50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
U

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> PHILATELIE (copies interdites sans l'autorisation d'un administrateur) -> VOILIERS (sommaire chaque page 1 une grande partie des articles sont issus du Lloyds Register)
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 14:37 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

Page 1: UMBRIA (1884) - UNCAS (1828) - UNICORN (1948) - UNICORN (1947) - HMS UNICORN (1634) - UNION (1864) - UNITED STATES (1797) - UNYO MARU (1909) - URUGUAY (1874) - URUGUAY NATURAL (1989) - UTASE-BUNE - Utile (17..)
             

_________________


Dernière édition par saintluc le Dim 28 Mai - 21:02 (2017); édité 12 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 27 Mai - 14:37 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 14:38 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UMBRIA (1884)
  Lors de son lancement, il a été décrit par le président de la Cunard, M. John Burns (plus tard le baron Inverclyde), comme «le paquebot le plus puissant dans le monde." Les administrateurs de la Cunard avaient été si favorablement impressionnés par le fonctionnement de l'Oregon, l'acquisition de la Guion Line, qu'ils avaient commandé deux navires plus grands et plus rapides à MM. John Elder et Société de Fairfield, Clydeside.
L'Ombria et l'Etruria étaient les deux nouveaux navires. L'Ombria est le premier à être achevé. Il a été lancé le 20 Septembre 1884, l'Etruria suit au début de 1885. Les deux navires sont identiques dans tous les détails importants, une description d'un navire décrit l'autre. Leurs dimensions sont les suivantes: longueur 501,6 pi .; largeur 57,2 pi .; profondeur 38,2 ft. et jauge brute 7718.
         

Ils étaient faits de cinq-ponts et le pont promenade a été réservé pour les passagers de première classe.  Les salles publiques étaient équipées luxueusement et inauguraient une nouvelle époque dans le confort des Voyages trans-atlantique.
L'Ombria a arraché le Ruban bleu de l'Oregon en 1884. Huit ans plus tard, lors de son 82e voyage , il a fait son passage le plus rapide.
Au printemps de 1885, à la suite d'une alerte à la guerre avec la Russie, l'Ombria a été affrété par l'Amirauté pendant six mois comme un croiseur marchand et complètement armé et converti, mais heureusement, le navire n'a pas été utile pour le but pour lequel il avait été affrété. Il a de nouveau été pris en charge par l'Amirauté au cours de la deuxième guerre des Boers.

En 1893, lors de son voyage sur New York, il a cassé son arbre d'hélice et a dû être pris en remorque. Le câble de remorquage se brisa et le navire a dérivé environ pendant trois jours jusqu'à ce que les ingénieurs du navire aient réussi à faire des réparations temporaires, lui permettant de regagner le port par ses propres moyens. À une autre occasion, il est entrée à New York avec un froid sévère et ses ponts gelés avec plus de 300 tonnes de glace, l'équipage dut utiliser des pioches pour la retirer. Finalement, l'Ombria a été mis à la casse à Boness en 1910 par la Société Forth Shipbreaking.
 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 14:55 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UNCAS (1828)
Le Uncas était un navire baleinier de New Bedford qui a été construit à Falmouth, Massachusetts en 1828 et a opéré de ce port jusqu'en 1843.
 New Bedford était son port d'immatriculation de 1843 jusqu'en 1862, quand il a été vendu pour le service marchand; le nom dérive de celui d'un sachem des Indiens Mohegan qui a gagné dans une réclamation pour une récompense.
  412 86/95 tonnes. Longueur 112 ft. Bins., Largeur de 28 pieds. 8 ins., Profondeur de 14 pi. 4 ins.
Deux ponts, trois mâts, poupe carrée, pas de galeries, une tête de buste masculine. 


 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Sam 27 Mai - 19:36 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UNICORN (1948)
Construit par Helge Johansson de Sibbo, en Finlande, sur des bois découpés dans le bois autour de cet endroit, le navire a été construit pour son propre compte.
1948 Lancé sous le nom LYRA.
Tonnage 102 brut, 64 net, 224 tb. Faible. 78 x 24,5 x 8,25 pieds. (Brouillon)
À partir de 1948, sous le commandement du capitaine Helge Johansson, il portait du sable et des matériaux de construction pour la reconstruction des villes bombardées de la Seconde guerre mondiale en Finlande.
Plus tard, un moteur monté, et encore utilisé pour transporter du sable autour de la côte de la Finlande sous le commandement de Johansson.
1971 Trouvé dans un état abandonné, Jaques Thiry a acheté le LYRA et l'a  UNICORN.
1971- 1972, Thiry et Pertti Tarvas l'ont emmenée à Ystad en Suède, et, avec d'autres, il a commencé à la reconstruire d'après les dessins et les plans du brick britannique ADOLPH ET LAURA de 1867.
La pénurie de fonds nécessite une ingéniosité considérable et l'utilisation de matières premières disponibles localement. Le mât a été coupé dans les forêts de Viken et transportés dans une ferme voisine. Le bois des arbres de la même forêt fournissait des planches de plate-forme. 
Il a traversé l'Atlantique sous le drapeau américain et est arrivé au printemps 1973 à la Barbade et a navigué de là aux États-Unis.
Après son retour dans les eaux des Caraïbes, il a été utilisé comme navire cargo naviguant entre le Honduras et les îles Caïmans avec des légumes et d'autres produits agraires. Mais lorsque l'ouragan Fifi a fait des ravages en 1973 dans ce domaine, le commerce a été terminé, et l'UNICORN a navigué à Fort Lauderdale, en Floride.
En 1974, William Wycoff-Smith, président du Musée maritime de Philadelphie, a acheté le navire pour l'utiliser pour la course Tall Ships entre Bermudes et Boston, et ensuite l'utiliser comme navire de formation à la voile, l'UNICORN a été enregistré sous la Unicorn International, en Floride .
D'abord, il a été réinstallée en un navire d'entraînement à la voile, environ la moitié des bois devaient être changés et dans la cale, cinq cabines et des couchettse ont été installées pour les passagers et les couchettes pour l'équipage de 12 hommes. Sous l'eau, la coque a été cuite et deux cloisons étanches ont été installées.
Ila eu un nouveau moteur à 335 ch. Caterpillar diesel.

Faible. 45,1 x 6,7 x 2,7 m. (Brouillon), tonnage190 tonnes. Zone de voile 684m².
1975 Lorsque William Wycoff-Smit est mort soudain d'une crise cardiaque, ses plans ont été accomplis et sous le commandement de l'ancien propriétaire Jaques Thiry, il a participé à la Tall Ships Race de Bermudes à Newport en 1976. La même année affrété pour le film Roots et Utilisé comme un slavetransport.
Entre 1976 et 1978 à nouveau affrété, maintenant utilisé dans le film "Ghost of Cape Horn".
1978 Participe à la Tall Ship Race de Baltimore via Philadelphie et Newport à Boston.
Il était utilisé comme navire de formation à la voile pour des groupes à faible revenu, comme le Florida Oce Sciences Institute et le Tampa Outs Scouts.
1980 A participé à la course de Norfolk à Boston.
Fin 1980, il a été acheté par l'hôtelier anglais Robert Elliot et il a amené l'UNICORN à Castries, St Lucia. Enregistré dans ce port et navigue sous le drapeau de St Lucie
À partir de ce port utilisé dans les excursions en journée charter autour de l'île. Dispose d'un équipage de 9 personnes et peut transporter 150 passagers.
2002 Il a participé à un nouveau film de Walt Disney, "Pirates des Caraïbes" qui est sorti l'été 2003. 
2014: Selon les rapports, l'Unicorn a coulé tôt samedi matin en naviguant de Sainte-Lucie à Saint-Vincentet les Grenadines pour l'accostage sec, un court trajet d'environ 18 milles.
St. Lucia Times rapporte que le navire a coulé en quelques minutes. Jusqu'à présent, il n'y a pas de raison officielle quant à la cause de son naufrage.
Les 10 membres de l'équipage, y compris le capitaine ont abandonné le navire et ont été secourus par la garde côtière de Saint-Vincent et les Grenadines quelque temps après. Aucun blessé n'a été signalé.

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 16:53 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UNICORN (1947)
  Construit en 1947 sous le nom de Deo Volente (I)  , la coque de l'UNICORN a été fabriquée à partir de métaux recyclés d'U-boats allemands capturés après la Deuxième Guerre mondiale. Elle a été construite aux Pays-Bas comme bateau de pêche à moteur au chantier naval De Vooruitgang à Gouwsluis, Alphen aan de Rijn pour les propriétaires néerlandais Gebr. Vlaming & L. Bremer de l'île de Texel. Son prénom de DEO VOLENTE (I) implique que ses propriétaires étaient probablement des crains de Dieu, des conservateurs chrétiens néerlandais réformés. Avec son moteur diesel de 1500 chevaux, ce navire lourd a fait les zones de pêche de l'Atlantique Nord pendant 32 ans avec divers propriétaires et sous d'autres noms tels que PIETER ANDRE à la fin des années 1960 (propriétaire LR de Boer nommé après les deux fils du propriétaire) et WILLEM SENIOR au début des années 1970 (propriétaire W. & J. vd V

Elle a été acquise par un skipper néerlandais et son épouse, Pieter et Agnes Kaptein, de Hoorn. En 1979, elle avait été convertie en voilier et renommée EENHOORN ou Dutch for Unicorn et navigué en Méditerranée.
En 1986, l'EENHOORN a été vendue à M. Morris Henson qui a enregistré le navire à Jersey sous le nom anglicisé d'UNICORN et la coque a été peinte en noir, en conservant les bandes blanches. Sous son drapeau britannique, Henson a navigué vers les Antilles, les Caraïbes et la côte espagnole comme navire affrété et chercheur de trésors.
Le début des années 90 a apporté une nouvelle direction à l'UNICORN. Curtis et Lettie Ciszek, un couple américain de l'île Bainbridge, à Washington, ont acheté le navire de Henson en panne. Après une remise en état, ils ont navigué avec leurs quatre enfants et un équipage à Grenad à Secret Harbour. En 1995, en route vers sa deuxième course de goélette de Chesapeake Bay, l'UNICORN a heurté le pétrolier chimique océanique CHILIBAR. Elle a été remorquée à Norfolk par le voilier TORNANTINE NORFOLK REBEL. Les réparations estimées de la coque étaient supérieures à la valeur assurée et la goélette était  à nouveau à la vente.

Achetée par un couple canadien, l'UNICORN a été convertie en un navire de formation à la voile certifié canadien. En vertu de la propriété et de la gestion du capitaine Prothero, le navire a procédé à un réaménagement de la coque, de la plate-forme. En 1997, elle a été baptisée avec un nouveau nom, TRUE NORT OF TORONTO ou TORONTO TRUE NORTH. La TRUE NORTH a fourni à des centaines de stagiaires de tous âges la possibilité de naviguer sur les Grands Lacs, la côte est de l'Amérique du Nord et les Caraïbes. C'est aussi à cette époque que le navire est devenu membre de l'American Sail Training Association et a commencé à apparaître avec la flotte de l'ASTA dans les festivals portuaires des Grands Lacs.
 À l'automne 1999, la TRUE NORTH a été acquise par ses propriétaires actuels, Dawn et Jonathan Santamaria du comté de Hunterdon, dans le New Jersey. Avec leurs quatre filles, ils continuent de promouvoir la préservation de la vie maritime traditionnelle grâce à la formation à la voile, les grands festivals de navires. En décembre 2003, la goélette a complété un remontage arrière et a été rebaptiseé avec son nom de goélette originale, UNICORN. Au cours de l'été 2005, l'UNICORN a reçu une renonciation à Jones Act pour devenir un navire enregistré aux États-Unis. Cette même année, la copropriétaire Dawn Santamaria a fondé Sisters Under Sail, un programme de leadership embarqué à but non lucratif pour les adolescentes et les femmes. Sisters Under Sail et sa charte d'équipage professionnel tout-féminin. Aujourd'hui, avec sa mission bien définie, l'UNICORN de 63 ans navigue avec une nouvelle passion et mission. Cette beauté néerlandaise, riche en histoire, est forte et possède une âme toute sienne.
Ses détails en 1986 étaient: Tonnage 95,26 grt, 56,53 net, dim. 35,05 x6,00 x 2,59 ébauche. Surface de voile 900 mètres carrés. Propulsé par un diesel Henschel, 300 ch.
Ses détails en 2011 sont: Déplacement 150 tonnes, dim.33.53 x 6.70 x 3.30m. Un moteur diesel Caterpillar Caterpillar 3506.

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 17:06 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

HMS UNICORN (1634)
En 1634 Carteret a navigué comme lieutenant à bord du HMS UNICORN sous le commandement de l'amiral Penington.
Il a été construit à la Woolwich Dry-dock par le shipwright Edward Boate pour la Marine britannique.
09 Mars 1633 ordonné.
06 Février 1634 est lancé l'UNICORN, nommé d'après la créature mythologique, la licorne.
Tonnage 575/767 tonnes, dim. 33 (longueur de la quille) x 311,07 x 4.60m.
Armement, initialement 52 canons, mais au cours de sa carrière a changé plusieurs fois.

Equipage 250, mais a changé en 1652 à 260.
1636 En service dans la Manche sous le capitaine Sir Henry Mainwaring dans la flotte de Northumberland. Il était la plupart du temps en Manche ou en Mer du Nord jusqu'à 1654
Sous le commandement du capitaine William Goodson il a pris part à la bataille de Scheveningen contre la flotte néerlandaise le 31 Juillet 1653.
Au cours de 1654  dans la flotte de Blake dans la Méditerranée.
Juillet 1656 retourné au royaume Uni pour réparations.
20 Avril 1657 a pris part à la bataille de Santa Cruz.
03 Juin 1665 la bataille de Lowestoft.
1 au 4 Juin 1666 a pris part à la bataille des quatre jours, dans laquelle il a perdu quatre hommes et eu 24 blessés.
25 Juillet 1666 a participé à la lutte de la Saint-James.

28 mai 1672 sous le commandement du capitaine Richard James, il a pris part à la bataille de Solebay,
09 Octobre 1673 sous le commandement du capitaine John Rogers.
Le 28 mai 1673 et 06 Juin 1673 à la bataille de Schooneveld
11 Août 1673 les batailles de Texel.
1677 reclassé en tant que troisième taux
Par la suite, en service dans la Manche.
06 Décembre 1678 utilisé comme navire de la garde à Chatham sous le commandement du capitaine Lawrence Wright.
27 Janvier 1688 vendu pour le démantèlement

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 18:10 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UNION (1864)
Elle a été construite comme une corvette pour la Confédération par Astilleros Jollet Babier & Th. Dubigeon à Nantes France pour la marine des États membres de la Confédération.
Le 06 juin 1863 commandée en tant que SAN FRANCISCO, son nom prévu était CSS GEORGIA en service.
En 1864, toujours en construction, elle a été vendue au Pérou et a été renommé UNION.
Novembre 1864 achetée par le Pérou.
Décembre 1864 lancée comme l'UNION.
Déplacement 2,016 tonnes, dim. 74.07 x 11.12 x 5.34m.
Propulsé par un 3-cyl. Moteur à vapeur, 2 700 ch, un arbre, vitesse 13 nœuds.
Armement lors de la construction: 12 pistolets Voruz 162mm et 1 Whitworth 9 pdr. pistolet.
 Coque en teck, revêtue de cuivre.
Equipage 137.
 Elle a navigué de France à Plymouth, en Angleterre, sous le commandement de Miguel Grau avec sa soeur, l'AMÉRIQUE, pour embarquer un équipage, avant de se diriger vers le Pérou.
06 - 26 mai 1865, les deux navires sont restés à Rio de Janeiro pour des dégâts de tempête, après avoir quitté le port, elles couraient dans une autre tempête de la côte brésilienne si l'UNION avait endommagé ses mâts et ses gréements, elle dut retourner à Rio de Janeiro pour réparation, remorquée par l'AMÉRIQUE. L'AMERIQUE a continué le voyage seul.
Le 06 juillet, l'UNION est arrivée au Pérou, où elle a été incorporée dans la marine rebelle lors de la Guerre civile au Pérou 1856-1858, qui a pris fin lorsque les forces rebelles ont pris le 6 novembre 1865 Lima.
Pendant la guerre hispano-américaine, l'UNION a envoyé au Chili quelques autres navires dans la flotte pour former une escadre alliée sous le commandement de Manuel Villar pour combattre la flotte espagnole dans le Pacifique.
Après la guerre a été déclarée avec l'Espagne l'escadre alliée, sous laquelle l'UNION a combattu avec les frégates espagnoles REINA BLANCA et VILLA MADRID dans la bataille, l'UNION a perdu 12 hommes. Après la bataille, l'escadre alliée a navigué à Huito.
Le 06 juin 1865, l'escadre alliée a rejoint l'INDEPENDENCE et l'HUASCAR à Ancud, où la flotte a navigué à Valparaiso cinq jours plus tard.
Le commandement a été repris à Valparaiso par Juan Guillermo More Ruiz.
Après une nouvelle guerre civile au Pérou en 1867, l'UNION a soutenu les forces du général Prado del Callao a Mellendo. Après qu'une trêve ait été signée avec l'Espagne en 1871, la corvette l'UNION a été ordonnée de naviguer en Angleterre pour changer ses chaudières, le voyage presque entièrement réalisé sous voiles a pris trois mois et demi avec des escales à Punta Arena et à Bahia.
Les réparations ont été effectuées à Greenhithe, dans le Kent. L'UNION était de retour au Pérou le 11 juillet 1873. Après un passage de 94 jours et de nombreuses escales dans les ports pendant le voyage.
Après une révolte éclatée à bord du HUASCAR le 06 mai 1877, une nouvellle escadre a été formée par le gouvernement du Pérou pour ramener le HUASCAR sous le contrôle du gouvernement.

11 mai, l'escadre a navigué de Callao et une bataille a eu lieu avec le HUASCAR à Punta Pichalo où l'HUASCAR s'est échappée, et le 31 mai, le HUASCAR a été capturé.
Au cours de la Campagne de la guerre du Pacifique, l'UNION est devenue une unité de la Seconde Escadre de la Marine sous le commandement du capitaine Nicolas Portal.
Au cours de la première expédition, l'escadre a navigué de Callao le 07 avril 1879 et a aperçu la canonnière chilienne MAGALLANES et à la bataille de Chipana le 12 avril. L'UNION devait retourner à Callao pour les réparations de chaudières qui ont pris près de trois mois.
Lorsqu'elle est retournée au service, elle a transporté des fournitures de guerre à Arica, ensuite, elle a fouillé des navires sur la côte chilienne. Le 17 juillet, elle a quitté Arica en compagnie du HUASCAR dans l'intention de capturer certains transports chiliens. Le 19 juillet, l'UNION a aperçu la frégate ADELAIDA ROJAS à Mejillones qui chargeait 1 700 tonnes de charbon. Après la capture, la frégate a été envoyée comme prix avec la cargaison à Callao.
Dans la matinée du 20 juillet, la brigantine SAUCY JACK a été capturée, elle était chargée de cuivre, elle a également été envoyée à Callao.
 22 juillet, elle était de retour à Chanaral après avoir capturé l'ADRIANA LUCIA chargée de cuivre. Le prix a été envoyé à Callao. Le 23 juillet, elle a capturé le vapeur RIMAC, en revenant à Arica le 25 juillet.
 Dans les journaux trouvés sur le RIMAC, ils avaient appris qu'un autre navire à vapeur, le GLENEG était en route pour le Chili chargé d'armes et de munitions, l'UNION devait se diriger le 31 juillet pour naviguer vers le sud jusqu'au détroit de Magellan et intercepter le navire. Le 13 août, l'UNION est entrée dans le détroit de Magellan à Punta Arenas; elle est arrivée le 16. . L'arrivée de l'UNION à Punta Arenas provoqua d'énormes alarmes sur la population de la ville qui craignait que l'UNION ne la bombarde. De la population, le commandant de l'UNION a appris que le GLENEG était arrivé mais reparti le 4 août. L'UNION après avoir embarqué à bord du charbon est retournée à Arica. Arrivée le 14 septembre à Arica.
L'UNION et le HUASCAR se sont rendus ensuite à Callao en escortant le RIMAC qui portait une grande quantité de matériel de guerre et de troupes dans le sud du Pérou, à Arica ils ont déchargé du matériel. Le 30 septembre 1879, le convoi quitta Arica pour Iquique le même jour, débarquant 1 500 hommes sous le commandement du général Bustamante. Le lendemain, l'UNION et l'HUASCAR ont navigué vers le sud tandis que le RIMAC est revenu à Callao.
Le 8 octobre 1879, les deux navires ont été aperçus par la marine chilienne et dans la bataille d'Angamos, le HUASCAR a été capturé par la marine chilienne alors que l'UNION s'est échappée au nord et est allée à Callao pour maintenance.
Après la réparation et l'entretien qui a pris un mois, l'UNION a navigué sous le commandement de Nicolas Portal de Callao et est arrivée à Arica en escortant le transport péruvien CHALACO qui a transporté des fournitures de guerre.
Le 17 novembre, l'UNION, CHALACO et PILCOMAYO ont navigué au nord, dès l'aube, le 18, elle a été aperçue par le chilien BLANCO ENCALADO qui a capturé le PILCOMAYO.
Le 17 décembre 1879, l'UNION a navigué de Callao en direction de Mollendo où elle est arrivée le 20, en déchargeant 1,500 fusils et uniformes pour les troupes qui étaient cantonnées à Arequipas.
12 mars 1880 sous le commandement du Capitaine Manuel Antonio Vilavicencio Frevre avec le TALISMAN un transport qui transportait une cargaison de fournitures à Quilca et à l'UNION vers Arica.
Le 17 mars à l'aube, l'UNION, très près du rivage, a navigué à Arica, dépassant l'escadre de blocus. Quand elle a déchargé ses fournitures, elle a été incendiée par l'escadre de blocage chilien mais n'a pas beaucoup été endommagée.
L'UNION a quitté le port après 17 heures à toute vitesse et ne s'est pas déplacée vers le nord comme prévu par ses ennemis mais vers le sud et a échappé au blocus mais poursuivie par des vaisseaux de guerre chiliens, et elle s'est échappée et est arrivée sauf à Callao le 20 mars. Elle avait beaucoup d'hommes blessés, et seulement un mort.
Le 10 avril 1880, le port de Callao a été bloqué par la marine chilienne et le GUACOLDA a essayé de torpiller l'UNION mais n'a pas réussi.
À la suite du blocus, l'UNION ne pouvait plus sortir, elle avait également besoin de réparations, au milieu des années 1880, ses armes ont été enlevées et utilisées pour renforcer certaines positions côtières.
Le 16 janvier 1881, elle fut échouée avec d'autres navires de la marine péruvienne dans le port de Callao pour empêcher qu'elle tombât aux mains chiliennes. L'UNION était échouée au nord de la baie de Callao, brûlée en partie à la poupe et ses moteurs ont été détruits.
Sa barre principale fut plus tard retirée et placée dans la cour de l'entrée principale de l'École navale du Pérou.

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 18:17 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UNITED STATES (1797)
 Frégate de 44 canons.
 L: 62,22m. B: 13,51m.

Première frégate de cette classe. Construite par J Humphreys à Philadelphie lancée le 10 mai 1797.
 1798 à 1799 dans les Antilles elle a capturé 4 navires marchands français.
Le 25 Octobre 1812, elle a combattu contre la frégate britannique HMS MACEDONIAN, qu'elle a capturé près de Madeire.
 Coulée lorsque les Fédéraux ont abandonné le port de guerre de Norfolk le 20 Avril 1861.
Plus tard, elle a été renflouée et utilisée comme un navire de réception jusqu'en 1866, quand elle a finalement été démantelée.


 
 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 20:10 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UNYO MARU (1909)
Construit en acier, gréé voiles pour un navire école par l'Osaka Iron Factory Co. Ltd, Osaka pour le Gouvernement japonais (Ministère de l'Agriculture et des Forêts)
02 Février 1909 lancé comme UNYO MARU.
Tonnage brut 448,3, 197,6 net. faible. 45.90 x 8.10 x 5.00m. longueur bpp. 41.00m. Tirant d'eau 3.60.
Propulsé par un 8-cyl. machine à vapeur à triple détente.
surface de voile 540m².

Equipage 25 avec hébergement pour 15 à 30 garçons.
1909 terminé.
Tout d'abord utilisé en tant que navire de recherche et navire école.
Recherche des stocks de poissons et la pêche au crabe sur les rives au large du Japon, aussi à la formation dans la capture des baleines.
Vers 1930, il disparaît des registres, et a été utilisé par la suite, avant la Seconde Guerre mondiale à quai comme navire-école à Tokyo, amarré le long de la MEIJI MARU.
Il a survécu à la guerre et après la guerre, il était amarré dans la rivière Sumida.
Aujourd'hui, après des restaurations il est devenu un navire musée amarré le long du campus de l'Université des sciences de la pêche à Tokyo.

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 20:29 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

URUGUAY (1874)
La corvette Uruguay, construite en 1874 en Angleterre par Cammell Laird, est un navire de la marine argentine (Armada de la República Argentina, ARA) qui est devenu navire musée à partir de 1966.

L'Uruguay a été construite en Angleterre en 1874 sur le chantier naval Cammell Laird de Birkenhead comme le ARA Presidente Sarmiento. C'est la plus ancien bateau de la Marine argentine à flot de son âge, le dernier bâtiment du légendaire escadron du Président Sarmiento. Il était gréé en trois-mâts barque avec une coque en acier doublé en teck.

De 1874 à 1887 il a servi à l'origine comme gunship (ou Canonnière) puis fut très vite affecté comme navire d'entraînement en devenant le navire-amiral de la formation navale argentine. Durant cette période, il a fait partie de l'expédition en Patagonie (1878) pour affirmer la souveraineté argentine sur cette région menacée par le Chili. En 1879 elle participe à la première remise des diplômes des officiers de l'Académie de marine à Buenos Aies. En 1884, elle transporte des scientifiques étrangers pour observer le Transit de Vénus (passage du disque de Vénus devant le Soleil).
De 1887 à 1903, réaménagée spécifiquement et avec un nouveau moteur, elle devient navire de soutien d'expéditions sur l'Antarctique. Elle fera le sauvetage de l' l'expédition antarctique suédoise d' Otto Nordenskjöld qui avait perdu leur bateau Antarctic.
De 1904 à 1906, elle participe à la troisième expédition antarctique de Jean-Baptiste Charcot.

De 1904 à 1922, elle ravitaille les zones de pêche des Îles Orcades du Sud et de Géorgie du Sud-et-les Îles Sandwich du Sud et des bases scientifiques de recherches hydrograhiques et géographiques dans le Passage de Drake et Cap Horn.
En 1926, après 52 ans de service, elle est réformée et devient un dépôt flottant de munitions.
En 1954, elle est restaurée au chantier naval deRio Santiago de Buenos Aires. Deux ans plus tard elle est mise au quai de l'Ecole navale et devient un navire musée. Retirée réellement du service naval en 1962, elle est déclarée, en 1967, monument historique et amarrée avec le ARA Presidente Sarmiento au quai de Puerto Madero.

Type    Corvette
Fonction    Navire musée
Gréement    trois-mâts barque
Chantier naval    Cammell Laird Birkenhead Royaume-Uni
Fabrication    bois sur acier
Lancement    1874
Longueur    46,36 m
Maître-bau    7,63 m
Tirant d'eau    3,50 m
Déplacement    550 tonnes
Appendice    beaupré
Voilure    557 m² (10 voiles)
Propulsion    machine à vapeur (475 cv)

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 20:41 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

URUGUAY NATURAL (1989)
Construit par Baltic Yachts en Finlande, conçu par German Frers.
Février 1989 lancé comme MARTELA O.F.
Achevé en 1989 pour le cycle Whitbread Round the World de 1989-1990.
Déplacement 2t.920 , dim. 24,60 x 5,9 x 3,9 m (tirage) sur la ligne de flottaison 19,0 m.
Construit en carbone / Kevlar.
Surface de voile 280 m².
Équipage 16.
 

Participe à la Whitbread Round the World Race de 1989-1990 sous le skipper Markku Wiiken avec un équipage principalement d'Helsinki.
Au cours de la quatrième étape dans une position au large des îles Falkland, elle a perdu sa quille et a chaviré, son équipage sauvé par d'autres yachts.
Le yacht a ensuite été remorqué vers Montevideo, en Uruguay, puis transporté en Finlande
Elle a été complètement remise à neuf après cette course et fut renommée RUNN
Décembre 1992 pris en charge par l'Uruguay dans les îles Canaries, et sous le capitaine Gustavo Vanzini, elle a navigué en Uruguay.
A participé à la série Whitbread Rounded World Race de 1993/1994 sous le même patron et renommée en URUGUAY NATURAL. Terminé la 13ème de la course en 145 jours 17 minutes.
Après la course, elle a été mise en chantier et achetée en 1995.
Après un réaménagement, elle a été renommée MAXIMA et a cassé le record dans la course d'une journée "Round the Isle of Wight Race". Participe à une course à Hong Kong et à des régates à St Thomas et St Maarten.
1998 Sous le nom de BOLS SPORT, un drapeau polonais a participé à des régates dans les Caraïbes et dans la Sardaigne Maxi World.
Au printemps 2001, son moteur auxiliaire a été remplacé par un moteur diesel Yanmar 115 ch.
2013 Elle navigue maintenant sous le nom de LODKA BOLS et a participé au Sydney Sydney à Hobart Race 2012 en Australie.

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 20:52 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

UTASE-BUNE
L'UTASEBUNE est un navire pour la pêche au filet, dont la seule source d'énergie est la force du vent. Ce type de navire a une histoire d'environ 400 ans mais il a été présenté à Kumamoto au début de l'ère Meiji.
Par la pêche au filet de l'UTASEBUNE, les crevettes, les crabes et les squillas sont capturés.
Depuis 1981, les visites de l'UTASEBUNE ont attiré de nombreux visiteurs à Asikita Town, Kumamoto.

Elle travaille avec un utasi-ami (filet chalut), à la dérive. 
 Par la suite, les moteurs sont utilisés lors du voyage dans les lieux de pêche.
Tonnage 3 - 15 grt. Faible. 6 mètres de longueur, faisceau 1.22.
Équipage 3 à 7.
Elle est également connue sous le nom de UTASI-AMI-GYOSEN.

 

_________________


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 192
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Dim 28 Mai - 21:01 (2017)    Sujet du message: U Répondre en citant

Utile (17..)
L'Utile est une flûte, navire négrier de la Compagnie française des Indes orientales qui fit naufrage dans la nuit du 31 juillet au 1er août 1761 à l'île Tromelin, appelée à l'époque île de Sable, dans l'océan Indien, alors qu'il transportait des esclaves de Madagascar à l'île de France, en réalité vers l'île Rodrigues.
Affrétée par Jean-Joseph de Laborde et commandée par le capitaine Jean de Lafargue, L'Utile était parti de Bayonne en France avec 142 hommes d'équipage. Après une escale à l'île de France, il avait embarqué cent soixante hommes, femmes et enfants malgaches à Foulpointe, sur la côte orientale de Madagascar, pour les emmener en esclavage à Rodrigue malgré l'interdiction de la traite décrétée par le gouverneur. Une erreur de navigation fit échouer le navire sur les récifs coralliens de Tromelin. Survécurent au naufrage 122 hommes d'équipage et 80 esclaves, ces derniers étant enfermés dans les cales ce qui explique le plus faible nombre de rescapés.
Au bout deux mois, l'équipage français arriva à reconstruire avec les restes de l'épave une embarcation de fortune et à rejoindre Madagascar abandonnant les esclaves sur l'île avec promesse de revenir les sauver. Soixante esclaves restèrent donc sur l'île. Mais ce n'est que 15 ans plus tard que le chevalier de Tromelin portera secours aux huit survivants (sept femmes et un enfant de 8 mois)

 

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:04 (2017)    Sujet du message: U

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> PHILATELIE (copies interdites sans l'autorisation d'un administrateur) -> VOILIERS (sommaire chaque page 1 une grande partie des articles sont issus du Lloyds Register) Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com