50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

EPHEMERIDE
Aller à la page: <  1, 2, 3710, 711, 712, 713  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete



Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436

MessagePosté le: Mer 16 Mai - 05:01 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

Revue du message précédent :

C'est sa fête : Honoré

 
Le saint du jour est le plus appétissant qui soit quand il trône dans une pâtisserie ou sur la table dominicale ;-) 
 
Honoré était évêque d'Amiens au VIe siècle, à l'époque mérovingienne. Une chapelle lui fut consacrée à Paris en 1204. Elle donna son nom au quartier et accueillit la confrérie des boulangers, qui, pour cette raison, firent du saint leur patron. 

 
 

 
ou 

 

 

 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 16 Mai - 05:01 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 16 Mai - 05:03 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

ça s'est passé un... 16 mai

Décès

Albert Londres

1er novembre 1884 à Vichy - 16 mai 1932 à Djibouti


 


Le journaliste Albert Londres se fait connaître par un reportage sur le bombardement de la cathédrale de Reims par les Allemands, dans un article du Matin, le 21 septembre 1914 : « C'était la moins abîmée de France. Rien que pour elle on se serait fait catholique... ».

Sa notoriété grandit avec ses reportages sur le bagne de Cayenne ou encore les « forçats du Tour de France ». Il périt dans l'incendie du paquebot Georges Philippar au large de Djibouti, alors qu'il revient d'une longue enquête sur les trafics d'armes et d'opium en Chine. Dès l'annonce de sa mort, sa fille crée en son honneur le prix Albert-Londres, destiné à récompenser chaque année un journaliste français de moins de 40 ans.

Albert Londres a résumé son métier dans la formule : « Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie ».

Django Reinhardt
23 janvier 1910 à Liberchies (Belgique) - 16 mai 1953 à Fontainebleau



Django Reinhardt fait partie de la communauté des gens du voyage. Né en Belgique par les hasards des pérégrinations familiales, il devient très vite un talentueux joueur de banjo. Mais à 18 ans, il perd l'usage de deux doigts dans l'incendie de sa roulotte. Qu'à cela ne tienne, il se met à la guitare, découvre le jazz d'outre-Atlantique et invente un style particulier, le « jazz manouche », qui lui vaut une gloire internationale.

Il poursuit sa carrière avec succès, y compris sous l'Occupation, assisté de sa mère Negros, de sa femme et de son frère cadet Joseph, qui le remplace parfois au pied levé quand il oublie l'heure de ses concerts. En 1943, sommé d'aller jouer en Allemagne, il préfère se réfugier à Thonon-les-Bains et tente de là de passer en Suisse. Mais il est refoulé par les garde-frontière suisses et finalement revient à Paris attendre la fin de la guerre, sur la scène des Folies-Bergère.

Après la guerre, il va aux États-Unis en vue de jouer avec Duke Ellington mais sa méconnaissance de l'anglais et son illettrisme l'obligent à vite y renoncer. L'artiste a inspiré à Étienne Comar un film remarquable en 2017, avec Reda Kateb dans le rôle-titre.
  
 
 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Mer 16 Mai - 05:22 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

16 mai 1932 : Incendie du « Georges Philippar » 

 
 

 
Dans la nuit du 15 au 16 mai 1932, un incendie se déclare à bord du paquebot « Georges Philippar » alors qu'il vogue au large de Djibouti, en provenance de la Chine et en direction de Marseille. Plusieurs navires se précipitent vers le lieu du sinistre. 

 

 

 
Malgré cela, 67 passagers périssent, asphyxiés dans leur cabine ou noyés. Parmi eux, le grand reporter Albert Londres (48 ans), qui revenait d'une longue enquête sur les trafics d'armes et d'opium en Chine... 

 

 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Auzelles
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 11 559
Localisation: Entre Crau et Camargue
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 04:11 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant



L'éphéméride du jour...

Aujourd'hui, nous fêtons les Pascal Baylon ainsi que les Pascale et Pascaline.
Demain, nous fêterons les Éric ainsi que les Cora, Coralie, Coraline, Corinne, Dioscore, Erich, Erick, Ericka, Erika et Juliette.

Le 17 mai est le 137e jour de l'année du calendrier grégorien, le 138e en cas d'année bissextile. Il reste 228 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 28e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour de la buglosse.

à Marseille :
le soleil se lève à 6h 12
le soleil se couche à 20h 57
durée d'ensoleillement : 14h 45 (+2mn)

Célébrations du jour :
• Journée mondiale des télécommunications
• Journée mondiale de lutte contre l'homophobie

Célébration de demain :
• Journée internationale des musées

Citation du jour :
« Les grands écrivains n'ont jamais été faits pour subir la loi des grammairiens, mais pour imposer la leur. »
Paul Claudel

Dicton du jour :
« Mariages en mai, Ne fleurissent jamais. »
« S'il tonne au jour de Saint-Pascal, sans grêle, ce n'est pas un mal. »

Proverbe du jour :
« L'arc toujours tendu se relâche. »

Événement du jour :
1765 : la Compagnie des Indes rétrocède au Roi de France les Iles de France et de Bourbon et le Port de Lorient.
1809 : Napoléon publie de Schoenbrünn un décret réunissant à l'Empire le reste des États pontificaux.
1871 : la Commune de Paris décrète l'égalité des enfants légitimes ou naturels, des épouses et des concubines pour la perception des pensions.
1990 : l'OMS retire l'homosexualité de la liste des maladies mentales.
1997 : Laurent-Désiré Kabila annonce qu'il devient le nouveau chef d'État du Zaïre, qu'il a l'intention de rebaptiser le Congo. La veille, après 32 ans de régime dictatorial, le maréchal-président Joseph Mobutu avait quitté le pouvoir. Le despote a accumulé au cours des années une fortune estimée entre 3 et 5 milliards de dollars, et 21 domaines situés un peu partout dans le monde.

L'historiette du jour :
Cœur en appât de Guy Pavailler

Je ne sais pas comment elles se débrouillent toutes pour se dégoter un beau mec. À 32 ans, je ne suis toujours pas mariée. Mes amies du pavillon U m'ont conseillée de passer une annonce. C'est ce que j'ai fait il y a dix jours.
En ouvrant ma boîte aux lettres, c'est une avalanche qui a dégringolé. On ne s'imagine pas le nombre de personnes célibataires ! Je ne les ai pas toutes lues. J'ai sélectionné les mieux écrites. Deux avec photo. Une parfumée.

La plus romantique, je n'en suis pas revenue, elle émanait de mon voisin : le beau Paul Grimbert. Il est anesthésiste à l'hôpital, je le croise tous les jours. Je l'observe aussi en cachette depuis la fenêtre de ma cuisine qui donne en vis-à-vis sur son salon.
Je n'aurais jamais imaginé Paul Grimbert sollicitant l'amour par petites annonces. C'est un don Juan né. Je le vois souvent rentrer avec des filles. En général, ils boivent un verre ensemble. Puis Paul éclaire une petite lampe de chevet près du canapé. Enfin il tire le rideau. Il n'oublie jamais.
Je les vois rarement ressortir – je ne passe pas non plus mon temps à l'épier. Mais c'est sûr, il sait s'y prendre. Les nuits doivent toujours lui sembler trop courtes. Je me demande ce qui le pousse à répondre à des annonces ? Est-ce sa façon de recruter ?
Je dois dire qu'il me plaît bien. Avec sa petite moustache toujours joliment taillée. D'une politesse exquise. On sent le type bien dans sa peau. Je crois qu'il a perdu sa maman, il y a deux ans. On en avait parlé avec les collègues à l'époque. Il a eu beaucoup de chagrin. C'est à partir de cette époque qu'il a commencé à recevoir beaucoup de filles.
L'autre jour, des policiers sont venus l'interroger à l'hôpital. On s'est demandé si cela avait un rapport avec l'affaire du tueur en série. Depuis presque deux ans, les enquêteurs recherchent un individu qui aurait assassiné une dizaine de personnes, toutes de sexe masculin : un serial killer comme on dit aujourd'hui.
On a bien ri au pavillon U. Paul Grimbert, un tueur en série ! Le pauvre chéri, il ne ferait pas de mal à une mouche. Arlette a supposé qu'avant de tuer une mouche, il devait l'endormir à l'éther. On a ri de plus belle.
Mais quand on a appris la vérité, on n'a plus ri. Grimbert avait travaillé dans un hôpital réputé de la région lyonnaise, quelques années auparavant. Ses supérieurs, de grands professeurs de renommée internationale, étaient impliqués dans un trafic de méthadone, cette substance donnée comme substitut aux drogués. Ils en font des cures, ça les aide à se désintoxiquer.
Éthique. Et toc ! On l'avait mauvaise dans le service. Ce sont des histoires à ne pas faire de la bonne publicité aux hostos. Mais nous étions heureuses pour Paul. Il était cité en tant que témoin et n'avait strictement rien à voir avec toutes ces magouilles.
Seul Gégé aurait bien aimé voir son collègue embarqué par les flics. C'est un jaloux Gégé. Il ne supporte pas de voir les autres heureux. Tous les soirs, au bar des amis, il enterre sa vie de garçon. Et tous les matins, il déterre la hache de guerre. Mais personne aujourd'hui ne fait plus attention à lui.
Je ne connais aucune famille à Paul. À l'enterrement de sa maman, une femme sourde-muette, peu de monde, quelques voisins et du personnel de l’hôpital. Je ne lui connais pas d'enfants. Je ne crois pas qu'il ait été marié autrefois comme le supposent certaines de mes amies. Je pense en réalité qu'il cache un secret. Oui, cela me paraît plus probable, mais qui ne possède pas ses petits secrets ?!
Depuis que j'ai ouvert sa lettre, je suis dans tous mes états. Il faut dire que j'ai eu le culot de lui téléphoner tout à l'heure. Il a été d'une courtoisie suprême. Il m'attend pour 21h. Bien sûr, je ne me suis pas fait connaître de lui. J’ai maquillé ma voix. J'aime à entretenir le mystère. S'il savait que c'est moi, il pourrait se raviser.
Ah ! L’amour ! Ça en fait couler de la salive, et couler de l'encre : qu'est-ce qu'on ne peut pas lire ou entendre sur l'amour. Si tout n'a pas déjà été dit au moins trois cents fois sur le sujet. Et puis l'amour, ça fait aussi parfois couler des larmes. C'est l'amour malheur, l'amour tristesse, l'amour trahison. Cet amour-là, il fait couler le sang, le sang incarnat de nos veines, de nos déveines. Le sang de tout le mauvais sang qu'on s'est fait jusqu'à présent. En l'attendant. Le sang mauvais que l'on répand.
Aux armes citoyennes ! Qu'un sang impur abreuve nos sillons.
Je deviens folle. Pourquoi est-ce que je crie ainsi ? Calmons-nous. Racontons-nous une belle histoire, avant que de nous rendre à ce premier rendez-vous galant, hi hi hi – premier si l’on peut dire et sûrement pas le dernier ! – parfumée, coquette, désirable. Ha ! Paul, tu seras bien étonné en ouvrant ta porte. Oh ! Bonjour, Cécilia ! Excuse ma surprise, j'attends quelqu'un.
C'est moi ton rendez-vous, lui répondrai-je d'une voix enjôleuse en forçant doucement sa porte. Tu m'offres un verre ? Mêmêmê, bien sûr, bêlera-t-il comme un chevreau, avec ou sans glace le drink ? C'est un homme délicieux.
Délicieux, mais si seul. Échoué en lui-même. Naufragé de l’amour, tout comme moi. Homme blessé. Aux souffrances insoutenables, insupportables et pourtant qu’avec courage il endure, courage et persévérance, abnégation et peut-être héroïsme. Ah ! Quelle providence de croiser son chemin ! D’agir promptement sur son destin, efficacement. Le composant epsilon de la vie. Le secours que l’on n’attend plus ; tellement on est ancré dans la vase du désamour. Un bloc de ciment aux pieds au fond d’un marécage nauséabond.
Nous boirons cordialement, en débitant des banalités. Plus tard, il allumera la lampe de chevet près du canapé et tirera le rideau de la fenêtre du salon. L'ambiance deviendra plus intime, feutrée. Il me parlera de Schubert, qu'il vénère, et placera sa main lisse entre mes cuisses glabres. Et comme il approchera ses lèvres pour s'offrir un baiser à l'ambre de mes lèvres, j'entrerai dans son cœur une lame d'acier.
Paix à son âme.


Bonne journée à toutes et tous


_________________


Bonne lecture et bienvenue sur le fofo



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 05:19 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

UNE serial killer, original
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 05:21 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

C'est sa fête : Pascal


Berger pyrénéen du XVIe siècle, illettré et gauche, Pascal Baylon arrive, grâce à son obstination, à entrer dans un couvent de Valence (Espagne).
Franciscain à 24 ans, il se signale par son humilité. Il refuse l'offre d'accéder à la prêtrise et s'en tient à un emploi de portier.
 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Auzelles
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 11 559
Localisation: Entre Crau et Camargue
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 05:21 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

je ne pensais pas trop à regarder dans cette série, n'étant pas trop fan
_________________


Bonne lecture et bienvenue sur le fofo



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 05:31 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

ça s'est passé un... 17 mai

Naissance


Jean Gabin

17 mai 1904 à Paris - 15 novembre 1976 à Neuilly-sur-Seine
 

 


Jean Alexis Moncorgé, plus connu sous son nom de scène Jean Gabin, effectue son service militaire à Lorient en tant que fusilier marin en 1924. Devenu une véritable star du cinéma il est néanmoins mobilisé en septembre 1939 et affecté à Cherbourg. Refusant de tourner pour les Allemands, il émigre aux États-Unis après une fuite par l’Espagne en février 1941.

Après quelques tournages à Hollywood, il finit par s’engager dans les forces navales françaises libres en avril 1943 et gagne Casablanca. Il est affecté à la 2e DB où il sert en tant que chef de char (Souffleur II) au régiment blindé de fusiliers-marins et ira jusqu’à Berchtesgaden après avoir participé aux combats de Royan et de la campagne d’Allemagne.

Monstre sacré du cinéma français, il a tourné dans la plupart des films dits classiques. Ayant conservé toute sa vie des relations étroites avec la Marine nationale, l’une de ses dernières volontés est permise par le président de la République : le 19 novembre , les honneurs militaires lui sont rendus à bord de l’aviso Détroyat et ses cendres sont répandues au large de Brest (*).

Décès

Sandro Botticelli
mars 1444 à Florence (Italie) - 17 mai 1510 à Florence (Italie)




Sandro Botticelli, illustre peintre du Quattrocento (le XVe siècle italien) est né sous le nom d'Alessandro Filipepi, dans la famille d'un tanneur. Comme l'un de ses frères, rondouillard, avait été surnommé Botticelli, qui signifie petit tonneau, le sobriquet fit le tour de la famille et fut accolé au futur peintre, élève de Filippo Lippi...

Voir
: Sandro Botticelli s'éteint à 65 ans


Charles Maurice de Talleyrand

13 février 1754 à Paris - 17 mai 1838 à Paris



Plein d'esprit et de raffinement, amoureux des plaisirs et du beau sexe, le prince Charles Maurice de Talleyrand-Périgord n'est pas seulement le parfait représentant de l'art de vivre aristocratique du XVIIIe siècle. C'est aussi un homme absolument cynique et corrompu, également d'une intelligence supérieure. Au demeurant le meilleur diplomate qu'a jamais eu la France ! Il a trahi tous les régimes qu'il a eu à servir mais jamais les intérêts supérieurs de l'État.

Né le 13 février 1754 (certaines sources le font naître le 2 février) dans l'une des plus grandes familles du royaume, il entre dans le clergé, un pied bot l'empêchant de servir dans l'armée ! Évêque d'Autun en 1788 puis député aux états généraux, il propose à l'Assemblée nationale constituante de nationaliser les biens du clergé. Sous l'Empire, Talleyrand devient grand chambellan et prince de Bénévent. Lors du congrès d'Erfurt, à l'automne 1808, il persuade le tsar de tenir tête à l'empereur et de ménager l'Autriche. En 1814, à Paris, il le convainc de restaurer les Bourbons sur le trône. Lui-même devient chef du gouvernement provisoire puis reprend la diplomatie comme ministre des affaires étrangères.

Voir
: 1- Un évêque au service de la Révolution


Félix Éboué

26 décembre 1884 à Cayenne, Guyane (France) - 17 mai 1944 à Le Caire (Égypte)




Petit-fils d'esclave, né à Cayenne, en Guyane, Félix Éboué devient administrateur colonial après une formation juridique. Il est nommé gouverneur de la Guadeloupe par le gouvernement du Front populaire. C'est le premier Noir dans cette fonction. En 1938, il se voit proposer le gouvernement du Tchad par le ministre des Colonies Georges Mandel. Arrive la guerre. Le 16 juillet 1940, comme tous les gouverneurs coloniaux, Félix Éboué reçoit de Londres un télégramme du général de Gaulle lui demandant de rompre avec le gouvernement de Vichy et de rallier la France Libre. Il est le seul à annoncer son ralliement le 26 août 1940. Grâce à lui, le Tchad devient la première terre française «libre».
Félix Éboué contribue de la sorte à légitimer l'entreprise gaullienne en dépit des réticences de ses propres subordonnés et des officiers présents au Tchad. En dépit aussi de ce que ses fils sont prisonniers en Allemagne et sa fille en France, au pensionnat des demoiselles de la Légion d'Honneur, à la merci du gouvernement de Vichy.

Les autres colonies de l'Afrique Équatoriale Française (AEF) ne tardent pas à suivre son exemple, cependant que l'Indochine, occupée par les Japonais, Madagascar et l'Afrique Occidentale Française restent fidèles à Vichy. De Gaulle tente le 23 septembre 1940 de débarquer à Dakar, capitale de l'AOF, mais il échoue assez piteusement. Nononstant cet échec, les combattants de la France libre peuvent entamer leur contre-offensive à partir du Tchad cependant que Félix Éboué devient gouverneur général de l'AEF.
  
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Auzelles
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 11 559
Localisation: Entre Crau et Camargue
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 08:20 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

pour faire râler mon mari je dis qu'est Jean Gabin, je ne connais pas.. il râle le bougre
et je réponds tu connais que des antiquités, et il râle encore plus Mr. Green
_________________


Bonne lecture et bienvenue sur le fofo



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Omphale


Hors ligne

Inscrit le: 17 Juil 2012
Messages: 11 088
Localisation: Ria
Féminin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 14:35 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

épatante l'historiette à la chute inattendue  Okay bien tournée, bien menée, suspens jusqu'au bout, bravo !
_________________
"attends d'avoir traversé la rivière avant de dire que le crocodile a une sale gueule" (Joseph Andjou)


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Jeu 17 Mai - 15:25 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

Quel extraordinaire acteur Jean Gabin.
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Auzelles
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 11 559
Localisation: Entre Crau et Camargue
Féminin Balance (23sep-22oct)

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 04:11 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant




L'éphéméride du jour...

Aujourd'hui, nous fêtons les Éric ainsi que les Cora, Coralie, Coraline, Corinne, Dioscore, Erich, Erick, Ericka, Erika et Juliette.
Demain, nous fêterons les Yves Hélory de Kermartin ainsi que les Célestin, Erwan, Erwin, Maryvonne, Yvon et Yvonne

Célébration du jour :
• Journée internationale des musées

Le 18 mai est le 138e jour de l'année du calendrier grégorien, le 139e en cas d'année bissextile. Il reste 227 jours avant la fin de l'année.
C'était généralement le 29e jour du mois de floréal dans le calendrier républicain français, officiellement dénommé jour du sénevé...

à Marseille :
le soleil se lève à 6h 11
le soleil se couche à 20h 58
durée d'ensoleillement : 14h 47 (+2mn)

Citation du jour :
« Avoir trop de chefs ne vaut rien : qu'un seul soit chef, qu'un seul soit roi. »
Homère

Dicton du jour :
« Rosée et fraîcheur de mai, Donnent vin à la vigne et foin au pré. »
« Soleil à la Saint-Éric, promet du vin plein les barriques. »

Proverbe du jour :
« L'ignorance est plus obscure que la nuit. »

Événement du jour :
1804 : Napoléon Bonaparte devient empereur. Par la Constitution de l’An XII et à la demande du Sénat, le Premier consul devient empereur des Français. La cérémonie de sacre sera effectué le 2 décembre par le pape à Notre-Dame de Paris[Domaine public]
1953 : L’Américaine Jacqueline Cochran devient la première femme à atteindre Mach 1. Elle a poussé son Canadair F-86 Sabre jusqu’à 1 049 km/h.[Domaine public]
1980 : Le mont Saint Helens entre en éruption. Le volcan américain, situé dans l’État de Washington (nord-ouest), se couvre de lave et de fumée. Au total, 57 personnes trouvent la mort dans cette éruption, qui demeure la plus importante de l’histoire des Etats-Unis. [Domaine public]
1990 : Après 40 ans de division et de guerre froide, les deux États allemands se lancent sur la route de la réunification en signant un traité d'union monétaire et économique. Le traité prévoit une transformation radicale et pratiquement instantanée des structures de l'économie est-allemande. La monnaie de l'Allemagne de l'Est sera supprimée pour être remplacée par le deutsche mark. La propriété privée et la liberté d'entreprise redeviennent les principes moteurs de l'économie.

L'historiette du jour :
La partie de pétanque de Hilaire Pascale

Les gens ne m’aiment pas. Cela remonte à mon enfance. À l’école, j’étais seule dans la cour de récréation, profondément seule lorsqu’il fallait choisir un camarade pour un travail en commun. Si ! Je me rappelle avoir eu une amie, une fois. Elle voulait que je lui donne un animal en plastique que ma mère avait trouvé en cadeau dans un paquet de lessive et que j’adorais. Après cela, elle m’évita et refusa de me rendre mon jouet préféré en me disant :
— Donner c’est donner, reprendre c’est voler.

Je suis allée le récupérer, de force. Ensuite, elle a disparu. On n’a plus entendu parler d’elle.
Depuis, j’ai réalisé mon rêve : avoir un mari et une maison rien qu’à moi, avec un jardin. Les plantes, je leur parle, ce sont des amies qui restent auprès de moi, elles sont si belles. Pour rien au monde je ne quitterais mon paradis de verdure. C’est mon Marco qui prend soin de la pelouse qui entoure la maison. Il ne supporte pas qu’un brin d’herbe dépasse. C’est un maniaque de la tonte. Des journées entières, il reste scotché à sa machine, comme s’il faisait tout à coup corps avec elle.
La pétanque est sa deuxième passion. Il m’emmène parfois le dimanche dans son club où on me félicite pour mes quiches, je suis devenue la reine des quiches. C’est vrai qu’il est très adroit pour ce sport. Il n’a pas son pareil pour effectuer des carreaux et des biberons. J’aime bien le biberon, c’est quand la boule tête le cochonnet. En parallèle, je manie les boules, mais il ne s’en préoccupe pas. Pourtant, je suis douée également. Je le lui montrerai un jour.
Mais pas aujourd’hui. Nous venons de nous disputer, une fois de plus. Il m’énerve, il ne fait rien dans la maison. Il n’est pas foutu de planter un clou pour accrocher un tableau au mur. Je ne sais pas pourquoi cela s’est envenimé à ce point. Soudain, j’ai senti que ma colère montait et qu’elle ne pourrait plus s’arrêter. Hors de moi, je lui ai cassé un pain sur la tête.
Mon Marco, un instant interloqué, a dit :
— C’est fini, Maïté. Demain, je te quitte.
Puis, comme après chaque dispute, il est sorti en claquant la porte.
L’homme s’avance nerveusement au fond de l’abri voiture. Il agrippe ses doigts à la barre de la tondeuse en redoublant d’effort pour ne pas rayer la voiture de Madame. Entre cette dernière et les piliers du garage, l’espace est tellement étroit. Puis il exécute le geste de la mise en marche. Le bruit strident retentit.
Le robot est en marche, pense Maïté qui épie de sa fenêtre. Trois, quatre heures durant, le bruit s’éloigne peu à peu, pour revenir en force. Il lui vrille les oreilles sans pudeur. Impossible de l’oublier. Le silence, tout à coup, savoureux. Elle commence à s’y habituer, quand l’homme remet ça. À quoi bon crier, puisqu’il porte un énorme casque sur les oreilles, qui l’isole du monde extérieur et le fait ressembler à un extra-terrestre. Maïté le trouve assez ridicule. Elle finit par s’emporter. Son Marco veut disparaître ?
Elle attrape une boule de pétanque, bien décidée à faire cesser cette agression insupportable et à lui montrer qu’elle est, elle aussi, une pointeuse habile. La boule heurte de plein fouet la nuque de l’homme, qui tombe assommé, avant que sa machine ne lui roule dessus. Le bruit a cessé. Enfin !

Pourquoi mon Marco ne me rend jamais visite ? Je pourrais lui montrer mon nouveau logement avec son grand parc magnifiquement arboré. Maïté semble fixer quelque chose par-delà la fenêtre de sa chambre. Lorsque l’homme tire sur le levier de mise en marche de la tondeuse, le bruit strident, insupportable, agressif résonne à nouveau. C’est l’heure du goûter. Deux infirmiers entrent, le sourire aux lèvres.
— Bonjour, Maïté, comment ça va aujourd’hui ?
— Je me disais que je ferais bien une partie de pétanque.


Bonne journée à toutes et tous


_________________


Bonne lecture et bienvenue sur le fofo



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 04:23 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

Dangereux la pétanque...
_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 04:24 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

C'est sa fête : Éric


Fondateur de la dynastie des Erik, il succède à son père sur le trône de Suède en 1156. Il lance une croisade pour convertir les Finnois et doit affronter les Danois. Tué sur le champ de bataille le 18 mai 1160, il est considéré comme le patron de la Suède et le jour de sa mort est fête nationale.
 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 04:25 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

ça s'est passé un... 18 mai

Naissances

 
Nicolas II  
18 mai 1868 à Pouchkine (Russie) - 16 juillet 1918 à Iekaterinbourg (Russie)  

 


 
Dernier tsar de Russie, Nicolas II règne de 1894 à 1917. Grâce à l'impulsion de son premier ministre, Stolypine, la Russie devient sous son règne l'une des premières puissances économiques mondiales et connaît un nouvel âge d'or culturel.  
Incapable d'accompagner les mutations socio-culturelles de son vaste empire et les aspirations de son peuple, Nicolas II est contraint d'abdiquer lors de la révolution de février 1917 durant laquelle son régime s'effondre en seulement quelques jours. Sa famille et lui seront exécutés par les bolchéviques le 16 juillet 1918.  

Karol Wojtyla (Jean-Paul II)
  
18 mai 1920 à Wadowice (Pologne) - 2 avril 2005 à Vatican 


 

Le Polonais Karol Wojtyla, pape en 1978 sous le nom de Jean-Paul II, a conduit les Polonais et les autres peuples d'Europe orientale à rejeter la domination soviétique et le communisme en usant de quelques mots forts : «N'ayez pas peur !».

Il survécut à un attentat, sur la place Saint-Pierre, à Rome, en 1981, mais en resta très affaibli. Dès lors, son pontificat prit l'allure d'un long chemin de croix. Il parcourut le monde comme aucun pape avant lui, prêchant ici l'insoumission, là la justice, ailleurs le retour à la foi (104 voyages et 129 pays visités, Italie non comprise, au cours de ses 27 ans de pontificat). Il a été canonisé le 27 avril 2014, ainsi que Jean XXIII, par le pape François.
  

Décès


 
Sejong  
7 mai 1397(Corée) - 18 mai 1450(Corée)

 


 
Quatrième roi de la dynastie Yi, Sejong le Grand monte sur le trône en 1418. On lui attribue l'invention de l'alphabet coréen, le hangeul.  
Le roi est un humaniste néo-confucéen, auteur de nombreux poèmes. C'est aussi un organisateur et un chef énergique. Il établit la frontière de son royaume sur le fleuve Yalu (ou Yalou) qui marque encore la limite entre la Chine et la Corée.  
Pierre Augustin Caron de Beaumarchais
 
24 janvier 1732 à Paris - 18 mai 1799 à Paris   

 


 
Ce fils d'un honorable horloger parisien connaît une ascension sociale foudroyante. Anobli sous le nom de Beaumarchais, il incarne mieux que quiconque l'Ancien Régime finissant, avec ses vices, son amoralisme, sa vanité, sa sociabilité et sa joie de vivre.

 
Génial touche-à-tout, il acquiert une immense fortune et la perd, spécule et vend des armes aux Insurgents américains, mène des missions secrètes au service du roi et écope de la prison, s'attire les faveurs du public avec ses deux écrits majeurs : Le Barbier de Séville et Le Mariage de Figaro, et échappe de peu à la guillotine sous la Révolution, tout cela sans jamais se départir de sa gaieté...  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 31 436
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Ven 18 Mai - 04:41 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE Répondre en citant

18 mai 1917 : Création de Parade... et invention du surréalisme  
  
Le 18 mai 1917, au plus fort de la Grande Guerre, le théâtre du Châtelet, à Paris, crée le ballet Parade. Cette création singulière, qui raconte les tourments d'une troupe de comédiens, a été suggérée à Diaghilev, fondateur des Ballets russes, par le dandy Jean Cocteau qui va en écrire le scénario. Le rideau de scène et les costumes vont porter la signature déjà prestigieuse de Picasso ! La musique est l’œuvre d'Éric Satie.  
  
Parade va révolutionner les arts, pas seulement la chorégraphie mais aussi la peinture, la musique, la poésie et la littérature. Il va engendrer aussi le surréalisme.  
  
Le mot lui-même apparaît pour la première fois dans le texte que le poète Guillaume Apollinaire consacre à Parade. Il voit dans les décors et les costumes conçus par Picasso comme dans la chorégraphie de Messine une « sorte de surréalisme ».  
  
Le mot reviendra quelques semaines plus tard, le 24 juin 1917, à l'occasion de la première représentation des Mamelles de Tirésias, une pièce écrite par le même Apollinaire et sous-titrée « drame surréaliste en deux actes et un prologue ». Le poète, de nationalité russe, s'était engagé dans la Légion étrangère dès le 5 décembre 1914. Il avait été gravement blessé à la tête par un éclat de shrapnel dans une tranchée, le 17 mars 1916, alors qu'il lisait le Mercure de France ! Réformé, il avait eu le loisir de reprendre ses travaux d'écriture et c'est ainsi qu'il avait inventé le surréalisme...

 
  
Rideau pour le ballet Parade, Pablo Picasso
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:24 (2018)    Sujet du message: EPHEMERIDE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Discussion libre Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3710, 711, 712, 713  >
Page 711 sur 713

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com