50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
A travers la presse......

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 18:57 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

Ma revue de presse 




SAINT-VALENTIN...... une idée comme une autre !!!!!


Dites "je t'aime" avec une huître en forme de cœur







Les huîtres en forme de cœur de Christophe Guinaut. Photo AFP




Un ostréiculteur de Port-Leucate (Aude) élève depuis une dizaine d’années en petite quantité mais avec succès des huîtres en forme de cœur qu’il destine à quelques grands restaurants de la région pour la Saint-Valentin.
«Un jour, ma bien aimée m’a offert une huître en forme de cœur. Cela m’a ému, cette huître façonnée ainsi de manière accidentelle.
 Cela m’a donné l’idée d’essayer d’obtenir des huîtres de même forme», a expliqué Christophe Guinaut.


Secret de fabrication


L’ostréiculteur de la Cabane des Tontons a testé plusieurs techniques avant d’arriver à recréer une huître dans la forme voulue.
«C’est un secret de fabrication que je garde. J’essaye d’améliorer la technique d’année en année», a souligné ce passionné, dont la production a eu un succès immédiat, 
notamment avec des chefs étoilés, comme Alexandre Klimenko du Chapon fin, un ancien établissement de Perpignan ou Michel Vedrine, l’ex-cuisinier de la Villa Duflot à Perpignan qui ont été séduits.
Aujourd’hui, une partie de sa production part dans le restaurant Can Roca à Gérone (Espagne), un 3 étoiles au Guide Michelin, désigné par la presse anglaise, comme le meilleur restaurant du monde en 2015.
Pour Christophe Guinaut, il ne s’agit pas de faire de cette huître un véritable business.
"Ça m'amuse"


Sur toute sa production, il n’essaye de façonner en forme de cœur que 6 000 huîtres par an alors que seulement la moitié prend réellement la forme voulue.
«Je les vends au même prix que les autres alors qu’elles me demandent trois fois plus de travail, a précisé l’ostréiculteur, insistant sur le fait qu’elles sont «élevées une par une» et 
surtout qu’elles «sont plus charnues et meilleures que les autres».
«Je ne fais pas ça pour l’argent, je fais ça parce que cela m’amuse. C’est la continuité de la belle romance. J’aime à penser que les gens qui les commandent ont la même émotion que moi
 quand ma femme m’a offert cette huître en forme de cœur», conclut-il.


AFP



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 12 Fév - 18:57 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 19:00 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

Nue et le corps peint pour défendre les animaux



La mannequin brésilienne Juliana Marques, ce samedi dans les rues d'Avignon. Photo AFP/BORIS HORVAT


Une mannequin brésilienne, vêtue d'une simple culotte et le corps peint tel un tigre, a participé ce samedi midi à un événement organisé par l'association Peta à Avignon.


La cité des papes avait été choisi pour ce "happening" en raison de la présence du cirque Medrano à Avignon ce week-end, expliquent nos confrères du Dauphiné Libéré.
Juliana Marques, 42 ans, participe régulièrement à des événements organisés par l'association de défense des animaux.
 Ce samedi, elle portait une pancarte "Cirques: prisons pour animaux", pour attirer l'attention des passants.




Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 19:01 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

Le carnaval de Nice s'est ouvert sous haute surveillance
Sept mois après l'attentat du 14-Juillet qui a coûté la vie à 86 personnes sur la Promenade des Anglais, le carnaval de Nice s'est ouvert ce samedi. 
Un dispositif de sécurité spécifique a été mis en place autour de la manifestation, qui se poursuit jusqu'au 25 février.




Revenir en haut
Marie-Hélène


En ligne

Inscrit le: 14 Juin 2015
Messages: 8 430
Localisation: finistère nord

MessagePosté le: Dim 12 Fév - 19:18 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

Je trouve  Okay cette huitre en forme de cœur pour la saint Valentin

J'ai vu que des traumatisées de cet été ne pensaient pas assister au Carnaval malgré le dispositif de surveillance .

Quant à la dame nue,ce serait peut-être plus efficace de surveiller les ménageries des cirques!!!!A mon avis elle triche !!!!Elle a une culotte Mort de Rire


Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Dim 19 Fév - 11:49 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

Un village au rayon surgelé


Mouthe (Doubs) détient toujours le record du village le plus glacial de France. Et sans doute pour longtemps. Les raisons de cette froidure sont d’abord géologiques.





En raison de sa réputation de petite Sibérie française, Mouthe est connu partout en France.


Par Jean-Marc Toussaint


Moins 36,7 °C. Officiellement, c’est la température la plus basse jamais enregistrée dans un village de France métropolitaine. C’était un matin de janvier 1968, à Mouthe, dans le Doubs. Mais officieusement, le record serait établi à - 42 °C. Cette température aurait été relevée au moins à deux reprises à l’hôtel de la Source, à la naissance du Doubs. « La première fois c’était le 1er janvier 1971. Je peux en parler, j’y étais », confirme Philippe Vuez, qui relève et note les températures au village « matin et soir » depuis 2009. « Ma mère était déjà correspondante de Jean Breton, le M. Météo de RTL. Chez nous, c’est presque une affaire de famille », s’amuse l’intéressé. À Mouthe, il n’est pas le seul à pratiquer ce sport. Ici, encore plus qu’ailleurs, la météo est un sujet de conversation récurrent, et le village compte presque autant de météorologues que d’habitants. De mémoire de Meuthiard, c’est tout de même l’hiver 1985 qui reste le plus fraîchement ressenti. « En janvier cette année-là, pendant plus de 15 jours le thermomètre est resté en dessous de -15 degrés. L’huile se figeait. Et pour rouler, on était obligé d’ajouter du pétrole au gasoil dans les réservoirs », raconte Philippe Vuez.
« Une configuration qui limite la présence du vent et permet la concentration du froid »


Pourquoi tant de froidure dans ce village d’un millier d’âmes ? C’est d’abord une question de géologie. Poussé par les Alpes, le Jura s’est élevé en plis. Et avec le temps, le relief s’est élargi jusqu’à former des combes. C’est justement au fond de l’une d’elle que se situe le village de Mouthe. En langage scientifique, on appelle ça un synclinal fermé par des anticlinaux. En d’autres termes, c’est une dépression entourée de collines. « Une configuration qui limite la présence du vent et qui permet la concentration du froid. Cette particularité existe aussi à la Brévine en Suisse, sur le plateau de Maîche ou à La Chapelle-aux-Bois », explique Arsène Létoublon, un autre météorologue amateur du village. Phénomène aggravant, Mouthe concentre beaucoup d’eau, avec notamment une tourbière à Noiremont, la source du Doubs, et plusieurs autres ruisseaux. « Cette humidité accentue encore le froid en hiver. Souvent, l’écart de température entre le village et la source du Doubs est supérieur 10 °C », indique Arsène Létoublon. Il n’empêche, le réchauffement climatique passe aussi par Mouthe. Et les gelées constatées jadis 176 jours par an ne sont plus aussi fréquentes. « La tendance est très nette depuis dix ans. L’an dernier, le record de froid s’est établi à - 17 °C », rapporte Arsène Létoublon. Une rigolade dans cette bourgade qui cultive volontiers sa réputation de petite Sibérie française, « parce qu’en termes de notoriété, c’est un avantage extraordinaire ». « Mouthe est connu partout en France. Peu de communes de moins de 1.000 habitants peuvent en dire autant », souligne le maire, Daniel Perrin. À l’office de tourisme, on a aussi pris le parti d’en rire. Depuis quelques années, la structure délivre à tous ses visiteurs un diplôme de résistance au froid !



Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Mer 22 Fév - 17:13 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

De nouvelles grenouilles miniatures découvertes en Inde









L'une des grenouilles découvertes dans le sud de l'Inde, photographiée le 16 février 2017, mesure 13,6 mm-S.D. BIJU/AFP/S.D. BIJU
Quatre nouvelles espèces de grenouilles miniatures, suffisamment petites pour tenir sur un ongle, ont été découvertes dans une zone montagneuse du sud de l'Inde, selon un rapport publié mardi.
Les scientifiques à l'origine de cette avancée ont passé cinq années à étudier la faune luxuriante de la chaîne de montagne des Ghats occidentaux (sud-ouest de l'Inde),
 indique l'étude parue dans la publication scientifique PeerJ.
"Les espèces miniatures sont localement abondantes et plutôt répandues mais elles étaient probablement passées inaperçues en raison de leur taille extrêmement réduite,
 leur habitat discret et leurs appels similaires à ceux d'insectes", a déclaré la chercheuse Sonali Garg citée dans l'article.
Ces grenouilles miniatures mesurent jusqu'à 15,4 millimètres et vivent dans la végétation forestière humide.
L'équipe a également fait état de la découverte de trois autres espèces de grenouilles nocturnes, ou Nyctibatrachus.







L'une des grenouilles découvertes dans le sud de l'Inde, photographiée le 16 février 2017, mesure 13,6 mm-S.D. BIJU/AFP/S.D. BIJU
Les grenouilles nocturnes indiennes se sont séparées des autres grenouilles il y a 70 à 80 millions d'années, en faisant un groupe particulièrement ancien.
Si la dernière décennie a vu le nombre d'espèces de grenouilles connues monter en flèche dans cette région, avec plus d'une centaine d'espèces répertoriées, 
les scientifiques mettent en garde contre les risques écologiques qui pèsent sur elles.
"Un tiers des grenouilles des Ghats occidentaux sont déjà menacées d'extinction", a prévenu S.D. Biju, le directeur des recherches.
En 2016, un rapport du Fonds mondial pour la Nature (WWF) avertissait qu'en 2020 la population globale de poissons, oiseaux, amphibiens, 
mammifères et reptiles aurait décliné de deux tiers en cinquante ans.


Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Sam 4 Mar - 13:41 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

DES BULLES DANS LA TÊTE


DAMIEN PÉREZ, RÉDACTEUR EN CHEF DE GROOM


Le journal de Spirou s'est fabriqué un cousin : Groom. 
Un périodique qui monte à l'assaut de l'actualité par le prisme de la BD, et ce à l'usage des enfants. 
Une aventure éclairée, aussi pédagogique que ludique, voire franchement humoristique, nourrie par les beaux crayons de la maison Dupuis. 
Le tout est piloté par un Lorrain : Damien Pérez, un grand enfant qui ne rêvait que de bande dessinée...




Gotlib est coupable. Coupable d’avoir contaminé des générations entières !
Dernière victime en date : le petit Damien Pérez, aujourd’hui 44 ans, et rédacteur en chef du magazine Groom.
« Oui, gosse, j’ai dévoré tout Gotlib, entre autres. Et pour moi c’était acquis : je bosserai dans la BD. » 
Mais les parents angoissés ne l’entendent pas toujours de cette oreille. 
L’enfant de Saint-Dié, aujourd’hui habitant de Dombasle, a dû « sagement » s’orienter vers les études de lettres espagnoles, 
puis les métiers du livre et finit par être embauché comme bibliothécaire à Metz.
« Seulement le vilain virus était toujours là, et à la première occasion, j’ai commencé à toucher à la BD. » 
Comme rédacteur/chroniqueur pigiste pour le site BD Paradisio, puis la revue Tchô (très prisée des fans de Titeuf). 
Il a signé avec Didier Convard un livre sur la saga du Triangle Secret (« I.N.R.I. l’enquête), s’est fait pigiste pour Bodoï et Casemate, magazines bien connus des bédéphiles.
Entre-temps, il avait aussi fait ses débuts à la rédaction du Journal Spirou, hebdomadaire BD tout public, parrainé depuis 1938 par le célèbre petit groom. Là, déjà, on changeait de dimension.
" Pertinents dans l'art de traduire le monde"
« Puis sont arrivés les attentats contre Charlie. À la rédaction, on était bien sûr consternés, d’autant plus que le dessin était attaqué comme symbole. 
Alors en quelques jours on a sorti un Spirou spécial, rassemblant toutes les réactions de nos auteurs. »
Surprise, ce numéro réalisé en catastrophe a du succès. « Non seulement nos auteurs se sont révélés pertinents dans l’art de traduire le vrai monde, aussi dramatique soit-il, 
mais en plus le public les a autorisés à le faire. » C’est alors que Damien Pérez a poussé une idée en gestation depuis un moment : un magazine qui décrypterait l’actu en BD à l’intention des enfants. 
Enfants d’un monde anxiogène dont ils ont rarement les clefs.
35.000 exemplaires
Ainsi naissait Groom en janvier 2016. Un magazine où l’on parlait terrorisme, migration, culture, diplomatie, social, traités par les « tauliers » de chez Dupuis, les Zidrou, Lupano, Janry, etc., 
en collaboration avec des journalistes pros. Avec parfois des détournements d’infos saisissants. « On avait demandé trois planches à Munuera sur le thème des migrations, il nous répond dinosaures… 
On était un peu circonspects… Et puis on a vu ! Oui, avec des dinosaures, il a touché juste. Preuve qu’en plus de s’emparer des thèmes contemporains, nos auteurs allaient nous étonner. »
La preuve a été si bien faite (35.000 exemplaires vendus) qu’un second numéro est sorti en septembre (actuellement en kiosque), sur une thématique centrée autour des réseaux sociaux, 
deuxième épisode d’une aventure qui promet de nombreux rebondissements. De semestriel, Groom passe désormais au statut de trimestriel. L’emploi du temps de Damien, papa de 4 enfants, va considérablement s’étoffer. 
Mais ses parents peuvent se rassurer : il a fait son trou dans la BD ... 
                     
































Revenir en haut
Cheribibi


Hors ligne

Inscrit le: 20 Nov 2016
Messages: 800
Localisation: LE CMTX

MessagePosté le: Sam 4 Mar - 21:16 (2017)    Sujet du message: A travers la presse...... Répondre en citant

à mon tour de défendre les animaux et vous dire bonsoir




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:23 (2017)    Sujet du message: A travers la presse......

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com