50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
Petit bateau change de voilure

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> FOURRE-TOUT DE ROBERTO
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
roberto


En ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 927
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Mar 13 Juin - 10:24 (2017)    Sujet du message: Petit bateau change de voilure Répondre en citant

Petit bateau change de voilure


Référence dans la mode pour enfants, Petit Bateau vogue sur tous les continents. Depuis son usine de Troyes, la marque fait des vagues pour aussi habiller les adultes.



La culotte Petit Bateau est un objet iconique du « Made in France. » C’est aujourd’hui encore l’emblème de la marque et il s’en vend plus de 3 millions chaque année.





Le tricot rayé est l’une des marques de fabrique de Petit Bateau.





Après son passage dans les ateliers de teinture, le tricot en bandes ruisselantes de 350 m de long est séché, « relaxé » et stabilisé.








Les machines tricotent en côte ou en jersey. Cette maille aux couleurs du drapeau national est destinée à des pyjamas pour garçons.














La culotte Petit Bateau est un objet iconique du « Made in France. » C’est aujourd’hui encore l’emblème de la marque et il s’en vend plus de 3 millions chaque année.



















Par Jean-Marc Toussaint
Dans le tintement de la machine, une multitude de bobines mêlent leurs fils de tailles et de couleurs différentes. En simultané, quelque 2.420 aiguilles transforment ces cotons péruviens en une jolie maille tricolore. Régulièrement, un opérateur passe pour contrôler le bon fonctionnement de ces métiers à tricoter qui tournent à plus de 30 m à l’heure. « Les becs d’aiguilles » et les peluches de coton qui volent dans les airs sont les deux principaux ennemis du tricotage. Pour réduire cette dernière difficulté, des brumisateurs pulvérisent régulièrement des gouttelettes d’eau dans l’atelier, afin de charger ces peluches en humidité et permettre aux ventilateurs de les plaquer au sol. « Sinon, elles viendraient se déposer partout dans la machine et sur les fils », explique le chef d’atelier. Bienvenu dans l’usine Petit Bateau de Troyes (10), le vaisseau amiral de la marque. C’est ici que Pierre Valton a lancé, en 1893, une petite bonneterie familiale pour produire des caleçons longs et des maillots de corps. Depuis, Petit Bateau s’est transformé en paquebot. L’entreprise emploie 3.000 personnes, plus de la moitié en France et un bon millier dans son berceau champenois. Elle produit annuellement 28 millions de vêtements, destinés à 80 % pour les moins de 12 ans : des culottes, tee-shirts, bodies à pression, nuisettes, et autres marinières en version pyjama ou en sweat, mais aussi quantité de polos, cardigans et petites robes… L’entreprise, qui produit exclusivement de la maille, transforme chaque année 3.000 tonnes de coton, sa principale matière première. Elle utilise également un peu de laine et de soie, mais uniquement pour « modifier l’aspect et le toucher de la matière ». La création est entièrement réalisée par des stylistes maison, en partenariat avec le bureau d’études chargé « de confronter les idées à la réalité de la production ». Un travail essentiel généralement engagé « au moins 18 mois avant la commercialisation », et dont l’objectif est d’intégrer de la modernité, sans rien lâcher sur le confort et l’intemporalité qui constituent l’ADN de la marque. La création, la production de la maille ainsi que la confection des petites séries et des références haut de gamme sont intégralement réalisées dans l’Aube. Le reste, soit environ la moitié de la confection, est fabriqué chez Tenmar à Marrakech, une usine 100 % Petit Bateau, qui emploie également quelque 800 salariés. « La maille est livrée au Maroc en rouleaux avec les échantillons et les prototypes. Il y a aussi des métiers à tricoter sur place. Toutes les pièces finies sont ensuite renvoyées à Troyes pour être contrôlées avant d’être commercialisées », explique le directeur de l’usine, Cédric Lio.
« La production s’est diversifiée vers le public adulte et nous avons développé la marque à l’international »
Une fois tricotées, les étoffes brutes sont ennoblies, soit par coloration, soit par impression. Il faut douze heures de bain pour transformer une maille écrue en vert tapenade ou en bleu horizon. Et chaque coton nécessite des ajustements. On ne travaille pas l’australien comme le pakistanais, le turc, comme le péruvien. Et une fois sur dix, il faut tout recommencer pour ajuster le coloris. « C’est ce qui fait la différence. On maltraite la matière, on tire dessus, mais au final, il faut qu’elle soit stable. Que les couleurs ne bougent pas, qu’elle résiste à la déformation ». Pour cela, l’usine troyenne a un truc imparable. Pour éviter que les vêtements rétrécissent chez la ménagère, « on les rétrécit nous-mêmes, en les chauffant entre 100 et 195 degrés, selon l’épaisseur du fil », explique le chef d’atelier. Tombé quasiment aux oubliettes dans les années 80, Petit Bateau a redressé la barre depuis son rachat par le groupe breton de cosmétique Yves Rocher. « La production s’est diversifiée vers le public adulte et nous avons développé la marque à l’internationale », souligne Cedric Lio. Jusqu’alors, 50 % de la production était exportée, principalement en Europe et au Japon. Depuis quelques années, Petit Bateau a modifié sa voilure pour mieux se positionner aux États-Unis et en Asie notamment. Témoins, les plus de trente magasins qui seront ouverts en Chine à la fin de l’année, ce qui portera à plus de 450 le nombre de boutiques en propre que possède l’entreprise. Ce développement à l’international impose toutefois de vraies remises en cause pour s’adapter aux us et coutumes de chaque pays. En Chine par exemple, on ne retourne pas les bébés quand on les change, les boutons-pressions pour ouvrir les pyjamas doivent donc être situés devant.


Des créateurs à la barre







Le Japonais Wataru Tominaga a dessiné une collection capsules qui sera lancée ce printemps (photo ci-contre). D’autres créateurs comme Jean-Charles de Castelbajac ont également travaillé pour la marque (photo ci-dessous).







En travaillant principalement pour des enfants, Petit Bateau s’impose des normes de solidité et de contrôle des matières bien supérieures aux standards habituels.




Petit Bateau a toujours été une entreprise innovante. Dès 1912, elle est sens dessus dessous et développe les premiers sous-vêtements en coton blanc. En 1918, elle récidive en coupant les jambes du traditionnel caleçon long pour développer la première culotte en coton « sans jambe et sans bouton ». Ce coup de ciseaux de génie scelle le destin de la marque et pose les bases de son histoire : l’intimité, l’enfance, l’humour. Inspirée par la chanson « Maman les petits bateaux ont-ils des jambes » popularisée par Marinette, la marque est également à l’origine de la bouclette velours, des emmanchures américaines et des rayures milleraies (mille rayures par mètre de tissu). Véritable référence en terme de qualité, au même titre que le polo Lacoste ou la ballerine Repetto, les culottes
et tee-shirts de la marque auboise sont désormais boostés par des couleurs fashions, mais aussi à travers des partenariats originaux avec des illustrateurs venant de divers horizons : de la littérature jeunesse contemporaine à la culture alternative des années 80. Ainsi Keith Haring, Hervé Tullet ou les auteurs emblématiques de l’École des Loisirs : Claude Ponti, Tomi Ungerer, Mario Ramos, Dorothée de Monfreid, Iris de Moüy ont tour à tour posé leur patte colorée et joyeusement turbulente sur les sages tee-shirts, culottes et body blancs. Depuis quelques années, d’autres créateurs apportent leurs regards croisés sur la marque pour exprimer toute la richesse de son univers. Ainsi, Guillaume Henry de la Maison Carven, Tsumori Chisato, Didier Ludot, Cédric Charlier, Christian Lacroix, ou encore Jean-Charles de Castelbajac et Inès de la Fressange, ont créé des collections capsules revisitant les pièces iconiques de la marque à leur manière, en petite série et pour une durée limitée. Cette année, c’est le créateur japonais Wataru Tominaga qui s’y est collé.



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Juin - 10:24 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 24 935
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 13 Juin - 12:48 (2017)    Sujet du message: Petit bateau change de voilure Répondre en citant

c'est vrai que ça a toujours été un gage de qualité.
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Marie-Hélène


En ligne

Inscrit le: 14 Juin 2015
Messages: 7 914
Localisation: finistère nord

MessagePosté le: Mar 13 Juin - 13:17 (2017)    Sujet du message: Petit bateau change de voilure Répondre en citant

Oui mais pour le prix ??????Déjà à notre époque "les petits bateaux" étaient payés par la belle-mère.Nous c'était plutôt du "Prisunic" Mort de Rire

Revenir en haut
roberto


En ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 927
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Mar 13 Juin - 13:20 (2017)    Sujet du message: Petit bateau change de voilure Répondre en citant

Les grands-pères , grands-mères  sont là !!!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:59 (2017)    Sujet du message: Petit bateau change de voilure

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> FOURRE-TOUT DE ROBERTO Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com