50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
ÇA VA BEAUCOUP MIEUX
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:43 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

"Évitez les sodas, ces gros manipulateurs"
 

Surpoids, augmentation des risques de diabète et de maladies cardiovasculaires... Les dégâts que ces boissons sont capables de faire dans notre organisme s'énoncent comme un inventaire à la Prévert.

par Michel Cymes , Loïc Farge - RTL 

Ah les sodas, ces boissons colorées pétillantes que l'on adore siroter au bord de la piscine ou au bar de la plage ! Vous devez être conscient que chaque litre avalé équivaut à vingt morceaux de sucre. Ce sucre-là est un cauchemar : il se transforme en triglycérides, des molécules sournoises qui vont se loger dans le ventre et obstruent les artères. On vous laisse méditer sur les dégâts que les sodas sont capables de faire dans votre petit corps de rêve.

Ils s'énoncent comme un inventaire à la Prévert : surpoids, augmentation des risques de diabète et de maladies cardiovasculaires, le tout assaisonné du vieillissement cellulaire. En période de vacances, vous êtes excusé. Maintenant, il convient de revenir à une hydratation un peu plus raisonnable. Rien ne vaut l'eau du robinet ou en bouteille, plate ou gazeuse. Mais il y a aussi d'autres procédés, comme les soupes froides de légumes ou de fruits (elles ont aussi un pouvoir désaltérant).

  
Faut-il bannir les sodas de son alimentation ? Peut-être pas. En revanche, il est conseillé de surveiller sa consommation de très très près, car le soda est un gros manipulateur. Il vous arrive d'en prendre quand vous avez faim en croyant que ça va vous caler, mais c'est exactement le contraire qui se produit. L'ingestion de sodas produit un pic d'insuline qui réveille la sensation de faim. On entre là dans un  cercle d'autant plus vicieux que le sucre est addictif. À l'arrivée, c'est la balance qui vous présente la facture !

N'espérez pas non plus vous en tirer en optant pour le soda light ou le soda zéro. La multiplication de ces produits n'est rien d'autre qu'une astuce marketing pour permettre à certaines marques d'occuper un peu plus d'espace dans les rayons des supermarchés. Un dernier conseil aux parents que les enfants tannent pour avoir du soda : débrouillez-vous pour le leur servir à température ambiante plutôt que directement sorti du réfrigérateur. Ils le trouveront moins agréable à boire, et à terme ils seront moins demandeurs.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:43 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:46 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

"La dépression, aussi une affaire de gènes"
  
L'intérêt majeur de cette découverte, c'est qu'elle permet à terme d'améliorer les traitements qui existent déjà.
  
La dépression est une plaie contemporaine. Nous en connaissons tous les symptômes : cela va de la tristesse à la perte de confiance, en passant par toute une ribambelle de signes comme la fatigue chronique, la perte de plaisir, le manque de concentration, les troubles du sommeil ou de l'appétit et la déliquescence de l'estime de soi. On sait que la dépression peut être liée à des facteurs environnementaux, comme la pollution ou le manque de lumière naturelle. Une alimentation déséquilibrée peut être un facteur aggravant également. Nous savons qu'elle touche plus volontiers les femmes que les hommes, et que les chômeurs constituent une population à risque.

Mais voilà qu'une étude américaine, récemment publiée dans la revue Nature Genetics, nous confirme que la dépression pourrait aussi être une affaire de gènes. Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont penchés sur le cas de 120.000 personnes dépressives. Ils ont épluché le patrimoine génétique, ils l'ont comparé avec celui de plus de 330.000 personnes n'ayant jamais connu la dépression. Cela leur a permis d'identifier dix-sept variations génétiques suspectes, en tout cas chez les personnes d'origine européennes . Nous sommes donc tous concernés.


 
La dépression ne se limiterait donc pas à l'aspect psychologique. L'intérêt majeur de cette découverte, c'est qu'elle permet à terme d'améliorer les traitements qui existent déjà. On sait que certains gènes influent sur l'efficacité des médicaments. En les identifiant, on peut adapter et optimiser la réponse médicale.

Par ailleurs, à partir du moment où on considère que la génétique peut-être responsable de la dépression, on est moins tenté de stigmatiser ceux qui en souffrent. On considère alors qu'ils sont tout simplement malades. Cela permet de clarifier les choses. C'est important, car dans certaines entreprises la dépression des uns a ceci de particulier qu'elle est souvent suspecte aux yeux des autres (ceux qui sont en pleine forme, ceux qui ne sont jamais absents).

L'enjeu est donc de taille pour les 3,5 millions de personnes touchées par la dépression, auxquelles s'ajoutent les 8 millions qui l'ont connue et s'en sont sortis. Ces chiffres de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES) ne concernent que la France. Dans le monde, ce sont 350 millions de personnes qui sont concernées, selon l'OMS.
   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 490
Localisation: Ria

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 18:47 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

je n'aime pas les sodas de quelque marque qu'ils soient, c'est trop sucré et trop gazeux, en cas de soif rien ne vaut l'eau.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 19:03 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

Ces gestes essentiels pour éviter une tendinite 
 
 
La tendinite est une inflammation des tendons qui permettent aux muscles d'être rattachés aux os. Cela peut affecter le poignet, le coude, la cheville, la cuisse, le genou, le talon ou encore l'épaule. Si vous ressentez une douleur quand vous mobilisez une de ces articulations, vous êtes peut-être concerné. C'est parce que vous avez sollicité votre tendon de manière excessive, soit en faisant du sport (c'est le cas le plus répandu), soit en bricolant. Dans certains métiers, on est plus concerné qu'ailleurs (les musiciens ou les travailleurs à la chaîne). Cela fait partie des troubles musculo-squelettiques (TMS).

La première chose à faire c'est de lever le pied. Enfin, façon de parler ! Il faut justement éviter de s'agiter et laisser les articulations au repos. Vous pouvez en profiter pour appliquer une poche de glace où vous avez mal. Cela permet d'atténuer la douleur et l'inflammation. Vous faites cela pendant une petite semaine, et normalement les choses devraient rentrer dans l'ordre. Si la douleur persiste, consultez ! Une tendinite qui n'est pas traitée peut se solder par une rupture du tendon. Et là, plus question de se soigner à coup d'antalgiques. Il faut parfois sortir le bistouri et passer sur le billard. Une intervention chirurgicale n'est jamais anodine.
  

 
Mais le meilleur moyen de ne pas souffrir d'une tendinite c'est... d'éviter de l'avoir. Il est parfaitement possible de limiter les risques.

Première chose, si vous faites du sport : échauffez-vous bien. L'échauffement ne doit jamais être bâclé : il faut lui consacrer une dizaine de minutes. Profitez-en pour sautiller, trottiner, vous étirer, faire des assouplissements : vous enverrez un message clair à votre organisme et à vos muscles, en leur signifiant qu'ils doivent se préparer à l'effort.

Deuxième chose à faire : boire de l'eau. Il faut impérativement s'hydrater avant, pendant et après. Vos muscles se vengeront si vous oubliez. Ensuite, ne forcez pas. Si vous sentez la moindre douleur, n'insistez pas. N'imaginez jamais que vous allez soigner le mal par le mal : vous ne feriez qu'aggraver votre blessure. Enfin, choisissez bien vos chaussures. Elles doivent être adaptées à votre sport.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 19:07 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

Course à pied : comment bien choisir ses chaussures ?
  
Pour pratiquer le running, les chaussures idéales sont celles qui combinent maintien, souplesse et amorti.  
Combien de personnes voit-on faire du running avec de simples chaussures en toile et avec des semelles aussi fines que des tranches de jambon ? On a mal pour elles en pensant aux blessures auxquelles elles s'exposent. Certes, même si la course à pied ne se pratique parfois qu'occasionnellement, le choix d'une bonne paire de chaussures de sport ne s'improvise pas. Pour trouver des chaussures idéales - celles qui combinent maintien, souplesse et amorti -, vous devez vous déplacer pour bénéficier de conseils personnalisés.

Comment être sûr que le vendeur est compétent ? Plusieurs détails prouvent que vous n'avez pas affaire à un amateur. S'il se propose par exemple d'analyser votre foulée en vous faisant courir sur un tapis roulant, c'est plutôt bon signe. S'il vous pose des questions précises sur la durée de vos footings et le nombre de kilomètres que vous avez l'habitude d'avaler, c'est bon signe également.

  
Prenez une pointure au-dessus
  
N'hésitez pas à lui parler de l'amorti de la chaussure : il doit être assuré à l'avant, mais aussi à l'arrière. Au bout d'un moment, quand vous commencez à fatiguer, vous attaquez le bitume par l'arrière. Si le confort est absent, bonjour les chocs pour l'organisme. Veillez enfin à choisir des chaussures une pointure au-dessus de vos chaussures de ville. Quand vous courez, le pied va gonfler. Avec une taille de marge, vos orteils n'iront pas buter sur le bout de la chaussure.

Une bonne paire de chaussure, c'est aussi une paire dans laquelle on se sent instantanément bien. Il ne faut pas la choisir uniquement pour des raisons esthétiques, par ce qu'elle est rose fluo ou jaune banane. Et pour contredire tout ce que vous venez de lire, certains préconisent de courir pieds nus.
   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 09:44 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

"Futurs parents, soignez votre mode de vie"
 

  

Les couples qui décident d'avoir un enfant ont tout intérêt à passer par un petit check-up médical. On appelle ça une "consultation pré-conceptionnelle". Tension, prise de sang, vérification des taux de fer et d'iode : le médecin procédera à quelques examens classiques, tout en faisant le point des vaccinations qui vous manquent. Il n'est jamais trop tard pour se faire immuniser contre la varicelle, la coqueluche, la toxoplasmose ou la rubéole. C'est important car ces maladies font mauvais ménage avec la grossesse. Les complications pour le fœtus peuvent même être particulièrement graves dans le cas de la rubéole, avec un risque de cécité pour l'enfant.

Ne vous pointez pas à ce genre de consultation sans avoir préalablement procédé à une rapide enquête familiale. Chez les parents, les grands-parents, les oncles ou les tantes, y a-t-il eu des cas de mucoviscidose ou de trisomie ? Le médecin vous interrogera aussi sur votre propre passé gynécologique. Le fait d'avoir déjà fait une fausse couche, d'avoir subi une IVG ou d'avoir suivi certains traitements peut influer sur la grossesse.


 
Abandonnez le tabac et l'alcool
 

Les futurs parents doivent-ils changer de mode de vie ? S'il est parfait, certainement pas. Mais doutons que ce n'est pas toujours le cas. La première chose à faire est d'arrêter de fumer. Quand les parents fument, la femme met deux fois plus de temps à être enceinte. Même chose pour l'alcool. Moins vous boirez, mieux ce sera pour le futur bébé.

Outre son hygiène de vie, il faut soigner son environnement et son alimentation. Du côté de l'environnement, le danger vient des perturbateurs endocriniens. Tenez-vous à distance de tous ces produits chimiques qui nous pourrissent la vie : cela va des détergents à la peinture, en passant par certains cosmétiques et les pesticides.

Du côté de l'alimentation, essayer de privilégier (dans la mesure de vos moyens financiers) les fruits et les légumes bio. Pensez aux oméga 3 : on en trouve dans les poissons gras (saumon, maquereau, sardine, thon). Vous devez considérer que votre mode de vie est crucial pour la santé de votre futur bébé. Mesdames, vous devez tout faire pour qu'à l'abri de vos formes se développe un bébé en forme.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 09:47 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

"Les jus de fruits, un passeport pour le diabète"

Privilégiez les fruits entiers : ils regorgent de vitamines, de minéraux, d'antioxydants et de fibres alimentaires bons pour notre corps.

 
On connaît parmi les ados des petits malins qui croient s'en tirer à bon compte en buvant des jus de fruits au lieu de manger des fruits. Autant le dire tout de suite : ils font fausse route. Entre boire et manger un fruit, il y a une différence. L'un ne vaut pas l'autre, loin de là. La différence est d'abord calorique. Prenez le cas des oranges. Si vous en mangez une, cela suffira à votre bonheur. En revanche, si vous préférez la consommer sous forme de jus, il vous faudra en presser deux ou trois pour remplir un verre. À l'arrivée, l'apport calorique sera deux ou trois fois plus important. En plus, votre taux de sucre va grimper au plafond. L'une des conséquences sera que vous aurez faim, vous aurez alors tendance à vous jeter sur la première nourriture venue.

Si vous n'aimez pas les oranges, essayez les pommes. Rincez-les bien. Là encore, mieux vaux croquer dedans. La pelure contient des anti-oxydants qui permettent de lutter contre le vieillissement cellulaire. On y trouve aussi des fibres qui ralentissent l'arrivée dans le sang du sucre que contient le fruit. Privilégiez les fruits bio, il y a moins de pesticides.
   

Selon le British Medical Journal, on se protège du diabète en consommant des fruits, alors qu'on s'expose au diabète quand on se contente d'un simple jus. Le fruit et le jus de fruits ne sont pas métabolisés de la même manière par notre organisme. Dans un jus, on trouve du sucre, de l'eau, des vitamines. Le fruit entier, lui, a le double avantage de vous alimenter en fibres et de vous obliger à mâcher. C'est excellent pour conserver les qualités nutritionnelles de l'aliment et pour avoir une bonne digestion.

Quant aux jus de fruits à base de concentrés, aux nectars et aux boissons aux fruits qu'on trouve en bouteille, ce sont des passeports pour le pays du risque cardiovasculaire, de l'obésité et des caries, avec un apport nutritionnel proche du néant.
   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 490
Localisation: Ria

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 17:20 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

je suis une grande spécialiste de la tendinite, j'en ai à répétition et au niveau de mon genou opéré c'est même devenu chronique, j'ai beaucoup pratiqué la course de fond à laquelle j'ai dû renoncer pour cause.... de tendinite. L'opération a remis en principe la rotule dans son axe normal mais ne m'a pas débarrassée de cette fichue tendinite.
Je ne bois que peu de jus de fruits, je choisis du jus d'orange 100 % sans sucre ajoutés en été et en hiver je me fais des jus maison avec des oranges et mon presse agrumes basique.
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 10:50 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

Le repas équilibré
 

On vous rebat les oreilles à longueur d'année avec cette affaire de repas équilibré, sans toujours prendre le temps de préciser ce que sont les ingrédients qu'il faut y mettre, et surtout quelles doivent en être les proportions. Dans un repas équilibré classique, on va trouver des légumes, des protéines, des féculents, des fruits, et pour les gourmets un laitage. Il est important que chacun de ces aliments soit consommé dans des proportions adaptées au bon fonctionnement de l'organisme. D'où l'intérêt de savoir, une bonne fois pour toute, ce qu'est une portion.

Pour les légumes, ce n'est pas compliqué : il suffit de mettre vos deux mains en corolle (comme quand vous les remplissez d'eau pour vous nettoyer le visage) et de les remplir de légumes. Concernant les féculents et les protéines (qu'il s'agisse de poisson, de viande ou de volaille), la portion doit pouvoir tenir dans la paume d'une seule main. Il suffit d'imaginer une assiette dont la moitié serait remplie de légumes, un quart consacré aux protéines et le dernier quart aux féculents.
  

 
Côté dessert, ne comptez pas sur moi pour vous conseiller un éclair au chocolat ou une crème brûlée, ou alors très exceptionnellement. En revanche si vous voulez des fruits, voilà comment procéder : vous fermez votre poing, vous observez son volume, et vous avez devant vous l'équivalent d'une portion de fruits. Cela correspond au volume d'une pomme ou d'une poire. Si vous préférez les clémentines, vous en prenez deux.  Si vous optez pour des fruits rouges ou du raisin, faites en sorte que votre portion ait un volume à peu près équivalent à celui de votre poing fermé.

Reste le laitage. Il peut s'agir d'un yaourt, de préférence non sucré. Mais si vous avez envie d'un peu de fromage à la place (et non pas en plus du yaourt), pas de problème. C'est comme une valse, cela se joue en trois temps. Vous levez votre index, vous levez votre majeur, vous rapprochez les deux doigts levés, et c'est à cela que doit ressembler votre portion de fromage, ni plus ni moins.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 10:53 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

Les bienfaits du sport contre l'ostéoporose
 

par Michel Cymes , Loïc Farge - RTL
 
  
L’ostéoporose s'attaque à notre squelette. Elle se caractérise par une diminution de la densité osseuse. Plus nos os sont fragiles, plus les risques de fracture sont importants. Cœur de cible : les femmes après la ménopause, mais aussi les hommes autour de la soixantaine et au-delà. Les causes sont multiples. Cela va du manque de vitamine D aux antécédents familiaux, en passant par la consommation excessive de sel, de café, de tabac, l'insuffisance rénale, la carence en calcium et... la sédentarité.

D'où la nécessité de faire un minimum de sport. C'est en effet l'un des moyens les plus indiqués pour se prémunir de la diminution de la masse osseuse. Une étude s'est penchée sur 2.000 personnes âgées de 45 à 74 ans, des femmes et des hommes qui n'avaient aucun signe d'ostéoporose. On les a réparties dans quatre catégories différentes. D'abord, ceux qui pratiquent un sport sans impact (genre golf ou natation). Ensuite ceux qui pratiquent un sport à faible impact (vélo ou aviron). Après viennent les amateurs de sports à impact modéré (ski ou marche). Enfin, les adeptes du sport à fort impact (jogging ou tennis).
  

 
On a bien sûr mesuré la densité de tout ce beau monde. Le premier enseignement de cette étude, c'est que plus l'impact est élevé, plus la densité osseuse du sportif est importante. Le second enseignement est un peu plus surprenant : il établit une différence entre les hommes et les femmes. On a, en effet, constaté que la densité osseuse des hommes augmente quand ils pratiquent leur sport avec une fréquence hebdomadaire. La densité des femmes augmente, elle, quand elles pratiquent tous les jours.

Moralité : pour soigner son capital osseux, les messieurs veilleront à opter pour une activité sportive hebdomadaire, de préférence à fort impact. Quant aux dames, elles opteront pour une pratique plus régulière, mais dans l'idéal quotidienne. Dans ce domaine, on ne peut pas vraiment parler d'égalité des sexes.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 490
Localisation: Ria

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 11:21 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

judicieux conseils pas difficiles à suivre
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 10:19 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

"Quelles solutions contre l'hyperhidrose ?"
 

Les personnes qui souffrent d'une transpiration excessive vivent un véritable cauchemar.

 
par Michel Cymes , Loïc Farge - RTL
  
Il vous est peut-être arrivé de pester contre un collègue au prétexte qu'il transpirait plus que la moyenne et que cela ne passait pas inaperçu ? Pourtant tout cela ne veut pas forcément dire que la personne en question est fâchée avec le savon. Elle souffre peut-être tout simplement d'hyperhidrose. Il s'agit de la transpiration abondante. Elle peut toucher l'ensemble du corps ou ne peut concerner que certaines de ses parties (les aisselles, les mains ou les pieds).

Celles et ceux qui en souffrent vivent un enfer. Ils ont beau se changer plusieurs fois par jour et se laver plus que la moyenne, rien n'y fait. Quant à ceux qui les côtoient, ils se pincent le nez tout en se demandant comment dire les choses sans déclencher la guerre. Les solutions sont plus nombreuses qu'on le croit. Parfois il suffit juste de trouver le bon anti-transpirant (ceux qui sont vendus dans les grandes surfaces ne sont pas toujours aussi efficaces que ceux qui sont vendus en pharmacie, beaucoup plus riches en sels d'aluminium).
Les sels d'aluminium resserrent les pores de la peau. Ils poussent la glande sudorale (celle qui sécrète la sueur) à ralentir son activité. Problème : des expériences menées sur les souris font craindre que ces sels d'aluminium soient à l'origine de cancers du sein. Il faut simplement veiller à ce que la dose d'aluminium ne soit pas trop importante.

Pour ceux qui souffrent d'hyperhidrose généralisée, c'est plus compliqué. Il y a des solutions efficaces, mais chères (plusieurs centaines d'euros la séance). Autre solution : la chirurgie. On sectionne le nerf responsable de la transpiration. Primo : il peut y avoir des effets secondaires. Secondo : cela coûte les deux bras d'un œil. Bien sûr il est aussi possible de recourir aux recettes de grand-mère en mettant du bicarbonate sur la semelle de vos chaussures (au mieux, cela limite la croissance des bactéries).

Si d'aventure vous avez déjà tout essayé, il se pourrait bien que l'hyperhidrose ne soit pas responsable de la situation. Dans ce cas, ce n'est pas un médecin qu'il faut appeler, mais le plombier...
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 566
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 10:21 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

"Des anticorps pour lutter contre les mauvaises odeurs"

Des chercheurs de l'université de Compiègne ont imaginé un procédé qui piège certaines molécules contenues dans la sueur.

 
Dans la chronique du jeudi 13 octobre, nous vous parlions de l'hyperhidrose (la transpiration abondante). Le problème peut être parfois réglé avec un bon déodorant. Mais en la matière, il y a du bon et du moins bon. Certains produits contiennent des sels d'aluminium. Certains chercheurs suspectent l’aluminium d'être impliqué dans le déclenchement de cancers du sein. Le problème, c'est qu'on ne dispose pas de preuves flagrantes, les expériences ayant été menées sur des souris. L'attitude la plus sage est donc de s'en remettre aux recommandations des autorités sanitaires.

D'abord, il ne faut pas utiliser ce type de déodorants en cas de lésion de la peau (on va éviter de le faire après un rasage). Ensuite, il faut vérifier le taux d'aluminium qui ne doit pas dépasser 0,6% par anti-transpirant. Malheureusement, le pourcentage n'est pas toujours indiqué sur le produit. Hors l'aluminium, point de salut pour ceux qui transpirent beaucoup ? Non. Une bonne nouvelle nous vient de l'Université de technologie de Compiègne, dont les chercheurs se sont penchés sur la question et laissent espérer une solution.


 
Rappelons que lorsque la sueur traverse la peau, elle n'a pas d'odeur. Ce sont les bactéries qui batifolent à la surface de notre peau qui se nourrissent de certaines molécules de la sueur et produisent l'odeur désagréable. C'est là qu'intervient le déodorant : il va tuer les bactéries. Les chercheurs de Compiègne ont imaginé une autre manière de procéder. Au lieu d'utiliser un tueur de bactéries, ils ont imaginé des anticorps synthétiques qui piégeraient les molécules avant que les bactéries s'en nourrissent. Dans ce cas, pas besoin d'anti-bactériens. On fiche une paix royale aux bactéries, votre flore bactérienne n'est pas perturbée. On les prive seulement des molécules qu'elles utilisent pour produire les mauvaises odeurs.

On devrait être fixé d'ici quelques mois sur ce procédé révolutionnaire. Avant que ces recherches particulièrement prometteuses débouchent sur de vrais déodorants, il faut mener tout un tas d'études sur ces anticorps synthétiques. Quid des inflammations sur la peau ? Quid de la réaction de l’organisme ? Ce serait quand même dommage de donner une bonne claque aux petites mauvaises odeurs mais de se prendre une grosse gifle en retour sous forme d'effets secondaires, autrement plus dangereux pour la santé.
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Auzelles


Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 8 362
Localisation: Entre Crau et Camargue

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 12:17 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

Okay merci ninette
_________________


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marie-Hélène


En ligne

Inscrit le: 14 Juin 2015
Messages: 8 430
Localisation: finistère nord

MessagePosté le: Lun 12 Déc - 13:14 (2016)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX Répondre en citant

Je n'avais pas vu tous ces bons conseils !!!!

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:37 (2017)    Sujet du message: ÇA VA BEAUCOUP MIEUX

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
Page 1 sur 6

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com