est un poids ou qu'on est pénalisant pour les autres", argue-t-il. Et de citer la "très belle phrase" d'Antoine de Saint-Exupéry : "Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser tu m'enrichis".

  
Ce qu'Alexandre apporte aujourd'hui, c'est de l'espoir aux enfants autistes. Un espoir de réussite et d'insertion, lui qui a fait des études supérieures et qui travaille maintenant en alternance dans les ressources humaines. Mais Alexandre sait qu'il est une exception. Il s'est accroché. Il a quitté ses parents pour trouver du travail dans une entreprise qui a su s'adapter à lui. Pour lui, l'autisme n'est plus une fatalité. Mais il lui a fallu des années pour se comprendre.  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 25 Juil - 08:49 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Laure, jeune "veilleuse de vie" très investie 
  
"Ma France à moi c'est un pays où il y a de l'entraide, de la solidarité entre les gens", affirme Laure, devenue "veilleuse de vie".  

Il y a trois ans, Laure s'est inscrite sur le registre mondial des donneurs de moelle osseuse, ces cellules souches qui permettent de soigner des maladies graves du sang comme la leucémie. Elle est ainsi devenue une "veilleuse de vie". "Cela veut dire qu'on est prêt à aider, à donner un tout petit peu de nous-même à quelqu'un qui en aurait besoin pour aider à vaincre sa maladie. C'est pour ça qu'on dit un don de vie, parce que on aide la personne à vivre à nouveau sans la maladie", raconte-t-elle. "Cela éveille aussi un peu la curiosité des gens. Quand on dit 'veilleur de vie', on nous dit que ça fait un peu super héros !", poursuit-elle.
  

  

  

Des héros du quotidien et de l'ombre. Un jour de novembre, quelque temps après son inscription, Laure reçoit une lettre. Elle est compatible. Ses cellules souches vont pouvoir sauver une jeune malade en Allemagne. "J'ai adoré vivre ça. C'est une expérience unique où on se dit qu'on va aider quelqu'un qu'on ne connait pas. Pour une fois qu'il y a un peu d'entraide, une solidarité même au niveau international, des gens qu'on ne connait pas, on est content d'être impliqué là-dedans", confie-t-elle.
  

 
Laure ne connait rien de la jeune fille qui a reçu son don. Car tout est strictement anonyme. Mais elle a reçu une lettre pour la remercier. Ce n'est pas la première fois que Laure, qui vient de finir ses études, s'implique pour les autres. A la fac, elle s'investit pendant trois ans dans une association qui intervient auprès des jeunes malades du cancer.  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Frisepaulette
MODÉRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 17 820
Localisation: France Allier 03

MessagePosté le: Mar 25 Juil - 11:54 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

C'est très beau comme geste!
_________________
Tout dans la vie est une question de savoir rire


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 848
Localisation: Ria

MessagePosté le: Mar 25 Juil - 16:02 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

les médias parlent des héros connus mais il y a beaucoup de gens formidables parmi les anonymes, des gens altruistes, dévoués et passionnés par leur métier.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 26 914
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mer 26 Juil - 08:25 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI Répondre en citant

Florent et Cloé, néo-paysans en Avignon 
  
"Notre France à nous c'est une France qui peut encore faire des choses intéressantes et qui seront écologiquement et économiquement viables", dit le couple de trentenaires. 

Florent et Cloé font pousser leur légumes sur l'île de la Barthelasse, à Avignon, au milieu de leurs arbres fruitiers et de leurs animaux. Il y a un et demi, Florent est revenu s'installer dans la maison familiale, sur les terres de ses ancêtres. "Quand j'étais enfant c'était beaucoup plus cultivé, mais pas forcément mieux cultivé car il y a avait beaucoup de produits chimiques. Et maintenant il y a beaucoup de terres à l'abandon. Il s'agit vraiment de redonner une dynamique un peu agricole. Je pense qu’il faut plus de petites structures pour un peu dynamiser le milieu agricole", plaide-t-il.

Pour cela, il crée une micro-fermeune production bio, sans produits chimiques, à petite échelle. "C'est plus un modèle qui existait il y a 200 ans, où c'étaient des toutes petites fermes avec une basse-cour, des arbres fruitiers, des maraîchages, et qui allaient vendre sur le marché du village", indique Florent. "C'est un peu ça qui est en train de se recréer, et qui est forcément sur un circuit court. On ne peut pas produire dix carottes et les expédier en Chine, ça c'est pas rentable !", insiste-t-il.
  

 
Florent est fier d'avoir choisi cette vie d'agriculteur, de refaire vivre ces terres familiales et de reprendre l'héritage de son grand-père. Mais il a fallu aussi rassurer sa mère qui, elle, avait plutôt décidé de s'éloigner de ce dur travail de la terre.  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:34 (2017)    Sujet du message: MA FRANCE À MOI

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com