50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'INFO ÉCO DU JOUR
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Économie - Juridique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
michel






MessagePosté le: Sam 10 Mar - 11:59 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

Revue du message précédent :

slips hommes
maillots de bains
chaussettes
la fabrication s'étend,c'est bien!


bientot sans doute aussi,
les slips femmes
puis les strings


mais pour les strings
faudra revoir les prix à la baisse
vu que la surface de tissu
necessaire pour en faire un
est plus proche du timbre poste
que du drap de lit !!
hhihihihiihi! Smile
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 10 Mar - 11:59 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
michel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 10 Mar - 12:02 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant



Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 13 Mar - 05:53 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

Projet d'éoliennes marines : la copie de Ségolène Royal revue et corrigée 
  
Avis de tempête sur l'éolien en mer. Le gouvernement remet en cause devant le Sénat les grands projets de parc marin. Pourquoi un virage aussi brutal ? 

Le gouvernement considère que ce dossier, qui a été négocié entre 2011 et 2013, ne correspond plus aux réalités actuelles de ce marché. Les rachats garantis par Ségolène Royal de l'électricité produite par ces éoliennes de pleine mer sont aujourd'hui trois à quatre fois supérieurs à ceux constatés lors ces derniers appels d'offre en Europe.


 
Alors cet écart n'est pas sans explication rationnelle. En cinq ans, les technologies ont fortement évolué. Les éoliennes sont plus grandes et plus puissantes. Les réseaux sont mieux optimisés. Les coûts de construction ont baissé. Bref les conditions de production sont radicalement différentes. Le gouvernement, qui veut payer moins cher, veut surtout renégocier le montant du tarif auquel les pouvoirs publics achètent l'électricité qui serait un jour produite par ces éoliennes maritimes. 

Ségolène Royal, très en pointe sur ces projets, avait négocié un paquet de subventions financières de 41 milliards d'euros sur vingt ans. Une facture et des rémunérations pour les opérateurs (EDF et Engie) jugées aujourd'hui très excessives par le gouvernement.

À Matignon, on a donc décidé de leur tordre le bras avec, selon nos informations, une zone de négociations qui commencerait à 50 euros le mégawatt-heure, contre 170 à 200 dans les contrats existants.
  

  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam 17 Mar - 16:24 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

Lapeyre se refait une beauté 
  
Fenêtres, portes, cuisines ou encore salles de bains... La célèbre marque française de fabrication veut se relancer en donnant un coup de jeune à sa marque. 

Lapeyre se relance. Ses 127 magasins vont se refaire une beauté dans toute la France. Avec notamment celui qui se situe sur le site de la Villette à Paris et qui prend la forme d'un atelier de menuiserie. "Pour bien faire comprendre au client que chez nous on fait", comme l'explique le directeur général de Lapeyre François Rollet.

Le renouveau de la marque passe par le slogan. Terminé le célèbre "Lapeyre, y en a pas deux" imaginé par Thierry Ardisson dans les années 80. Place au "Savoir bien faire". Nouveau logo aussi pour l'enseigne : c'est une maison logée dans une équerre.



 
 
Cette démarche de Lapeyre survient après un chiffre d'affaire en baisse sur les dernières années et une enquête auprès de ses clients qui a mis en lumière le fait que ceux-ci ne savaient pas que la célèbre enseigne est un fabriquant. En effet il existe 11 usines dans le pays. L'érosion du marché de l'immobilier a touché l’entreprise mais Lapeyre connaît un regain de croissance depuis l'année dernière, grâce à une politique de relance qui fonctionne.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam 24 Mar - 15:20 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

Octopus Robots, prometteuse PME de technologie agricole 
  
Cette PME, qui vient d'entrer en bourse, bénéficie déjà d'un intérêt mondial.  

Octopus Robots, une PME de Cholet (Maine-et-Loire), entre en bourse. C'est la première PME spécialisée dans la technologie agricole qui se lance sur le marché des actions. C'est fait depuis une dizaine de jours maintenant et déjà, le titre a pris 30 %. Pourquoi ? Parce que tout le monde, des Russes aux Américains, veut acheter un robot de cette marque.

Cette machine, c'est une véritable innovation. On la surnomme le Terminator de la grippe aviaire. Elle se balade dans les poulaillers, dans les hangars volaillers géants et fait deux choses: d'abord, elle aère et elle brasse les litières, comme un motoculteur, ce qui limite la production bactérienne. Surtout, elle diffuse une brume désinfectante.
  
Un objectif de 200 machines par an
 

La production démarre tout juste, à Cholet, en plein centre-ville. Le patron, Olivier Somville, vient d'acheter des locaux industriels juste à 30 mètres du bureau d'études. "Nous sommes 15, explique-t-il, les jeunes ingénieurs n'ont pas tous le permis, certains viennent en skate… On en embauche quatre autres en ce moment et il y a beaucoup d'enthousiasme dans l'entreprise", note le PDG.  

Le plan se déroule comme prévu, on a juste perdu six mois parce que les banques étaient trop frileuses pour prêter de l'argent, mais maintenant c'est parti. Trois robots ont été livrés, 10 sont fabriqués,  avec comme objectif 200 machines par an et un chiffre d'affaires de près de 5 millions et demi d'euros cette année."
 

 
Un succès mondial
 

Olivier Somville vient juste de rentrer de Russie. Il était aux États-Unis fin janvier sur le plus gros salon avicole. À Moscou, il a gagné le prix de l'innovation scientifique. "On m'a même demandé si je n'avais pas payé pour obtenir le trophée", raconte-t-il. Et aujourd'hui, les aéroports et le département d'état américain s'intéressent à son robot qui pourrait, pourquoi pas, décontaminer rapidement une zone d'attaque bactériologique. Pas mal pour ce start-upper de toujours, qui aime créer des boîtes...

"En ce moment, mon cardiologue me dit que je fais un peu de tension", sourit ce quinquagénaire qui a de gros projets. La fabrication de certaines pièces de ce robot se fait en impression 3 D, ce qui va permettre à Octopus Robots de monter des Octopus Centers dans toutes les zones géographiques du monde et de réaliser l'assemblage sur place... près des clients, mais tout en laissant le cœur de l'entreprise à Cholet !
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 8 Avr - 06:09 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

La Maison de la Literie mise sur le service pour contrer l'e-commerce 
  
L'entreprise fondée en 1980 a décidé de miser sur la location de matelas et de privilégier le service plus que les remises, pour contrer l'offensive de l'e-commerce. 

La Maison de la Literie propose d'acheter des matelas en location avec option d'achat. C'est nouveau, comme pour les voitures, vous signez un contrat et vous payez tous les mois, sans intérêt. Et ça marche puisque ça représente déjà 12 % des ventes.

Aujourd'hui, on ne va plus parler de remise au client, mais de service promet le PDG Pierre Elmalek. Ce dernier, à 71 ans, assure lui-même les formations de ses vendeurs dans les 300 points de vente de la Maison de la Literie, ou encore dans les 55 magasins de l'Univers du Sommeil.
  
 
"C'est qu'il fallait réagir face à l'apparition de toutes ces start-ups qui vous proposent maintenant des matelas en vente sur internet et livré chez vous roulé, compressé et surtout avec des prix avantageux." La Maison de la Literie, elle aussi, a lancé son propre matelas compressé et roulé, encore moins cher mais attention prévient Pierre Elmalek, "ce produit n'est pas universel". Il convient surtout aux jeunes qui n'ont pas de problèmes de dos. Pour les autres, eh bien c'est au choix: ressorts, mousse, mousse à mémoire. "Il faut essayer insiste le patron."
  
 
Du Made in France

 

Des matelas Made in France. "Les clients regardent l’étiquette, c'est un soulagement et une sécurité pour eux" constate Pierre Elmalek. Trois usines et 150 salariés sur le territoire : les matelas viennent de Autun, en Saône-et-Loire, les sommiers de Confolens en Vendée et les capitonnages, les tête de lit, la déco de Eyrin en Corrèze. 

Une entreprise 100 % française, au sein d'un holding en partenariat avec une entreprise belge, qui, elle, fournit l'Europe du Nord. La Maison de la Literie a son siège à Suresnes, en banlieue parisienne et a été fondée en 1980 par ce pied-noir rapatrié d'Algérie en 62 avec sa famille. "On a été recueilli par les proches à Paris et mes parents nous ont dit qu'il fallait absolument s’intégrer au plus vite."

Alors pas d'études, mais des petits boulots pour Pierre Elmalek, du porte à porte puis un emploi dans un magasin de meuble, une première chaîne de magasins dans le meuble, ça ne se passe pas bien et enfin donc le matelas. "La literie c’était un métier mal exploité", raconte le patriarche qui travaille maintenant avec ses deux filles.

La Maison de la Literie, c'est aujourd'hui 15 % de parts de marché du secteur, un domaine squatté à 70 % par les géants Ikea, Conforama et But. Le reste, ce sont donc ces nouveaux venus sur internet. Mais le premier litier fabricant distributeur de France n'a pas l'intention de s'endormir dans les bras de Morphée.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
michel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Avr - 06:43 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

ben,c'est important un lit
il s'en passe tant de choses
on y nait
on y dort
on y fait des réves
on y fait des cochonnelits
hhihiihihi!
on y souffre et on y meurt
c'est la lie
non,la vie!!!! Sad


Revenir en haut
michel
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Avr - 06:43 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

toulouse lautrec
le lit




Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Sam 12 Mai - 05:50 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

Santé : la pépite technologique Withings revient sous pavillon français  
   
La société qui avait été rachetée par le géant de la télécommunication Nokia devrait être reprise par son fondateur Éric Carreel.  

Withings, véritable pépite technologique, revient sous pavillon français après avoir appartenu au Finlandais Nokia. Ces pèse-personnes connectés, tensiomètres sans fil, montres connectées et traqueurs d'activité avaient été vendus il y a deux ans au géant de la télécommunication qui voulait s'installer sur le marché des données de la santé.



Mais la firme a enchaîné les erreurs stratégiques, ne développant pas Withings. Pendant ce temps, d'autres marques sont apparues dans les rayons. Résultat : l'entreprise d'Issy-les-Moulineaux qui avait été achetée à l'époque 170 millions d'euros ne vaudrait plus qu'une trentaine de millions. Son fondateur, Éric Carreel, a donc décidé de la reprendre. Les tractations devraient se conclure avant l'été.
   

Pendant sa jeunesse, ce fils d'agriculteurs picard passe son temps à bidouiller de vieilles radios, du matériel électronique. L'agriculture, ce n'est pas pour Éric Carrel. Il raconte qu'après une retraite religieuse d'une semaine dans un centre spirituel, il décide de se lancer dans la création d'entreprise. Ingénieur de formation, il a fait pendant ses études une rencontre déterminante : un prof avec qui il lancera  sa première boîte, Inventel. L'entreprise, rachetée par Thomson, a fabriqué les premiers Pagers, ces Tatoo qu'on baladait dans nos poches et qui nous bipait pour nous dire qu'on attendait notre coup de fil, puis les premières box télé commercialisées par France Telecom en 2005.
   
 
  
Multi-entrepreneur


  

Aujourd'hui Éric Carreel est multi-entrepreneur, cet homme assez grand, très mince et à l'allure décontractée, se balade avec plusieurs montres connectées à ses poignets et passe son temps à déposer des brevets. Sculptéo pour l'impression en 3D, Invoxia qui vend un traqueur GPS qui permet de localiser votre voiture ou votre vélo volés, la police apprécie beaucoup cet équipement.

En tout cas les 219 salariés de Withings en France l'espèrent bien ! Et on murmure que ce serial entrepreneur travaille sur de nouvelles applications pour son bébé. Et notamment dans les technologies pour calculer la vitesse d'onde de votre pouls, pour estimer votre tension artérielle et votre niveau de stress et vous éviter ainsi tout accident cardio vasculaire
   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mar 5 Juin - 09:38 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant


Lacoste : un bilan très positif pour les 85 ans de la marque 
 
 
 
Des articles vendus dans 117 pays, une école en France... Retour sur la marque iconique de René Lacoste, le joueur de tennis qu'on surnommait le crocodile. 
 
lacoste fête ses 85 ans cette année et se porte bien. Les deux milliards d'euros de chiffre d'affaires ont été dépassés, deux produits Lacoste par seconde se vendent dans le monde. Du textile, du linge de lit, du parfum, des lunettes.. La marque est présente dans 117 pays. 


 
Certains produits sont inévitablement fabriqués en Chine, mais pas tous. Prenez le fameux polo : sur les 30 millions de pièces écoulées chaque année, 600.000 sont confectionnées dans l'usine historique de Troyes. 3 à 4 millions y sont également réalisés mais elles sont assemblées ailleurs.  


 
En France, il y a neuf sites de production Lacoste, un millier de salariés à Troyes, 2.000 dans le pays et 10.000 dans le monde. Dans l'hexagone, l'entreprise s'est lancée dans la formation de nouveaux bonnetiers, teinturiers ou couturiers - trois métiers qui ont quasiment disparu du territoire - avec sa propre école. D'ex-diplômés en anglais, ex chauffeurs routiers ou ex manutentionnaires sont donc en train d'apprendre à piloter une machine à tisser de la maille. 
 
 
La fin d'une aventure familiale qui date de 85 ans 

En revanche, Lacoste n'est plus une marque française car la famille s'est déchirée il y a quelques années. La presse comparait même la guerre entre les héritiers de René Lacoste au feuilleton Dallas ou à certaines scènes du Parrain. Malgré une thérapie familiale, la moitié des descendants a vendu il y a cinq ans ses actions au groupe suisse Maus, propriétaire, entre autres, d'Aigle... La fin d'une aventure familiale qui date donc de 85 ans.  
 
 
Elle a commencé avec la rencontre, au début des années 30, de René Lacoste, célèbre mousquetaire, après une carrière spectaculaire de champion de tennis, et André Gillier. Ce dernier, un grand du textile de la ville de Troyes, n'est autre que le créateur... des slips kangourous.  


 
Ensemble, ils lancent  en 1933 la première chemise en jersey piqué blanc, avec des manches courtes, et avec un crocodile vert brodé - c'est la première fois qu'une marque est visible à l'extérieur du vêtement. Les deux hommes ont choisi le crocodile parce que c'était le surnom de René Lacoste. Le joueur qui ne lâchait jamais sa proie avait été rebaptisé "l'alligator" par un journaliste américain. Désormais, Lacoste habille le roi d'Espagne, comme le petit rappeur de Bobigny... Et ça, la marque en est très fière. 


 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 909
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 17 Juin - 05:29 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR Répondre en citant

Blanche Porte : le catalogue nouvelle génération reprend du poil de la bête 

 
La rentabilité est de retour pour Blanche Porte, avec un an d'avance sur les prévisions, portée par une nouvelle équipe dirigeante. La Blanche Porte, un catalogue que l'on avait l'habitude de lire chez nos grands parents. Il existe encore et même, il reprend du poil de la bête. Le catalogue, désormais nommé simplement Blanche Porte, était dans le rouge depuis 10 ans. Mais aujourd'hui la rentabilité est de retour avec un an d'avance sur les prévisions. 
 
Le chiffre d'affaires de 2017 est en hausse de 3%, + 5% rien qu'en France. L'entreprise a été rachetée il y a deux ans par 4 membres de la direction, auparavant elle appartenait au même groupe que les 3 Suisses. Une nouvelle équipe dirigeante donc, qui a un peu repris les mêmes recettes que les nouveaux patrons de La Redoute : une logistique plus performante avec des livraisons rapides, une externalisation de tous les postes de comptabilité, service de paie et transports, et surtout une offre propre... plus de 90% des produits proposés sont créés par des stylistes maison. 800 modèles dessinés par saison. Dernière nouveauté, les chaussures qui font leur apparition dans le catalogue et sur internet. 

 
Blanche Porte, une marque des Hauts de France 

 
En 1806, Alexis Dassonville s'installe à Tourcoing pour fabriquer et vendre des toiles sur la Grand-Place. La petite filature familiale prend le nom du hameau: La Blanche-Porte. À l'époque, elle vend surtout un drap de lit résistant à plus de 100 lavages comme le vante la publicité. C'est aussi la première grande entreprise française dirigée par une femme en 1931 quand Gabrielle Wibaux-Wattine prend les rênes après le décès de son époux. C'est d'ailleurs elle qui lance le premier catalogue de 6 pages tirés à 300 000 exemplaires. Le tissage est arrêté aux débuts des années 60, c'est alors l'âge d'or de la vente par correspondance. La Blanche Porte est également la première firme à importer en France des articles fabriqués en Asie. S'en suivent les relais colis, les livraisons en deux jours... la marque est établie.  
 
Sur le web, mais toujours des catalogues papiers 

 
Deux gros catalogues sont produits par an, en plus des deux petits fascicules par mois pour suivre la mode avec une cible pour les vêtements et le linge de maison avec des tailles du 38 au 58. Âge moyen de la cible : 55 ans. Depuis quelques années, un casting des clientes est organisé régulièrement. Pour le dernier, 6 300 d'entre elles ont postulé pour gagner une journée à se faire chouchouter, coiffer, maquiller habillées par un styliste, shootée et pour repartir avec une garde-robe. Être proche de la clientèle, c'est la clé de Blanche Porte nouvelle génération. 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:50 (2018)    Sujet du message: L'INFO ÉCO DU JOUR

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Économie - Juridique Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 315, 16, 17
Page 17 sur 17

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com