50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
Un grand anniversaire

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ludotek75


Hors ligne

Inscrit le: 20 Mai 2016
Messages: 5 652
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 08:47 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Il est le dernier "dinosaure" de l'âge d'or hollywoodien et il va fêter ses 100 ans aujourd'hui, entouré d'un parterre de stars : Kirk Douglas.


Sa présence à la cérémonie des Césars en 1980 et 1990 :
https://vimeo.com/53064894

https://vimeo.com/77775433


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 9 Déc - 08:47 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 948
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:02 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

100 ans bondiou de diou...
Et Glenn qui est parti retrouver ses étoiles; grand homme lui aussi
_________________


Revenir en haut
krisrose
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:26 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

oui tous les grands nous ont quittés là bas comme chez nous
joyeux anniversaire monsieur douglas meci pour ce clin d'oeil ludo


Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:36 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

L'acteur de ma jeunesse  Okay


Puis vint le fils .... 


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 608
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:48 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

toujours fringant le centenaire. Bon anniversaire Monsieur Douglas.
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 608
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 09:51 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Kirk Douglas -Yssur Danielovitch Demsky de son vrai nom-  est né de parents russes juifs immigrés aux États-Unis en 1910.

Les souvenirs de son enfance sont douloureux pour lui : il la passe dans une grande pauvreté. "Je viens d'un milieu d'une pauvreté abjecte, il n'y avait nulle part où aller si ce n'était d'avancer" dira-t-il des années plus tard. Parcours exemplaire de mérite et d'humilité de celui qui est un des tous derniers géants de l'âge d'or d'Hollywood encore en vie, alors qu'il célèbre ce 9 décembre ses 100 ans. Son apport au cinéma, immense, fut notamment couronné internationalement d'un César d'honneur en 1980, d'un Oscar d'honneur pour l'ensemble sa carrière en 1996, et d'un Ours d'Or d'honneur au Festival de Berlin en 2001. Lui qui tourna avec le Who's Who des metteurs en scène à Hollywood. La liste en donne même le tournis : Otto Preminger, Howard Hawks, Richard Fleischer, Elia Kazan, Vincente Minnelli, Anthony Mann, John Frankenheimer, Stanley Kubrick, Robert Aldrich, John Sturges, Jacques Tourneur, et tant d'autres encore...

 Retour sur une immense carrière.


 
Ascension d'un futur géant   
   
Kirk Douglas parvient à financer ses études à l'American Academy of Dramatic Art en étant lutteur de foire. Il débute au théâtre en 1941, et connaît son premier rôle au cinéma dans le film noir L' Emprise du crime (1946) de Lewis Milestone. C'est grâce à son amie Lauren Bacall qu'il a pu passer un essai, qui s'est révélé concluant. Douglas tourne ensuite avec elle La Femme aux chimères (1950) de Michael Curtiz, mais son premier rôle important est celui d'un boxeur qui refuse de se laisser corrompre dans Le Champion (1949) dirigé par Mark Robson, qui lui vaut sa première nomination à l'Oscar du meilleur acteur.

Cette nomination sera suivie de deux autres, toutes deux pour des films de Vincente Minnelli (Les Ensorcelés en 1952 et La Vie passionnée de Vincent Van Gogh, où il tient le rôle-titre, en 1955). Pour le rôle du célèbre peintre, il obtient le Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique.

Assez tôt dans sa carrière, Kirk Douglas rencontre Burt Lancaster, avec qui il partagera l'affiche dans sept longs métrages. C'est le film noir L'Homme aux abois qui les réunit pour la première fois pour en 1948. Lancaster y campe un ancien taulard qui veut retrouver son ancien complice (joué par Douglas). Ensemble, les deux acteurs aborderont tous les genres : le western, avec le succès Règlement de comptes à O.K. Corral qui voit Kirk interpréter un Doc Holliday autodestructeur, la comédie d'aventures comme Au fil de l'épée (1959) ou la comédie policière (Le Dernier de la liste, John Huston). Après un film d'espionnage (Sept jours en mai, 1964), ils se retrouveront en 1976 pour un téléfilm sur une prise d'otages en avion, Victoire à Entebbe, puis revisitent au théâtre Tom Sawyer et Huckleberry Finn dans la pièce The boys of autumn (1981). Leur dernière collaboration se fait en 1986 pour Coup double, une production Disney qui voit Kirk Douglas courir lui-même sur le toit d'un train en marche... à 69 ans !


  
Tout comme son camarade Lancaster, Douglas a un physique reconnaissable entre mille qui l’orientent parfois vers des rôles de personnages abjects (Le Gouffre aux chimères de Billy Wilder, 1951) ou marqués par la vie (Première victoire, Otto Preminger, 1965) et pas seulement à cause de la fossette qu'il arbore au menton. Douglas est un athlète et choisit ses rôles en conséquence : il est tour à tour le trappeur pris dans un duel amoureux pour une belle Indienne dans La Captive aux yeux clairs (Howard Hawks, 1952), le harponneur canadien Ned Land de 20.000 lieues sous les mers (Richard Fleischer, 1954), un héros mythologique (Ulysse de Mario Camerini en 1954), ou encore un "méchant" à l'œil crevé (Les Vikings de Fleischer encore en 1958). Tous ces rôles rencontrent l'adhésion du public. Fort de ces succès en salles, il fonde en 1954 sa propre maison de production, Bryna productions, qui deviendra Joel Production (respectivement les prénoms de sa mère et de son fils). Il produit ainsi deux films de Stanley Kubrick dont il tient la vedette : le pamphlet anti-militariste Les Sentiers de la gloire et le péplum Spartacus, récompensé par quatre Oscars. L’acteur aura fait jouer de son autorité pour évincer de ce film Anthony Mann au profit d’un Kubrick qu’il imaginait « plus conciliant ». Les deux hommes retravailleront pourtant ensemble cinq ans plus tard sur le film Les Héros de Télémark.   

En 1960, il va à l'encontre de la fameuse blacklist hollywoodienne en insistant pour que le scénariste Dalton Trumbo soit crédité au générique de Spartacus (il utilisait un pseudonyme depuis 1947). Il engagera à nouveau les années suivantes Trumbo pour deux de ses productions, El Perdido de Robert Aldrich et Seuls sont les indomptés de David Miller. Dans ce second film, Douglas joue un des derniers cowboys, qui refuse d'accepter que les temps changent. Dans son autobiographie, Le Fils du chiffonnier, l'acteur admettra que ce personnage est son rôle préféré. Toujours dans les années 60, il participe à la fresque Paris brûle-t-il ? en interprétant le général Patton, et inaugure l'année 1970 en retrouvant Joseph L. Mankiewicz (après Chaînes conjugales, 1949) pour Le Reptile, western pessimiste sur la nature humaine, et en tournant pour la première fois avec Elia Kazan dans L'Arrangement dans lequel il joue un homme qui balaie sa vie confortable pour redonner un sens à son existence.


  
Éclectique, Kirk Douglas conserve un grand intérêt pour le théâtre. Il est ainsi le premier à interpréter le rôle principal de Vol au-dessus d'un nid de coucou, en 1963. Il acquiert les droits de la pièce mais ne pouvant la produire à l'époque, les cède à son fils Michael, qui produira en 1975 l'adaptation cinématographique signée Milos Forman. Il passe également à la réalisation pour Scalawag (1973), un échec commercial, puis le solide western La Brigade du Texas (1975).

  
Comme de nombreuses stars de l’âge d’or, sa carrière pâtit de la révolution de l’industrie qui a lieu avec les années 1970, même s’il marque sa sympathie pour le « nouvel Hollywood » en jouant le premier rôle de deux films de Brian De Palma, Furie (1978) puis Home movies (1980).

Malgré un rôle marquant dans le succès Nimitz, retour vers l'enfer de Don Taylor, la même année, sa carrière est moins flamboyante pendant la décennie suivante. Après de nombreux téléfilms et quelques longs métrages passés inaperçus, Kirk Douglas se fait plus rare. Une tendance qui est accentuée pendant les années 1990 par des évènements tragiques. Il réchappe en effet de justesse en 1991 à un accident d'hélicoptère qui fait deux morts et fait une attaque cérébrale trois ans plus tard. Malgré une deuxième attaque (cardiaque cette fois) en 2001, l'acteur lutte pour jouer avec son fils Michael et son petit-fils Cameron dans Une si belle famille en 2003.


  
Parvenu au crépuscule de sa vie, Kirk Douglas résume ainsi son existence et son immense carrière, non sans malice : "je suis trop vieux pour changer. Comme Popeye, je suis ce que je suis. Aimes-moi ou détestes-moi, mais ne sois pas indifférent". Qu'il se rassure : il est loin d'avoir laissé indifférent des générations entières de cinéphiles bercés par ses incarnations à l'écran, au cours d'une carrière hors du commun.

Merci l'artiste !
   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 504
Localisation: Ria

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 18:48 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Joyeux anniversaire Kirk et merci pour tous ces bons moments que vous nous avez fait vivre à travers vos films
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
indigo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2015
Messages: 1 963
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 23:53 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Cent ans! Il est en meilleur forme que son fils.


Un acteur de talent à la filmographie très riche mais très hollywoodienne. Un régal.
Il est un des héros des films des jeudi après midi ou du samedi soir dans les salles de quartier. Souvenirs, souvenirs.



J'en profite pour rendre un hommage posthume à un acteur que j'ai connu dans les années 80, Roger Rudel, sa voix Française.
_________________
On n’est pas vieux tant qu’on cherche.
Jean Rostand.


Revenir en haut
Marie-Hélène


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2015
Messages: 8 431
Localisation: finistère nord

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 13:33 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Trouvé une réponse à sa longévité :


L'une des dernières légendes de l'âge d'or du cinéma hollywoodien fête ses 100 ans. Son secret de longévité ? Sans doute l'amour ! Kirk Douglas est marié à sa femme Anne Buydens depuis plus de cinquante ans.


Revenir en haut
roberto


Hors ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 10 978
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 16:40 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

émouvante vidéo :George Clooney et son fils  Michael,










 Le légendaire acteur américain est né il y a un siècle, le 9 décembre 1916. 


De George Clooney à son fils chéri Michael, il reçoit depuis déjà quelques mois une myriade d'hommages.


Comme Spartacus, le gladiateur qui souleva une armée d'esclave contre Rome, Kirk Douglas est un mythe indestructible.
 Il y a quelques semaines encore, il prenait la parole au nom du tout Hollywood pour avertir les Américains de la menace que représentait à ses yeux Donald Trump. 
Le monde s'émerveillait de la santé du comédien bientôt centenaire.
La date historique est enfin arrivée.
 Le 9 décembre 2016, l'acteur américain souffle en compagnie des siens, Michael son fils, son épouse Anne et sa bru Catherine Zeta-Jones les cent bougies de son gâteau d'anniversaire.


Revenir en haut
saintluc
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 58 948
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 17:03 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

On ne le reconnait pas.
_________________


Revenir en haut
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 9 504
Localisation: Ria

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 17:15 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

si ne n'avais pas su que c'était lui je ne l'aurais pas identifié, 100 ans c'est un âge vénérable, il a l'air d'avoir toute sa tête
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 25 608
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Sam 10 Déc - 19:12 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Vous croyez qu'on nous reconnaitra quand nous aurons 100 ans ? Mort de Rire
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
indigo


Hors ligne

Inscrit le: 07 Aoû 2015
Messages: 1 963
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Dim 11 Déc - 00:28 (2016)    Sujet du message: Un grand anniversaire Répondre en citant

Pour une fois mes ami(e)s ça fait du bien de parler d'un vieil artiste au présent.
Parce que la faucheuse, cette vieille salope, n'y va pas de main morte. (passez moi l'expression)
_________________
On n’est pas vieux tant qu’on cherche.
Jean Rostand.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:30 (2017)    Sujet du message: Un grand anniversaire

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com