50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

LE BON JULES

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Humour
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 32 830
Localisation: PAS DE CALAIS
Féminin Lion (24juil-23aoû)

MessagePosté le: Dim 5 Aoû - 15:03 (2018)    Sujet du message: LE BON JULES Répondre en citant

LE BON JULES 

 

Je ne suis pas du genre naïf. Je ne crois pas qu’on peut être tout pour une personne et je n’attendais pas de Joël qu’il soit tout pour moi non plus. Le délire mère au foyer, femme dans la vie et pute au lit, ce n’est pas mon style de toute façon. Mais il y a un truc dont j’étais terriblement fière dans notre relation, c’était notre sens de la loyauté. Pas la loyauté aveugle, une belle loyauté bâtie sur l’honnêteté et la transparence. Une loyauté qui aurait fait que jamais je ne me serais retrouvée dans le rôle de la pauvre fille cocufiée par son mec au bout de deux ans par exemple. 

Elle s’appelle Valérie. Avec un prénom pareil, c’est soit une pouffe de quartier, soit ta meilleure amie un peu grassouillette. Manque de bol, j’ai déjà une meilleure amie et elle s‘appelle Vanessa. Valérie, je l’imagine blonde peroxydée, avec des noeuds dans les cheveux, un faux sac à main Vuitton et des collants à pois. Elle lui écrit des lettres. Ca fait plusieurs fois que j’en trouve dans ses affaires, toutes avec des poèmes nunuche à en vomir, dans des enveloppes mauves, avec une odeur de lavande qui a le don de me hérisser le poil. C’est la dernière qui m’a décidé à la confronter. “Mon Joël” ça commence comme ça. Son Joël. MON Joël tu veux dire ? “Si loin et si près de toi tu me manques déjà.” Bonjour le cliché ! Elle continue avec ses rimes pauvres : ”Nous deux c’était tracé, on était destiner.” Destiner -ER, bien sûr. “Rejoins-moi dans mes bras au Café Macumba, à 16h tous les jours je t’attends mon amour”. Je ne sais même pas si elle est au courant qu’avec son français dégueulasse elle a presque fait une allitération. Je ne comprends pas ce que Jöel peut bien lui trouver, elle a l’air bête à manger du foin. Ou alors il ne m’a jamais rien trouvé à moi. Peut-être que je suis trop intello. Pas assez femme-enfant comme Valérie la midinette. Je ne sais pas. Et j’aimerais en avoir le coeur net. 


 
15h58. Je regarde à travers la vitrine du Café Macumba. Dedans il y a une seule femme, la cinquantaine environ. J’attends encore un peu, Valérie doit être en retard. Elle a vraiment que des qualités dis-donc. Je détaille la cinquantenaire pour passer le temps. Elle a un carré court et impeccable avec des cheveux poivre et sel, mais surtout sel. Elle porte... Un tailleur mauve tiens ! Et elle lit… Un roman Harlequin ? Ce serait elle ? Mon mec se taperait une MILF ?! Mon sang ne fait qu’un tour, je pénètre dans le bar et je me plante devant elle. Un parfum de lavande vient immédiatement me chatouiller les narines.  


 
“Valérie ?!” Elle lève le regard vers moi et range immédiatement son livre. “Ah Catherine, ma belle, je vous attendais !” Un large sourire illumine son visage, comme si elle retrouvait son enfant après des années de séparation. “Asseyez-vous asseyez-vous, on a beaucoup de choses à se dire !”. Telle une fillette perdue, je m’assois sagement en face d’elle et j’attends. “Catherine, chérie, j’ai une bonne, une mauvaise, et encore une bonne nouvelle pour vous, je vais vous les délivrer dans cet ordre d’accord ?” Elle enlève délicatement sa veste mauve. ”Ah je suis vraiment contente de vous voir, j’en avais ras-la-casquette de ce costume qui gratte, en plus le mauve ne me va pas au teint, mais il faut ce qu’il faut !” J’ouvre enfin la bouche en espérant prononcer une phrase intelligible. “Je ne comprends pas, vous... M’attendiez ?” “Absolument darling ! Je vais plonger directement dans le bain avec vous : la bonne nouvelle c’est que vous n’êtes pas cocue ! Vous êtes contente ?” De petites rides dansent au coin de ses yeux malicieux, on dirait qu’elle vient de me donner le cadeau de Noël de mes rêves. “Euh… oui ? Oui. Oui ok mais alors les lettres, les rendez-vous, les mon amour ?” “Ah ça c’est toute la beauté de notre algorithme. Grâce à toutes les données que vous semez partout sur le net et quelques-uns de ces tests de personnalité dont vous être friande bien ciblés sur Facebook, nous avons réussi à cerner ce qui vous ferait tiquer pour que vous veniez à moi !” “Nous ? C’est qui nous ?” “Ah ma choupette c’est là que je vous annonce la mauvaise nouvelle, on va y aller d’un coup comme pour un pansement d’accord ?” Elle saisit ma main gauche et la cale au chaud dans les deux siennes. “Je travaille pour breakup.com et Joël nous a chargé de rompre avec vous.” Silence. “Ca va Catherine-darling ?” Non ça va pas, évidemment ça va pas. Je retire ma main “il est pas capable de le faire lui-même ?!” je sens la colère monter. “Ah ça ma chérie, si l’expérience m’a appris une chose, c’est qu’en amour, les hommes sont des lâches. Et quand un homme choisit une maîtresse, réelle ou virtuelle, c’est que la relation initiale était déjà arrivée à son terme bien avant, même si personne se l’avouait encore.” Je baisse les yeux sur mes cuisses, je pensais sentir des larmes monter mais je n‘ai rien qui vient. “Oh chérie-darling” elle tend sa main d’araignée et me relève doucement le menton. “Sondez votre coeur et demandez-vous si vous aviez vraiment l’impression d’aller quelque part avec lui”. Je cherche des preuves. Je réalise surtout que si je l’avais confronté lui directement, je lui aurais laissé la possibilité de nier et je serais probablement même restée avec lui le temps qu’il se fasse pousser une paire de couilles.  


 
“Et la bonne nouvelle ? Vous avez dit une bonne, une mauvaise et une bonne nouvelle ?” “Oh ma petite Catherine vous ne perdez pas de temps vous, vous me plaisez ! La bonne nouvelle c’est que Breakup a une filiale baptisée lebonjules.fr et grâce au contrat de Joël, vous bénéficiez automatiquement d’un parrainage de 3 mois gratuit sur notre plateforme pour rencontrer une nouveau partenaire sur mesure ! Je vous reparle de la puissance de notre algorithme ou vous êtes déjà convaincue ?”. 

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 5 Aoû - 15:03 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Humour Toutes les heures sont au format GMT - 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com