50's pour toujours Index du Forum

50's pour toujours
Échange d'idées, humour, philatélie, photo, informatique et beaucoup plus.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 



 


Date de fondation du forum: 15 avril 2012.
VOILE
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Sport
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ninete



Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 27 597

MessagePosté le: Lun 13 Nov - 12:38 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

Revue du message précédent :

Transat Jacques Vabre : victoire record du "Sodebo" de Coville et Nélias 
  
Les deux marins ont rallié la ligne d'arrivée à Salvador de Bahia en 7 jours, 22 heures 7 minutes et 27 secondes, pulvérisant ainsi le record établi en 2007 par Franck Cammas et Stève Ravussin sur "Groupama". 

 

 

 
Thomas Coville et Jean-Luc Nélias, à bord du trimaran géant "Sodebo Ultim", ont remporté ce lundi 13 novembre la 13e édition de la Transat Jacques Vabre, partie le dimanche 5 novembre du Havre. Les deux hommes, qui ont franchi la ligne à 11h42 et 27 secondes (heure française), pulvérisent précédent le record Franck Cammas et Stève Ravussin. 

"Groupama" avait mis 10 jours 38 minutes et 43 secondes pour rallier Salvador de Bahia en 2007. 7 jours 22 heures 7 minutes et 27 secondes : voici le nouveau de temps de référence établi par "Sodebo", à bord d'un bateau de la catégorie Ultimes (multicoques de 32 m).
  
  
À 49 ans, Thomas Coville boucle donc une année exceptionnelle en remportant l'édition 2017 de la Transat Jacques Vabre, après avoir battu en décembre 2016 le record du tour du monde en solitaire en 49 jours, 3 heures, 7 minutes et 38 secondes, puis en juillet dernier le record de la traversée de l'Atlantique nord en 4 jours, 11 heures, 10 minutes et 23 secondes.  
  
Première grande victoire de Coville en multicoque
 

Ancien vainqueur de la route du Rhum en 1998 et de la Jacques Vabre en 1999 sur monocoque, le Breton signe enfin la grande victoire en course qu'il espérait depuis des années avec son trimaran géant de 33 mètres, qui est l'ancien "Géronimo" d'Olivier de Kersauzon.

Le deuxième bateau à couper la ligne dans la baie de tous les saints devrait être le maxi-trimaran "Edmond de Rothschild", barré par Sébastien Josse et Thomas Rouxel, qui pointaient à 50 milles nautiques des vainqueurs.
  
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Nov - 12:38 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Léo


Hors ligne

Inscrit le: 05 Juin 2012
Messages: 8 619
Localisation: Sherbrooke

MessagePosté le: Lun 13 Nov - 20:26 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

7 jours 22 heures 7 minutes et 27 secondes, c'est ultra rapide d'après moi il a fait une vitesse moyenne de 26 à 27 noeud, je dis ça parce que ce n'est pas indiqué et que la deuxième place à fait une vitesse moyenne de 25,21 noeuds.

La Route du Rhum entre Saint-Malo et la Guadeloupe fin octobre début novembre. Le record de la traversée est détenu depuis 2014 par Loïck Peyron sur le Maxi Solo Banque Populaire VII, en 7 jours 15 heures 8 minutes et 32 secondes à la vitesse moyenne de 22,93 nœuds.

Mais bon cela ne veut rien dire car on ne contrôle pas les vents.


_________________
Bien oui! je suis un perroquet, car tout ce que j'écris, je dis, je pense ou que je fais, m'a été transmis par une autre personne.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 27 597
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 16:41 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

Transat Jacques Vabre : la course est loin d'être terminée  
   
Si les deux grands Ultimes "Sodebo" et "Edmond de Rothschild" sont accostés aux pontons de Bahia depuis 24 heures, la lutte est acharnée dans les autres catégories.  
  
Ce mardi 14 novembre, "Sodebo" et "Edmond de Rothschild" semblent pour l'instant bien seuls dans la marina de Bahia, où les deux maxi-trimarans ont largué leurs amarres depuis la vieille. Mais l'impressionnante vitesse à laquelle ils ont bouclé leur parcours depuis Le Havre ne doit pas faire ombre aux 30 bateaux encore en mer (37 étaient au départ), des multicoques et des monocoques qui s'étalent de l'approche des côtes Brésiliennes aux Canaries.

Si bien que la prochaine arrivée dans la "Baie de tous les Saints" n'est pas prévue avant une bonne quarantaine d'heures. Ce devrait logiquement être le dernier concurrent de la catégorie Ultime, "Prince de Bretagne". Lionel Lemonchois et Bernard Stamm, qui avaient été contraints en milieu de semaine dernière de s'arrêter à l’île de Santa Maria (Açores) pour solutionner un problème de grand-voile, pointaient ce mardi en milieu de journée à 800 milles du but.

  
Bagarre intense en Multi50...
 

À une centaine de milles derrière pointe également la flotte des Multicoques 50 pieds (il ne reste que quatre voiliers sur les six au départ), où la bataille est serrée en tête de course puisque les deux favoris, Erwan Le Roux et Vincent Riou sur "FenêtréA-Mix Club" (cinq victoires à eux deux sur cette Transat Jacques Vabre), ont été dépassés par l'expérimenté duo composé du vieux briscard Lalou Roucayrol associé à l'Espagnol Alex Pella sur "Arkema".

"Le Pot au Noir, c’était un peu la dernière chance pour revenir sur Erwan et Vincent, a expliqué Lalou Roucayrol lors de la vacation avec la direction de course. Le bateau va plutôt bien, on sait qu’on a des bonnes vitesses mais rien n’est gagné on reste très concentrés. En tous cas, on se régale avec Alex. C’est une belle course".

   
... et en Imoca
  
En monocoque Imoca, la totalité de la flotte, soit 13 équipages, est encore en course. "Saint-Michel - Virbac", des favoris Jean-Pierre Dick et Yann Eliès, file toujours en tête à 1.300 milles de l'arrivée au Brésil. Ils sont attendus jeudi 16 ou vendredi 17 novembre à Bahia. Le talentueux +duo de la jeunesse, Paul Meilhat et Gwenolé Gahinet sur "SMA", reste toutefois à l’affût à 50 milles des leaders.

"Depuis hier soir, le vent est rentré et ça va de mieux en mieux, a commenté Paul Meilhat. On file à 15 nœuds en moyenne. On espère qu’il y aura une belle bagarre jusqu’à la ligne. Nous, en tout cas, on s’éclate !" Enfin, après les abandons de "Campagne de France", "Carac" et "Enel Green Power", 12 Class40 sont encore en mer. C'est le duo anglo-espagnol Phil Sharp-Pablo Santurde sur "Imerys Clean Energy" qui est en tête. Leur monocoque pointait mardi 14 novembre à 1.900 milles de l'arrivée.
   

   

   

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 27 597
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Mar 14 Nov - 19:41 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

Transat Jacques-Vabre : "On a fait gagner la bienveillance", se félicite Thomas Coville 
  
Le marin français revient sur son impressionnante victoire, lundi 13 novembre, rendue possible par les liens qui l'unissent à son coéquipier Jean-Luc Nélias. 

 
Le navigateur Thomas Coville, en duo avec Jean-Luc Nélias, a signé lundi 13 novembre une magnifique victoire en remportant la Transat Jacques-Vabre face à un bateau tout frais et nettement plus fort sur le papier. Une traversée expresse de l'Atlantique en sept jours et un peu plus de 22 heures. Thomas Coville, qui battait il y a moins d'un an le record du tour du monde en solitaire, savoure d'autant plus cette victoire qu'il n'était pas seul sur le Sodebo Ultim'.

"Quand on a vécu quelque chose avec Jean-Luc, quand ça va jusqu'à la victoire, il y a une magie de savoir que quelqu'un d'autre peut comprendre aussi bien que vous (...) On a gagné parce qu'on a fait gagner la bienveillance, une arme fatale pour gagner", se réjouit le marin au micro de RTL, depuis Salvador de Bahia (Brésil). Thomas Coville n'hésite d'ailleurs pas à comparer cette alchimie à celle d'un couple.

  
Les deux acolytes ont pu profiter d'un souci technique de leur principal rival, le duo formé par Sébastien Josse et Thomas Rouxel sur le Maxi Edmond de Rothschild, "la dernière merveille technologique à l'eau". "C'était le mano a mano qu'on attendait", confirme le marin, qui salue une victoire de "l'humain" sur la technologie, ce qui donne à ce duel "un parfum particulier".  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 27 597
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Ven 17 Nov - 09:37 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

Tentative de record du tour du monde : François Gabart pulvérise tous les chronos 
  
Parti depuis 11 jours, le navigateur français de 34 ans affiche plus de 2 jours d'avance sur le record détenu par Thomas Coville depuis le 25 décembre 2016. 

 
Parti le 4 novembre dernier de Ouessant pour sa tentative de record du tour du monde en solitaire, François Gabart a franchi jeudi 16 novembre 2017 à 8h25 (heure française) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après seulement 11 jours, 22 heures et 20 minutes en mer, à plus de 27 nœuds de moyenne.

Ce temps est exceptionnel puisque non seulement le skipper du trimaran "Macif" améliore de 2 jours, 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record du tour du monde en solitaire, mais il établit en outre le meilleur chrono absolu au Cap des Aiguilles, solitaire et équipage confondus !
  
  
Moins de deux jours après avoir pulvérisé son propre record de la distance parcourue en 24 heures (851 milles), François Gabart montre une fois de plus tout le potentiel de son trimaran, avec lequel il a déjà remporté de beaux succès, et démontre s'il en avait besoin qu'il est un marin surdoué. Pour atteindre de tels chronos, le Charentais bénéficie depuis son départ de conditions météo idéales, mais dans le même temps le skipper n’aura pas ménagé sa peine malgré une casse de latte qui l’a obligé à affaler la grand-voile le temps de la réparation.  
  
Certainement le marin le plus doué de sa génération
 

Le voilà désormais entré dans l’océan indien avec un matelas d’avance sur Thomas Coville qui ne sera pas de trop, puisque ce dernier avait signé l’an dernier une traversée express et record (en solitaire) de l’Indien en 8 jours, 12 heures et 19 minutes. L'objectif pour François Gabart est bien évidemment de battre le record établi le 26 décembre dernier par Thomas Coville. "Sodebo Ultim" avait bouclé son tour du monde en 49 jours, 3 heures et 7 minutes.  

 
À 34 ans, François Gabart est certainement le marin le plus doué de sa génération. Vainqueur de la 7e édition du Vendée Globe dès sa première participation en 2012-2013, il compte également à son palmarès la Route du Rhum 2014 en Imoca, la Transat Jacques Vabre 2015, la Transat anglaise 2016 et la course "The Bridge" entre Saint-Nazaire et New-York en juillet dernier.  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 27 597
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Dim 19 Nov - 08:42 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

Transat Jacques Vabre : Jean-Pierre Dick et Yann Éliès s'imposent en monocoque 
  
Le monocoque 60 pieds "St Michel - Virbac" a tenu son rang de grand favori et s'impose à Bahia offrant ainsi à Jean-Pierre Dick une quatrième victoire sur cette course qui marque ses adieux à la compétition.
 

 

  
Et de quatre ! Quatrième victoire sur la Transat Jacques Vabre pour Jean-Pierre Dick, qui, ce samedi 18 novembre 2017 à 17:11:46 heure locale (21:11:46 heure française), a franchi en compagnie de son co-skipper Yann Eliès la ligne en vainqueur à Bahia (Brésil) en effectuant la traversée depuis Le Havre en 13 jours 7 heures 36 minutes et 46 secondes. Le binôme aura parcouru 4.652 miles, à une vitesse moyenne de 14,55 nœuds.

Pour l'occasion, Jean-Pierre Dick, qui s'était déjà imposé en 2003, 2005 et 2011 bat également le record qu'il avait établi il y a douze ans - en compagnie de Loïck Peyron -, record qui, en 2005 était de 13 jours, 9 heures, 19 minutes et 2 secondes. 

  
Le Niçois de 52 ans, quatrième du dernier Vendée Globe était associé sur cette 13e édition de la Jacques Vabre au Briochin Yann Eliès, 43 ans, figure de la voile française. En 2020, il s'élancera pour son troisième Vendée Globe, à bord de ce monocoque équipé de foils que Jean-Pierre Dick va lui céder à l'issue de cette transat.
  
"Génial, que du bonheur car avec Yann on commençait à trouver le temps long car ce fut très dur, j'ai peu dormi surtout en début de course et ensuite on a eu une avarie assez sérieuse puisqu'on a déchiré notre spi après le Cap-Vert mais c'est que du bonheur d'arriver là, c'est extraordinaire !", s'est réjouit le victorieux marin. 

Et de conclure : "C'est vrai que pour moi, c'est la fin d'un cycle, mais je vais continuer de travailler avec Yann, puisque c'est le projet de faire en sorte qu'il gagne le prochain Vendée Globe sur ce bateau."
  
  
Une fin de carrière rêvée
 

Car Jean-Pierre Dick a décidé de raccrocher après vingt-huit ans d'une vie de compétiteur de courses au grand large auréolée de grandes victoires, de distinctions - il fut entre autre élu marin de l'année en 2011 - et de petites mésaventures comme son spectaculaire chavirage en octobre 2013 lors d'un entraînement au large de Belle-île, ou lorsqu'en janvier dernier, sur le Vendée Globe, il avait dû se recoudre lui-même avec une agrafeuse après s'être blessé au menton.

Vétérinaire de métier, fils du fondateur de Virbac, l'entreprise spécialisée dans la santé animale, Jean-Pierre Dick, surnommé "Le Grand Blond" et grand ami de l'académicien Erik Orsenna, s'offre donc au Brésil la sortie de scène que tout marin rêve d'avoir. Le reste de la flotte des monocoques 60 pieds Imoca - 12 bateaux - s'étale de 100 à plus de 1000 milles des vainqueurs. 

  
Le prochain équipage attendu sur la ligne d'arrivée à Bahia étant le duo Paul Meilhat - Gwénolé Gahinet sur "SMA" qui devraient arriver dimanche 19 novembre vers 10h du matin (heure française).  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Ninete
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Avr 2012
Messages: 27 597
Localisation: PAS DE CALAIS

MessagePosté le: Lun 20 Nov - 09:17 (2017)    Sujet du message: VOILE Répondre en citant

Transat Jacques Vabre : les jeunes loups complètent le podium des Imoca 
  
Quelques heures après la victoire de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès, deux duos d'étoiles montantes de la voile océanique sont venus compléter le podium des monocoques 60 pieds. 

 
  
Gwénolé Gahinet, Paul Meilhat, Jean-Pierre Dick et Yann Eliès 
  
Arrivé en vainqueur en ayant tenu son statut de favori de cette treizième édition, le monocoque à foils "St Michel - Virbac" de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès n'aura finalement pas surclassé ses deux poursuivants, arrivés à Bahia avec respectivement à 6 et 17 heures de retard. En premier lieu, "SMA" du duo "nouvelle star" de la voile : Paul Meilhat, 35 ans et Gwénolé Gahinet, 32 ans. 

Arrivés deuxièmes en barrant un monocoque non pourvu de foils, ils ont, tout au long de la traversée, donné du fil à retordre aux vieux loups de mer que sont Jean-Pierre Dick et Yann Eliès. "À bateau égal, c’est clair qu’on aurait encore plus souffert. Ils ont fait une superbe course avec un bateau sans foils", a même expliqué Yann Eliès, venu les féliciter sur le ponton d'arrivée.

  
Paul Meilhat et Gwénolé Gahinet, qui avaient déjà remporté en duo la Transat AG2R en 2014, enrichissent donc un peu plus leur CV avec ce podium obtenu sur une grande classique océanique. "On est content de faire deuxième derrière Jean-Pierre et Yann. Ils sont devant nous pas parce qu’ils ont des foils, mais parce qu’ils ont très bien navigué. En début d’année, j’aurais signé tout de suite", expliquait très lucide à son arrivée nocturne Paul Meilhat.  
  
Morgan Lagravière et Éric Péron complètent le podium
 

C'est par contre un monocoque à foils qui a pris la troisième place, en arrivant dimanche matin au Brésil. "Des voiles et vous", barré par le Réunionnais Morgan Lagravière, 32 ans, et le Quimpérois Eric Péron, 36 ans, aura mis un peu plus de 14 jours pour rallier Le Havre à Bahia. 

Morgan Lagravière, champion de France 2011 de course au large en solitaire, qui avait malheureusement dû abandonner sur avarie après 18 jours de course lors du dernier Vendée Globe, renoue donc avec le podium. "Heureux, car nous n'avions pas eu beaucoup de temps pour nous préparer. C'est donc un super résultat de finir à cette troisième place, compte tenu qu'on a explosé notre grand spi et plus perturbant encore, on a tapé un requin dans la quille."
  

 
Le podium des monocoques Imoca 60 pieds est donc complet. Reste encore dix bateaux en mer dans cette classe. Le prochain arrivant devrait être "Malizia", du duo franco-allemand Boris Hermann et Thomas Ruyant, qui dimanche à la mi-journée était encore à plus de 200 milles de l'arrivée.  
  

_________________
La règle d'or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu'une partie de la vérité et sous des angles différents.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:00 (2017)    Sujet du message: VOILE

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    50's pour toujours Index du Forum -> fiftiz pour toujours -> Sport Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com