50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Nouveautés
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Poésie & Littérature -> C'EST À LIRE....
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete



Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909

MessagePosté le: Dim 11 Mar - 06:50 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

Revue du message précédent :

"Entre deux mondes" d'Oliver Norek 
  


Lieutenant à la Police Judiciaire de Seine Saint-Denis, Olivier Norek publie un polar monstrueusement humain et bouleversant. Entre Calais et Damas, deux flics aident des migrants à fuir la Syrie.
 

Lieutenant Bastien Miller. Capitaine Adam Sarkis. L’un travaille à Calais. L’autre à Damas. Ils ont un point commun : ils sont tous les deux flics. Nous sommes en juin 2016. La "Jungle" de Calais déborde de réfugiés. En Syrie, l’abattoir humain tourne à plein régime. Il faut fuir.
  
Nora et Maya Sarkis partent les premières, via Beyrouth et Tripoli, puis la Méditerranée. Adam les rejoindra, là-bas, à Calais. Ensuite la famille Sarkis passera la Manche. Et au-delà, enfin, l’Angleterre, IOUKAY, comme disent tous ces miséreux venus du monde entier échouer sur un bout de sable face aux blanches falaises de Douvres, entre deux mondes. Entre l’enfer avéré qu’ils ont quitté et le paradis fantasmé qu’ils espèrent. Quand Adam arrive enfin, sa femme et sa fille ne sont pas là. Alors il les cherche. Il parle français, ça aide. Notamment auprès des flics locaux, Bastien Miller en tête.
  
La suite est tout simplement exceptionnelle. Une immersion profonde de 400 pages dans un monde à nos portes dont on ne sait rien ; ou dont on ne veut rien savoir... tant la vérité est abjecte, atroce et révoltante. Cette vérité, je vous laisse la découvrir au fil de cet éblouissant et terrible roman d’Olivier Norek, policier lui-même en Seine St Denis. C’est un texte d’une puissance peu ordinaire, entre le roman policier et le reportage d’actualité. L’histoire est parfaitement bâtie, les personnages super attachants et la langue sans bavure.  
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Mar - 06:50 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 11 Mar - 07:03 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

"La Chance du perdant" de Christophe Guillaumot
 


  
  
Capitaine de police à Toulouse, Christophe Guillaumot signe un polar intense et terrifiant sur les paris clandestins. Deux policiers enquêtent sur un homme retrouvé broyé dans une machine de recyclage.

 
Renato Donatelli, dit le Kanak, a quitté la Nouvelle Calédonie il y a des années pour le SRPJ de Toulouse. Un mètre quatre-vingt-dix-neuf, tout en muscles et gentillesse, ce gardien de la paix donne du « gros chameau » à ceux qu’il aime et des « gifles amicales » à ceux qui lui barrent le chemin. Il vient d’être mis au placard à la section des courses et jeux en compagnie du jeune lieutenant Cussac, mais tous deux prennent très à coeur leurs nouvelles missions.

La mort d’un homme dans un compacteur à déchets inaugure une série de disparitions frappant des accros aux jeux d’argent. Tous les cadavres sont retrouvés porteurs d’une énigmatique dame de pique. Alors que le Kanak plonge dans l’univers des cercles clandestins et des paris truqués, il aimerait bien éclaircir une autre énigme : pourquoi sa vieille amie et compatriote, Diamant Noir, s’est-elle autrefois éloignée de son grand-père, le roi de l’île de Pins ? Hélas, il est plus facile de se retrouver dans les méandres des tripots que dans ceux de l’âme humaine.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 20 Mar - 16:06 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

"Power Play" de Mike Nicol 
  
Mike Nicol nous offre avec "Power Play" une plongée en Afrique du Sud avec des élites corrompues, une police impuissante, des services secrets en roue libre et un pays à vendre au plus offrant.
 

  

  
Titus Anders, Baasie Basson et Rings Saturen : au Cap, on les surnomme les "Intouchables". Pourtant, ce sont trois truands de haut vol, mais ils sont protégés par leur amitié et aussi par leur passé de combattants anti-apartheid. Ils ont donc la main sur divers trafics très lucratifs, en particulier celui des ormeaux, ces gros coquillages dont raffolent les Chinois.

Toute la production part là-bas. L’argent coule à flots et arrose les malfrats, les politiques, les flics et les douaniers. C’est parfait. Jusqu’au jour où le plus jeune fils de Titus Anders est retrouvé par dix mètres de fond, ligoté avec des ceintures de plomb.


 
Qui ose s’en prendre à l’Intouchable ? C’est une femme : elle s’appelle Tamora Gool. Elle est très belle, sans pitié et complètement cinglée. Elle vient des Cape Flats. Elle a grandi dans la violence et elle n’a peur de rien. Elle dirige le gang des Mongols et elle lance ses troupes à l’assaut du marché des ormeaux. C’est un choc frontal et d’une violence absolue. C’est une véritable hécatombe. Mais heureusement c’est bien plus que ça.

 
Car à travers cette bataille rangée, Mike Nicol décortique la réalité sud-africaine d’aujourd’hui : des élites corrompues, une police impuissante, des services secrets en roue libre et un pays à vendre au plus offrant. Il fait ça très bien, comme dans ses trois précédents polars. On ressort de là complètement essorés et terrifiés aussi. À coup sûr, Mike Nicol n’est pas subventionné par l’Office du Tourisme sud-africain  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Lun 26 Mar - 04:29 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

Bakhita - Véronique Olmi
  
  


Elle a été enlevée à sept ans dans son village du Darfour et a connu toutes les horreurs et les souffrances de l’esclavage. Rachetée à l’adolescence par le consul d’Italie, elle découvre un pays d’inégalités, de pauvreté et d’exclusion.

Affranchie à la suite d’un procès retentissant à Venise, elle entre dans les ordres et traverse le tumulte des deux guerres mondiales et du fascisme en vouant sa vie aux enfants pauvres.

Bakhita est le roman bouleversant de cette femme exceptionnelle qui fut tour à tour captive, domestique, religieuse et sainte.
Avec une rare puissance d’évocation, Véronique Olmi en restitue le destin, les combats incroyables, la force et la grandeur d’âme dont la source cachée puise au souvenir de sa petite enfance avant qu’elle soit razziée.

  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 8 Avr - 06:02 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

"La Fille dans les bois" de Patricia MacDonald
 


  
  
Patricia MacDonald publie son nouveau polar "La Fille dans les bois", dans lequel une jeune femme mène l'enquête pour innocenter un homme accusé de meurtre. 

Patricia MacDonald, l'une des stars de la 14ème édition de Quais du Polar, vient de publier son nouveau roman La Fille dans les bois. L'auteur américaine est une grande habituée de ce festival consacré à la littérature policière.

Pour Patricia MacDonald, le point de départ de cette intrigue est l'aveu "sur le lit de mort". "On pense que si quelqu'un dit quelque chose sur le lit de mort, c'est peut-être la vérité", observe-t-elle, même si ce n'est pas le cas juridiquement. Dans ce polar, Céleste, une jeune femme sur le point de mourir, confie à sa sœur Blair que l'homme qu'elle a envoyé en prison pour le meurtre de son amie Molly est innocent. La sœur de Céleste va alors mener sa propre investigation pour trouver le véritable coupable.
  
 
Dans le roman se trouve une chanson qui se révèle être la clé de l'énigme. Il s'agit de What's going on de Marvin Gaye, un des chanteurs favoris de l'auteure durant sa jeunesse.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 22 Avr - 17:22 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

"Manhattan vertigo" de Colin Harrison 
  
Avec "Manhattan vertigo", Colin Harrison signe un roman divertissant grâce à un scénario original et une plongée inédite dans le milieu de la vente aux enchères de New-York.

 

  

Jennifer Mehraz et Paul Reeves sont amis et voisins de palier. Leur adresse commune est l’une des plus belles de la ville : Park Avenue. Elle est mariée à un millionnaire d’origine iranienne, toujours en voyage d’affaires et jaloux comme un tigre. Lui est avocat, très fortuné et collectionneur compulsif des cartes anciennes de New-York. 

Tout commence par une vente aux enchères au cours de laquelle et pour une somme déraisonnable, Paul achète la fabuleuse carte Valentine, datée de 1870. Au cours de cette même vente, Jennifer, qui l’a accompagné, disparaît au bras d’un costaud qui n’a pas dit un mot, mais semble très bien la connaître. Jusque-là, on reste dans le civilisé haut de gamme.
  
Cela ne va pas durer. Cela va même devenir carrément sauvage. D’abord, parce que la sublime et infidèle Jennifer n’est pas très discrète. Or, son riche époux a les moyens de tout savoir de son emploi du temps, même à distance. Ensuite, parce que Paul Reeves a l’idée saugrenue de s’attaquer au Graal des collectionneurs de cartes : la Stassen-Ratzer, la plus belle carte de New-York jamais réalisée. La plus rare aussi. Inestimable. Pour l’heure, elle pendouille au-dessus du lit d’un très riche mourant de Manhattan.
  
Avec ces deux ingrédients là, Colin Harrison nous prépare un plat très épicé dont il a le secret. Scénario original et divertissant, très bons dialogues… et New-York, bien entendu ! Personnage à part entière, sublimé par Colin Harrison depuis The Havana Room en 2005.
  

  

  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 15 Aoû - 15:45 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

TOUTES BLESSENT LA DERNIÈRE TUE 
 
 
 

 
Maman disait de moi que j'étais un ange. 
Un ange tombé du ciel. 
Ce que maman a oublié de dire, c'est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais. 
Je connais l’enfer dans ses moindres recoins. 
Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures. 
Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler… 
 
Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude. 
Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer. 
Une rencontre va peut-être changer son destin… 
 
Frapper, toujours plus fort. 
Les détruire, les uns après les autres. 
Les tuer tous, jusqu’au dernier. 
 
Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures. 
Un homme dangereux. 
Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique. 
Qui est-elle ? D’où vient-elle ? 
 
Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite ! 
Parce que bientôt, tu seras morte. 


_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 15 Aoû - 15:46 (2018)    Sujet du message: Nouveautés Répondre en citant

Éprouvant, douloureux, violent.... On met le nez dedans, on ne le lâche plus.
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:50 (2018)    Sujet du message: Nouveautés

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Poésie & Littérature -> C'EST À LIRE.... Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com