50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
La découverte de la tombe d’un prince celtique à Lavau (Aube

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> HISTOIRE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
roberto


En ligne

Inscrit le: 21 Déc 2012
Messages: 7 459
Localisation: Montbéliard-Sochaux

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 17:21 (2016)    Sujet du message: La découverte de la tombe d’un prince celtique à Lavau (Aube Répondre en citant

« LA QUANTITÉ D’OBJETS TROUVÉS VA REMETTRE EN CAUSE UNE BONNE PARTIE DES DATATIONS FAITES JUSQU’ICI ...


La découverte de la tombe d’un prince celtique à Lavau (Aube) est un fait archéologique retentissant qui résonne dans toute l’Europe. 


Le rapport de l’INRAP, qui va tomber dans les prochains jours, remet en cause nombre de connaissances sur cette période de l’âge du bronze.




























































Par Jean-Marc Toussaint


Émilie Millet se souvient de ce SMS comme si c’était hier. Quelques mots de son collègue archéologue Bastien Dubuis, accompagnés d’une photo de l’anse d’un 


chaudron en bronze représentant Acheloos, le dieu-fleuve du plus grand cours d’eau de Grèce, avec ses oreilles de taureau et sa triple moustache.


 « Immédiatement, j’ai compris l’importance de cette découverte. Un chaudron grec dans cette tombe traduisait le très haut rang du personnage inhumé », explique-t-elle.


Nous sommes en novembre 2014. Trois ans plus tôt, l’INRAP (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives) avait commencé 


des sondages aléatoires sur ce terrain qui borde une importante zone commerciale.


 « La commune de Lavau, dans l’Aube, venait de faire l’acquisition d’une parcelle.


 Naturellement, on a été appelé pour faire un diagnostic. Rapidement, nos équipes ont découvert du mobilier de l’âge du bronze, des objets romains et 


surtout d’énigmatiques fossés en carré et en rectangle », raconte Stéphane Sindonino, le directeur régional-adjoint de l’INRAP en Champagne. 


Au regard de ces premières trouvailles, l’État prescrit une fouille. Rapidement, les archéologues s’aperçoivent qu’ils ont affaire à un site funéraire qui s’étend sur près d’un hectare. 


Il dénombre une cinquantaine de tombes. Uniquement des aristocrates. Les plus anciennes ont 3.300 ans.


 Les plus récentes datent du IIIe siècle de l’ère chrétienne. Mais surtout, il y a ce curieux fossé et ce monticule de terre qui pourrait ressembler à un tumulus.


 À chaque passage, les détecteurs de métaux s’affolent et sifflent en continu. Il y a là un trésor, que les archéologues vont mettre à jour progressivement, tout au long de l’hiver.


 D’abord, ils sortent un chaudron en bronze d’un mètre de diamètre, puis un service à boire, une passoire en argent, des vases, des cruches dont 


un pichet en céramique à figures noires sur fond orange, montrant le dieu grec du vin Dionysos allongé sous une vigne. 


La pièce, complète et intacte, est un thème récurrent de l’art grec du Ve siècle avant JC. À un détail près, son pied et sa lèvre ont été damastiqués d’or par les Celtes, 


comme pour augmenter son éclat et sa valeur. Dans une autre partie de cette chambre funéraire de 14 m² , les archéologues mettent à jour le squelette du prince,


 étendu sur la caisse d’un char guerrier et partiellement écrasé par l’effondrement du plafond de la chambre. Il porte deux bracelets en or, un brassard en lignite et, 


autour du cou, un torque, également en or, symbole d’un attribut de pouvoir de premier plan.


 Tout autour du mort a été scénarisé, comme si les Celtes avaient voulu laisser le témoignage d’une tranche de leur vie.


« la quantité d’objets trouvés va remettre en cause une bonne partie des datations faites jusqu’ici »


D’emblée, cette découverte est considérée comme la plus importante jamais réalisée depuis la création de l’INRAP. 


« On peut même avancer que c’est l’une des plus considérables faite en Europe au cours des cinquante dernières années.


 Les nombreuses pièces exhumées sont dans un état de conservation remarquable. Il n’y a pas d’équivalent à ce jour.


 Mais surtout, la quantité d’objets trouvés va remettre en cause une bonne partie des datations faites jusqu’ici », souligne Stéphane Sindonino. 


Depuis cette découverte, les recherches se poursuivent activement en laboratoire. Radios, tomographies, analyses en tout genre ont permis de faire parler cette tombe et 


de mieux la comprendre. On sait désormais que l’inhumation du prince, décédé à environ 40 ans, a eu lieu entre 475 et 450 ans avant JC.


 Et que nombre d’objets de sa tombe provenaient d’un peu partout en Europe. Outre les poteries grecques et étrusques,


 les archéologues ont retrouvé sur les bijoux des ornements en corail de Méditerranée, de l’ambre de la mer Baltique, mais aussi des pièces de vaisselle,


 sans doute originaires de mer Noire, ou encore de l’étain, vraisemblablement extrait au Royaume-Uni. Une diversité qui montre que le bassin de


 la Seine était un carrefour commercial très important à l’époque, mais aussi que ce prince était puissant et en lien avec de nombreux autres peuples européens.


La mise à jour d’un vase en provenance de Vix (là où a été découverte la tombe d’une princesse celte en 1953) pose d’autres questions sur les relations entre les deux sites. 


En d’autres termes, le prince de Lavau a-t-il des liens de sang avec la princesse de Vix ? « Ce n’est pas à exclure.


 Entre 25 et 50 ans séparent leurs deux décès. Il est donc possible que le prince de Lavau ait connu la princesse de Vix.


 Des prélèvements ADN ont été faits. Il nous faut maintenant les analyser pour connaître une éventuelle filiation », précise Stéphane Sindonino. 


L’extraction du squelette par blocs, consolidé avec des résines réversibles, a également permis des trouvailles exceptionnelles qu’une fouille classique n’aurait pas permise.


 En radiographiant le bassin du défunt, les archéologues ont découvert une trace brunâtre, en réalité une ceinture en cuir ou en tissu montrant des motifs curvilignes,


 cousus avec un fil d’argent aussi fin qu’un cheveu. On a pu également découvrir, à hauteur du cou, des pastilles en fer décorées d’or et 


des dépôts de matières organiques qui pourraient provenir d’une cuirasse », explique Émilie Millet. 


Mais surtout, les analyses ont permis de détailler des assemblages jusqu’ici inconnus et que les hommes du XXIe siècle n’ont pour l’heure pas réussi à comprendre.


 « Sur le fourreau en cuir du couteau du prince, on a observé des décors en étain. C’est quelque chose d’unique.


On n’a jamais vu cela précédemment et surtout personne ne comprend comment c’est possible techniquement.


 Même constat pour un collier en perles d’ambre, fermé par une fibule réalisée en fer et en or. Là encore, la technique ornementale de l’or sur le fer est 


une découverte qu’il n’a pas été possible d’expliquer et encore moins de reproduire », précise Émilie Millet.


 De là à penser que la civilisation de nos ancêtres gaulois était plus avancée techniquement et culturellement qu’on ne l’imaginait jusqu’ici, 


il n’y a qu’un pas que les tombes de Lavau pourraient bien sceller. Mais il faudra pour cela encore un peu de patience. 


« Pour faire parler la totalité de ce qui a été exhumé, environ cinq ans seront nécessaires », estime Stéphane Sindonino. 


En attendant, les aménageurs ont repris leurs travaux. Un rond-point a déjà été construit sur le site funéraire.


 Des commerces devaient suivre. À Lavau, la vie du XXIe siècle a définitivement pris le dessus sur l’âge du bronze.


_________________
Aujourd'hui ce qui est parfait retarde


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 17:21 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marie-Hélène


Hors ligne

Inscrit le: 14 Juin 2015
Messages: 4 542
Localisation: finistère nord

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 18:11 (2016)    Sujet du message: La découverte de la tombe d’un prince celtique à Lavau (Aube Répondre en citant

Vu aussi cette info .Découverte du chaudron plus petit que celui de Vix et cette belle tête !!!! Okay

Revenir en haut
saintluc
Administrateur

En ligne

Inscrit le: 17 Avr 2012
Messages: 53 208
Localisation: Longitude : 1°35',29 E Latitude : 50°29',43 N

MessagePosté le: Jeu 15 Sep - 18:39 (2016)    Sujet du message: La découverte de la tombe d’un prince celtique à Lavau (Aube Répondre en citant

J'avais aussi lu l'info; c'est une magnifique découverte Okay
_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:38 (2016)    Sujet du message: La découverte de la tombe d’un prince celtique à Lavau (Aube

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> HISTOIRE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com